L'avenir de GloFo sentirait de moins en moins bon en l'état actuel des choses selon Business Korea. Originellement fonderies d'AMD revendues à une association d'Abu Dhabi et d'AMD, ce dernier a puisé dans ses parts pour se renflouer durant les années calamiteuses Bulldozer. GloFo avait pourtant un sacré potentiel, mais les concurrents comme TSMC ou Samsung ont avancé dans l'élaboration de leurs nodes. Récemment, comme un aveu d'impuissance, GloFo a déclaré stopper la mise au point des nodes plus fins que le 14nm, qui représente quand même sa plus grosse source de revenus.

 

Mais les clients veulent du 10 ou du 7nm, le 14nm carbure mais n’est plus l'avenir. Comment attirer des clients avec une technique certes testée et fiable mais à l'avenir incertain ? C'est dans ce chemin de croix que GloFo chercherait des acheteurs. L'entreprise a déjà dégraissé une partie de ses effectifs, et a même vendu une usine à Singapour. Son client majoritaire même, AMD pour ne pas le nommer, s'est tourné vers TSMC pour ses produits actuels (Radeon VII) et futurs (CPU à base de Zen 2 7nm). GloFo est détenue aujourd'hui à 90% par Mubadala, une société qui siège... à Abu Dhabi. Samsung et SK Hynix seraient très intéressés, mais il va sans dire que les USA et donc Trump ne verraient pas d'un bon oeil la prise de pouvoir de ces usines basées sur leur territoire par des asiatiques, même si ça peut passer avec les coréens, inutile d'imaginer les chinois. Entre vouloir vendre et pouvoir vendre, il y a un monde d'écart !

 

global foundries

 GlobalFoundries serait tellement en difficulté que son actionnaire détenant 90% des parts songerait à les vendre. 

Sur le comptoir, au même sujet

 
 
 
 
 

afficher plus de prixAffichez donc moi tout, nom de nom

Plus d'infos avec le comptoir de l'info

Voir plus de news
Les 16 Ragots
   
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !