Dans un blabla de pré-fêtes et de souhaits de fin d'année aux employés, au fil d'un résumé de l'historique de la boite, Brian Kzarnich - devenu CEO en 2013 - rappelle le chemin parcouru par le fondeur alors que le 50ème anniversaire se profile à l'horizon. On y apprend qu'Intel est sur le point d'atteindre un ratio de 50/50 en termes de revenu entre le marché du PC et tous les autres secteurs d'activité émergeant, et malgré des résultats financiers à faire pâlir d'envie son compétiteur dans le domaine des CPU, Brian promet que la compagnie prendra plus de risque à l'avenir !

 

En effet, "Intel" ne rime pas vraiment avec "innovation" ces derniers temps, en plus de se trainer un peu les pieds sur le terrain des CPU depuis un moment, avec des gains ridicules entre générations et des refresh du refresh, on ne remerciera jamais assez AMD de lui avoir donné un p'tit coup bien placé dans son gros derrière bleu.

Mais ce n'est pas nécessairement uniquement ce à quoi le CEO pensait, puisqu'il a également précisé, dans foulée, que la stratégie d'Intel sera désormais autant centré sur la data, en long en large et en travers - la vraie manne financière des temps modernes -, que sur l'augmentation de la puissance de calcul. Pour paraphraser les dires de l'individu, qu'il s'agisse de mémoire, FPGA, IOT, intelligence artificielle, voiture automne, etc. si ça produit de la data et nécessite de la grosse puissance, Intel sera inside là.

 

intel ceo brian kzarnich

"Et votre prime de Noël cette année sera grosse comme ça ! Ça coûte cher les risques !"

 

Est ce que cela signifie qu'Intel avancera plus rapidement sur les procédés de gravure et les performances entre générations ? Peut-être, peut-être pas... Espérons juste que l’interprétation du risque chez Intel ne se limite pas à simplement rajouter des cœurs au sein de ses CPU avec une petite centaine de MHz en plus. Snif !

Néanmoins, il semblerait qu'Intel a bien compris qu'il ne peut ignorer la menace d'un Ryzen 2 potentiellement encore plus compétitif, et les ravages d'une architecture Volta toute puissante, particulièrement sur le terrain du deep-learning et de l'IA. On supposera que le couple Coffee Lake/ Vega est également un produit issu de cette nouvelle stratégie de "prise de risques", et il sera aussi intéressant de voir quels seront l'apport et le rôle de Raja Koduri au milieu de tout ça. En chemin pour une année 2018 bien animée comme il faut ? (Source : CNBC)

 L'inévitable blabla de fin d'année du big boss. Que peut bien réserver 2018 pour Intel ?  

Sur le comptoir, au même sujet

 
 
 
 
 

afficher plus de prixAffichez donc moi tout, nom de nom

Plus d'infos avec le comptoir de l'info

Voir plus de news
Les 22 Ragots
   
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !