Si The Pirate Bay est le site qui a fait le plus parler de lui à ce sujet, il est en réalité loin d’être seul. D’après une recherche approfondie d'Adguard, pas moins de 220 sites - parmi les 100 000 les plus visités du Web - ont déjà recours à un outil de minage tel que CoinHive, affectant une audience combinée de 500 millions de visiteurs repartis aux 4 coins du monde. Ça peut ne pas paraître beaucoup, mais il faut rappeler que le concept est nouveau et n'existe que depuis septembre dernier. Les gains paraissent pour le moment quand même assez faibles, estimés à 43000$ pour les 220 sites réunis.

Sans surprise, la majorité des sites présents sur la liste sont issues des eaux troubles d'Internet, tel que les sites de streamings, de torrents et de pr0n. Ce n'est pas surprenant dans le sens où, du fait des audiences et des activités, il leur devient toujours plus difficile de profiter de revenus de sources publicitaires et se doivent de prendre les devants pour trouver des alternatives et espérer survivre.

 

adguard crypto mining fever

 

Le problème, c'est que la majorité de ce minage se fait à l'insu de l'utilisateur, une pratique et un manque d’éthique - condamnés par CoinHive - en fin de compte difficilement contrôlables. On comprend mieux pourquoi la majorité des adblockers et des antivirus ont déjà fait en sorte de bloquer la chose, sans oublier les extensions dédiées tel que AntiMiner et MinerBlock. D'un autre côté, Cloudflare, un réseau de diffusions de contenu (CDN) est d’ailleurs parti sur sa propre croisade en refusant ses services et en bloquant les utilisateurs accusés de faire du minage sans le consentement des visiteurs.

Adguard termine quand même par une note d'optimisme; pour beaucoup, les cryptomonnaies  représentent le futur et continueront à prendre de l'importance et de la valeur au fil du temps, d'où l’intérêt et une partie des promesses pour une telle source de revenus. Au final, les sites qui abusent de la publicité ne nous demandent pas notre avis non plus, sont ''lourds'' visuellement, consomment aussi pas mal de ressources, et nous poussent très souvent à l'utilisation d'un adblocker sans pitié et sans distinction aucune. C'est bien là que les solutions de CoinHive, JSECoin, CryptoLoot et MineMyTraffic pourraient même arriver à se présenter comme des alternatives ''éthiques''... à condition de leur accorder une chance.

 

adguard crypto websites categories

 

Bref, le récit d'un phénomène en court d’écriture et qui peut partir dans bien des directions. À ce propos, des hackers ont évidemment déjà pensé à tirer profit de ces nouveaux outils, récemment avec le piratage de la page Politifact.com en y intégrant de multiples instances de CoinHive, provoquant  ainsi un usage du CPU à 100% et un ralentissement de l'ensemble. C’était à prévoir, ShowtimeAnytime.com avait apparemment fait l’objet d'une ''attaque'' similaire fin septembre. Gageons que de telles actions ne sauraient tarder à se multiplier... (Sources: Blog Adguard, TheWashingtonPost)

 

Terminons avec un petit retour en enfance, étrangement approprié  !

 Adguard y est allé de sa propre analyse sur le phénomène du minage en arrière-plan sur des sites internet divers et variés. Alors, quoi de neuf ?  

Sur le comptoir, au même sujet

 
 
 
 
 

afficher plus de prixAffichez donc moi tout, nom de nom

Plus d'infos avec le comptoir de l'info

Voir plus de news
Les 26 Ragots
   
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !