Pour ceux qui ne se souviendraient pas ou plus du Monsterlabo First, c'est une tour "premium" passive (bon, à un ventilateur Noctua optionnel près, une semi-hérésie donc) de 7 kg en forme de colonne de 43 cm de haut, capable d'accueillir une configuration mini-ITX, mais avec un attirail intérieur présenté par le constructeur comme étant capable de dissiper la chaleur par exemple d'un duo 8700K et GTX 1080, rien que ça ! Il avait été présenté au Computex en 2018, puis mis en vente à partir d'octobre pour la modique somme de 429€, à nu bien sûr.

Eh bien, sur les 400 exemplaires produits par Monsterlabo, figurez-vous qu'au moins deux ont su trouver leur chemin vers l'Allemagne sur un banc de test bien équipé d'Igor Wallossek pour le compte de TH france devenu il y a quelques mois indépendant de TH tout court. Et alors, les promesses du First de Monsterlabo sont-elles tenues ?

 

monsterlabo the first black and white t [cliquer pour agrandir]

 

La structure et la qualité de l'assemblage sont de très bonne facture, mais le montage pour le boîtier livré nu ne se serait pas fait sans compromis. Malgré la taille de la construction, le testeur révèle qu'il faut parfois "forcer" les composants à faire preuve de flexibilités afin qu'ils tombent en place exactement là où le système de refroidissement et sa rigidité l'ordonnent. En parallèle, Monsterlabo a aussi livré l'un des deux boîtiers déjà équipé d'une ASRock Z390, d'un 9600K et d'une RTX 2060 - même pas froids aux yeux ! En pratique, si l'on s'en tient uniquement aux chiffres des logiciels de monitoring habituels, le boîtier parvient effectivement à refroidir les composants comme il faut, mais ce n'était néanmoins pas du tout l'avis des 3 caméras infrarouges utilisées pour le test.

 

En effet, le boîtier se débrouille vraiment bien pour dissiper la chaleur que produisent le GPU et le CPU seuls, mais pêche par contre avec tout ce qui s'y trouve autour - VRM, puces mémoires, PCB - avec des pics de températures à 121,7°C ! Évidemment, intenables sur le long terme. La limite du boîtier passif et la fin du rêve ? Oui et non. En fin de compte, le boîtier est bien conçu et affiche des performances franchement impressionnantes avec des composants haut de gamme, mais le système de refroidissement se doit absolument d'englober bien plus de composants, surtout dans le cas de la carte graphique, sous peine d'autodestruction quasi assurée.

Bref, le passif reste très clairement un idéal bien difficile à atteindre, d'où cette première conclusion finalement assez mitigée, en sachant toutefois qu'un second test est déjà un chemin, lequel adressera spécifiquement les lacunes susmentionnées. Et qui sait, peut-être avec une chance de rédemption pour le Monsterlabo First ?

 

monsterlabo the first chassis t [cliquer pour agrandir]

 

 Le First de Monsterlabo couplé avec des compos à gros TDP, l'occasion de vraiment voir ce qu'un monstre passif moderne à dans le ventre !  

Sur le comptoir, au même sujet

 
 
 
 
 

afficher plus de prixAffichez donc moi tout, nom de nom

Plus d'infos avec le comptoir de l'info

Voir plus de news
Les 5 Ragots
   
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !