• Verdict

boxNous voici au bout de ce bref dossier et l'on peut être quelque peu étonné des choix d'AMD pour ce nouveau processeur. En effet, le concepteur avait pour  habitude depuis l'intronisation de Zen, de proposer des processeurs disposant de caractéristiques plus élevées (nombre de cœurs ou fréquence) que la cible concurrente, avec le succès que l'on connait. Dans le cas de l'Athlon 200GE, ce point n'est pas de mise, puisqu'il dispose du même nombre de cœurs et threads que son concurrent désigné, le Pentium G4560, mais se retrouve avec un déficit de 300 MHz. Il peut par contre compter sur un cache L3 plus généreux et un IGP plus performant. Ces deux points peuvent trouver leur utilité avec certaines applications comme PhotoLab, mais la plupart du temps ces caractéristiques ne contre-balancent pas le déficit en IPC et fréquence, ce qui conduit à un ascendant du concurrent à ce niveau. Du côté ludique par contre, l'Athlon 200GE domine de la tête et des épaules son concurrent désigné, on n'en attendait pas moins d'AMD. Nuançons tout de même ce point par le fait que les performances restent faibles dans l'absolu, le 1080P même à (très) faible niveau de détails est difficilement exploitable, Vega3 ne faisant pas vraiment mieux que l'UHD 630 d'Intel (pas un foudre de guerre) embarqué par exemple sur le Pentium G5600. AMD a peut-être trop bridé son IGP, un Vega4 ou 5 eut-été probablement un meilleur choix, à moins que cette configuration ne soit réservée aux futurs Athlon 220 et 240 ? Wait and see donc, reste qu'en l'état, il faudra prendre en considération le côté ludique relativement limité du 200GE, ce n'est heureusement pas le cas du côté moteur vidéo, de quoi en faire le parfait compagnon pour un HTPC, si on prend également en considération la faible consommation et la discrétion du refroidisseur livré avec le processeur.

 

L'Athlon 200GE est un processeur d'entrée de gamme, cette évidence est à ne pas oublier au moment de livrer un quelconque verdict le concernant. Ses performances ont certes de l'importance, mais le niveau atteint par la plupart des puces testées ce jour est amplement suffisant pour des tâches bureautiques, multimédia, navigation internet et casual gaming si on est pas trop attaché à la qualité graphique des jeux "légers". C'est bel et bien la tarification qui fera l'attrait de ces solutions, et le dernier-né d'AMD répond parfaitement à ce critère. Commercialisé à 55$, soit à peine plus en €, il constitue une option particulièrement intéressante au regard des tarifications actuelles des puces d'Intel. En effet, du fait d'un souci de disponibilité, les tarifs appliqués aux CPU bleus sont clairement surévalués et rendent ces choix inintéressants à l'heure actuelle.  

C'est donc une aubaine particulière pour AMD, qui finalement se retrouve dans une position fort confortable, pas du fait d'une puce intrinsèquement plus intéressante que ces rivales, mais plutôt des soucis d'approvisionnement du marché par Intel. Ce dernier serait-il un colosse aux pieds d'argile ? Peu importe en définitive, et cette quasi-absence de concurrence sur le marché du détail permettra probablement à AMD d'augmenter ses parts de marchés, gage de revenus supplémentaires, afin de maintenir une concurrence vivace dans le temps et qui fait un bien fou aux consommateurs. Il sera intéressant de découvrir les futurs Athlon, compte tenu des caractéristiques très conservatrices de ce 200GE, on peut espérer qu'AMD soit un peu plus généreux à l'avenir, de quoi proposer des performances plus intéressantes en particulier du côté de l'IGP ? 

noctua 40 bequiet 40 amd 40 Logo G.Skill

Nous remercions naturellement nos partenaires pour la mise à disposition des éléments de test.

 




Les 53 Ragots
   
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !