• verdict

Cooler Master MasterCase H500M [cliquer pour agrandir]Nous en avons fini avec cette nouvelle version du H500 de Cooler Master. Ce boîtier qui apporte son lot de modifications est-il convaincant et surtout un digne héritier des modèles de la série HAF ? On vous dit tout, tout de suite :

 

Toujours looké !

Oui, malgré les modifications apportées, le design du MasterCase H500M reste sur la lancée initiée par les MasterCase H500P et Cosmos C700P que nous avions testé. Bien plus sage ici, avec un lissage de la façade et la présence de verre trempé, nous avons beaucoup apprécié le choix que laisse Cooler Master : avant fermé, avec une plaque de verre trempé, ou très ouvert avec du mesh comme on l'aime. L'abandon de la proéminence à l'avant permet d'élargir les voies d'entrée d'air frais sur les côtés de la façade et le dessus se voit également modifier en ce sens. Le front panel est lui aussi redessiné, et adopte un effet laqué noir assez réussi.

 

La finition ne souffre d'aucune erreur et l'ajustement se fait au millimètre sur ce modèle. Le panneau d'habillage avant a été revu pour éviter les vibrations excessives qui pouvaient apparaitre avec le temps (en tout cas sur notre H500P de présérie). Ici encore rien à dire, si ce n'est chapeau Cooler Master. L'ensemble est solide, massif et en impose dans un bureau.

 

Un équipement digne, enfin !

Le MasterCase H500M arrive avec un équipement digne de son rang. Cooler Master a un train d'avance en proposant de la connectique très récente. On retrouve sur le front panel quatre ports USB 3.0 et un port USB 3.1 Type-C, voilà pour l'extérieur. À l'intérieur on trouvera désormais les supports pour le watercooling (pompe et réservoir), six emplacements 2.5" ultras simples à utiliser et de quoi installer jusqu'à sept ventilateurs si vous aimez le boucan. Chaque emplacement de soufflerie est compatible avec les radiateurs de watercooling, puisque le H500M est très orienté. Le haut pourra accueillir des modèles jusqu'à 360 mm du moment qu'ils n'excèdent pas les 43 mm d'épaisseur, ventilos inclus. L'avant également est bien loti avec du 280/360 max, sans grosse restriction cette fois. Tandis qu'à l'arrière le maximum sera de 140 mm. 

 

On aime beaucoup l'ensemble des caches livrés avec le boîtier. Ils permettent de rendre l'agencement très propre, même si vous n'êtes pas organisé. Sur ce modèle, ces accessoires prennent tout leur sens du fait de l'apparition du second panneau en verre trempé. L'acrylique disparait ensuite, pour laisser place au verre et au mesh selon votre humeur. On aime ou pas et ça fait monter le boîtier en standing.

 

h500m licorneh500m k2000h500m rgb

L'effet Licorne, l'effet balayage et l'effet K2000 sont entre autres disponibles

 

Enfin, l'apparition du contrôleur d'éclairage et le choix de la norme aRGB étaient discutables. Mais Cooler Master préfère parier sur l'avenir en optant pour un contrôle via les canaux RGB adressables des cartes-mères récentes. Si vous avez une configuration de dernière génération (Z370/H370 ou X470) de milieu ou haut de gamme, vous trouverez sur le PCB au moins un canal adressable, voire deux. Les connecteurs dédiés ressemblent aux connecteurs 4pin utilisés pour la gestion du RGB via les technologies propres à chaque marque, à cela près qu'il leur manque un pin et rend la compatibilité impossible. Rassurez-vous, si vous ne vous montez pas une configuration dernier cri, il reste la possibilité de jouer avec les couleurs via un petit bouton dissimulé sur le front panel.

 

À ce stade, le seul bémol que nous noterons et l'absence totale de filtre à poussière sur les ouvertures les plus exposées. C'est un point que nous avions déjà relevé lors du test du H500P et qui le placent dans la lignée des HAF. En plus, les amoureux des galettes du siècle dernier seront déçus de ne pas trouver d'emplacement dédié pour leur cher ODD.

 

conclusion h500m

De perfs à sa hauteur et du bruit

L'abandon du polycarbonate et l'élargissement des entrées d'air permettent de gagner en capacité de refroidissement. Les performances du MasterCase H500M sont enfin digne de l'héritage qu'il porte. Le gain se situe autour des 30% dès lors que vous utilisez la façade en Mesh. L'ensemble des éléments présent respire correctement, lorsque le boîtier est ainsi équipé. La façade en verre trempé fait logiquement perdre en performance et pénalise surtout la carte graphique dans nos tests. 

 

Les nuisances sonores sont plus élevées sur ce modèle comme nous l'avons relevé. Le bruit provient principalement du 140 mm arrière. On le savait déjà, mais c'est un poil plus élevé sur cette référence. Il suffira alors de réguler les ventilateurs lorsque la charge de travail ne nécessite pas l'usage de toute la puissance des ventilateurs présents. La multiplication de ces derniers est une option possible grâce à la présence de nombreux emplacements, mais là encore nous aurons recours à la régulation pour rester dans une mesure convenable. 

 

Le prix...

Comme nous l'indiquons en présentation, le MasterCase H500M est annoncé au tarif de 199€. Les différentes retouches internes, la multiplication des emplacements 2.5", l'USB Type-C, l'ajout de panneaux en verre et la présence du nouveau cache et du contrôleur aRGB interne font logiquement grimper le prix. Le MasterCase H500M se place alors dans le haut de gamme.

 

comptoir 5starsNous souhaitons la bienvenue au MasterCase H500M. Cooler Master nous livre ici ce qu'aurait pu (dû ?) être le MastercCase H500P à sa sortie. Le design est revu, sans dénaturer la référence, et quelques corrections sont apportées pour rendre l'engin plus agréable, visuellement et lors de l'utilisation. Ici Cooler Master multiplie les supports de disque dur et fait la part belle au watercolling. Les quelques agréments de montage qui apparaissent sont également très appréciés, comme les ergots de montage des SSD ou encore le support GFX. On aime aussi le compartimentage du boîtier et la présence des différents caches qui permet en plus de rendre le montage très propre derrière le plateau. C'est un petit plus visuel qu'on aime surtout avec le nouveau panneau de verre. La connectique de ce modèle fait un bon dans le futur avec la présence d'un port USB Type-C en façade pour commencer et le choix du RGB adressable pour les deux MF200R RGB. Enfin, Cooler Master prend soin de ses fans et pense à ceux qui ne sont pas friands de mesh en livrant un panneau avant supplémentaire en verre trempé. Les performances sont en hausse sur ce modèle, ce qui est une bonne chose pour la référence. On se retrouve avec des performances haut de gamme lorsque le panneau de mesh est installé. La vitre fera baisser le niveau et souffrir notre GPU. Les nuisances dégagées sont par contre plus élevées, le boîtier ayant de plus grandes ouvertures sur le dessus et l'avant. La régulation est obligatoire pour un usage 24/7 en cas de faible sollicitation. Concernant le prix, il apparait assez élevé, mais se justifie ensuite lorsque l'on rentre dans le détail. Dans ces conditions, la logique voudrait que le H500M reparte avec 4 étoiles, du fait d'un tarif plus élevé et de nuisances sonores accrues ici, mais nous saluons le travail effectué et la volonté d'aller vers l'avant avec une connectique plus riche et moderne. C'est au final avec un placard plein que nous laissons repartir le MasterCase H500M de Cooler Master.

 


corsair 40 noctua_40 intel_40.png Seasonic asus_40

Nous remercions naturellement nos partenaires pour la mise à disposition du matériel de test.

 

 



Les 9 Ragots
   
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !