Le regroupement VirtualLink avait été formé en juillet 2018 sous l'impulsion d'acteurs majeurs tels que Microsoft, Oculus, AMD et NVIDIA; vous noterez donc que HTC n'avait initialement pas fait partie du groupe fondateur. Le but du VirtualLink est simple : standardiser et faciliter la connexion et l'exploitation d'un casque VR sur PC. Ainsi, le câble VirtualLink se base sur la fonctionnalité "mode alternatif" offerte par le standard de l'USB Type-C, et qui permet donc aux câbles et aux connecteurs de transporter des signaux autres que ceux de l'USB. Le VirtuaLink peut donc ainsi gérer 4 lignes DisplayPort HBD3 (High Bit-Rate 3), un canal unique USB 3.1, et fournir jusqu'à 27W pour l'alimentation du casque et des capteurs.

En somme, l'installation et l'usage d'un casque VR s'en retrouvent en théorie grandement facilité et beaucoup moins encombrant qu'actuellement. Évidemment, on reste loin de la liberté "totale" offerte par une solution sans-fil, mais cette dernière nécessite généralement un adaptateur coûteux et dispose d'une durée de vie de batterie assez limitée, à l'image du Vive Wireless Adapter introduit par HTC fin septembre.

 

Voir HTC aujourd'hui rejoindre la bande VirtualLink laisse cependant a penser que la VR sans-fil n'est pas encore prête à se démocratiser, et que les futurs casques haut de gamme des constructeurs participants seront ainsi encore bel et bien filaire par défaut, même si cela serait donc plus que d'un seul fil unique et standard. En face, les casques autonomes comme l'Oculus Quest et le Samsung Odyssey+ ont toutefois eux aussi leur mot à dire, d'autant plus qu'ils rencontrent un certain succès auprès du public, forts d'un tarif forcément beaucoup plus facile à digérer et de leur simplicité d'utilisation.

 

Au passage, on rappellera aussi que les GeFORCE RTX sont pour le moment les seuls GPU sur le marché à déjà être compatibles avec VirtualLink, sans même avoir de casques VirtualLink sur le marché. AMD faisant aussi partie du consortium, il y a fort a parier que ses futurs GPU - Navi ? - pourraient eux aussi intégrer le nécessaire. (Source)

 

consortium virtuallink htc

 HTC rejoint le consortium VirtualLink formé au début de l'été par d'autres acteurs majeurs du marché de la réalité virtuelle. À quoi faut-il s'attendre ? 

Sur le comptoir, au même sujet

 
 
 
 
 

afficher plus de prixAffichez donc moi tout, nom de nom

Plus d'infos avec le comptoir de l'info

Voir plus de news
Les Ragots
   
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !