Dans la série des news qui nous font une belle jambe, il paraîtrait que Microsoft souhaiterait renommer Windows Defender et tous les services associés en Microsoft Defender, et ce dès l'année prochaine avec le prochain gros bug la prochaine grosse mouture de Windows 10 ! Un changement mineur semblerait-il, essentiellement cosmétique, et sans changement au niveau du fonctionnement de l'antivirus intégré par défaut avec l'OS de la Raymonde, qui, sans être parfait, a au moins le mérite de fournir une protection de base acceptable pour une bonne majorité des utilisateurs. On ne sait pas si cela concerne aussi Defender sur Windows 7, mais on dira aussi que ce n'est pas si important que ça.

 

L'histoire derrière cette décision serait que Microsoft souhaiterait ne plus avoir Windows Defender uniquement associé au système d'exploitation. En fait, c'est un peu comme le cas de Windows Defender ATP distribué sur Android, iOS, macOS et Linux depuis 2017, puis renommé un peu plus tard en Microsoft Defender ATP. Ainsi, ce serait aussi pour l'antivirus de PC une décision logique en phase avec la nouvelle stratégique de Microsoft consistant à distribuer massivement ses services sur plusieurs plateformes, parfois même avec un certain succès !

Par exemple, Microsoft Word pour Android comptabilise déjà plus d'un milliard de téléchargements sur le Play Store de Google, et d'autres applications telles que OneDrive, PowerPoint, Excel et OneNote comptabilisent chacune plus de 500 millions d'installations uniquement sur la plateforme de Google, ou encore 100 millions pour Outlook (à noter que les apps sont parfois installées par défaut sur certains appareils selon les accords entre Microsoft et le constructeur). Ainsi, si l'OS mobile de Microsoft fut un échec assez cuisant, notamment car trop tardif et peu suivi par les développeurs, les divers services de Microsoft font bien mieux (le monopole sur PC depuis des décennies et les habitudes des utilisateurs y aident aussi). En termes de chiffre, Windows 10 lui-même ne peut pas vraiment prétendre à un tel succès avec une présence sur "seulement" 850 millions d'appareils (39,20% du parc en janvier 2019 selon ces chiffres).

 

Bref, Windows Defender devenu Microsoft Defender défendra toujours encore Microsoft à la maison, mais contribuera aussi à promouvoir toujours plus l'image d'un écosystème 'Crosoft unifié et harmonisé pour viser le succès ailleurs au sein des OS concurrents. La mission infiltration et séduction se poursuit donc ! (Source)

 

windows defender logo

"Buiiiiild the waaaaaaaaall" façon Microsoft !

 Un renommage pour aider à propulser l’antivirus de Windows partout ailleurs ?  

Sur le comptoir, au même sujet

 
 
 
 
 

afficher plus de prixAffichez donc moi tout, nom de nom

Plus d'infos avec le comptoir de l'info

Voir plus de news
Les 17 Ragots
   
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !