Dans la veine des applications de l'IA, voici un exemple tout à fait représentatif de l'état actuel des applications du bouzin : plutôt impressionnant, techniquement remarquable, mais tout à fait inutile pour le moment - au moins ce n'est pas de la détection de visage appliqué à la surveillance de masse. En effet, à partir d'un magnifique dessin rappelant vos heures les plus sombres passées sur Paint 98 (ou vos gribouillis de primaire) et quelques étiquetages indiquant la "texture" requise, un programme made in NVIDIA va reconstituer une version photoréaliste de votre croquis.

 

Nommé Gungan GauGAN, l'algorithme utilisé est basé sur un réseau de neurones génératif adversarial (d'où le GAN). Malheureusement, leur logiciel n'est présent qu'en démonstration en conférence et non en téléchargement libre, on croise les doigts pour que les choses changent.

 

Sinon, le bouzin a dû être entraîné sur pas moins d'un million d'images, et, bien que le système n'ait pas de compréhension fine de la physique, sa structure - un double réseau de neurones comprenant une partie de génération et une de validation - permet un résultat bluffant. On pense à des applications dans le domaine de l'art, mais également du cinéma ou les jeux vidéos, où l'IA pourrait grandement faciliter la génération de décors, pour peu que l'utilisateur final ait un contrôle fin sur l'atmosphère de l'image générée. Bientôt dans un triple A ?

 

Un résultat impressionnant !

 Vous transformer en dieu créateur de paysage à partir d'une dessin digne des meilleurs heures de Paint, ça vous dit ? 

Sur le comptoir, au même sujet

 
 
 
 
 

afficher plus de prixAffichez donc moi tout, nom de nom

Plus d'infos avec le comptoir de l'info

Voir plus de news
Les 38 Ragots
   
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !