À la mi-mai, le ransomware WannaCry a mis la toile en émoi et une claque au compte en banque de gros groupes. L'engin s'est servi d'une faille de Windows 7 pour venir chiffrer les données des machines infectées et réclamait un paiement en Bitcoin (qui allait en grimpant tous les trois jours, jusqu'à suppression des données au bout d'une semaine) pour obtenir la clef de déchiffrement.

 

Le genre de truc qui peut rendre triste Tata Suzanne lorsqu'elle perd ses photos de vacances à Bornéo, mais qui fait surtout mal à de grosses sociétés puisque les données valent dans ce cas là de l'argent, et même souvent de l'argent appartenant aux clients. Après le désastre, WannaCry a été étudié, la faille trouvée et tout a été corrigé (on a même eu un gros Tuesday Patch côté sécurité en juin). De quoi aider les services informatiques à dormir plus sereinement.

 

Manque de bol, ceux de chez Honda ont eu la surprise de découvrir lundi dernier que WannaCry avait infecté leur parc, se répandant rapidement dans leurs labos et usines du Japon, Amérique du Nord, Europe, Chine et autre, l'usine de Sayama (proche de Tokyo) ayant dû complètement stopper ses activités par sa faute. Un gros coup pour la firme, car il est ici affaire d'une chaine de montage qui sort 1000 voitures par jour. Cette dernière a repris son activité mardi et la firme disait la solution résolue mercredi, sans pour autant dire comment elle l'avait fait. Système de secours ? Paiement de la rançon ? Est-ce que WannaCry a évolué ou le parc informatique de Honda n'était pas à jour ? On n'en sait pour l'instant rien.

 

Après Nissan et Renault, c'est le troisième constructeur de véhicules à souffrir WannaCry ce mois et il semblerait que l'on n'ait malheureusement pas fini d'entendre ce nom. Quand on vous dit qu'il est plus lucratif pour un développeur de chercher à exploiter les failles plutôt que de les combler... (source : Reuters)

 

ryutaro nonomura crying

 Même si le ransomware a été découvert et les failles qu'il a utilisé traitées, en cas de système non mis à jour, il peut toujours faire mal ! 

Sur le comptoir, au même sujet

 
 
 

afficher plus de prixAffichez donc moi tout, nom de nom

Plus d'infos avec le comptoir de l'info

Voir plus de news
Les 40 Ragots
   
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !