Si l'Anniversary Edition de Windows 10 (qui se trouve être un service pack aussi complet que Windows 8.1 l'était pour Windows 8) s'est relativement bien passée, nombreux sont les utilisateurs qui ont tout de même eux un couac ou deux à la suite de cette dernière. Pour corriger le tir, Microsoft a mis en ligne un "Windows Self Healing Tool" (ou Windows Software Repair Tool) que leurs techniciens vous inviteront à utiliser en cas de pépin.

 

Medic !!! [cliquer pour agrandir]Not working ! [cliquer pour agrandir]

 

Une fois la bestiole récupérée, on lance en mode Administrateur (option disponible via un clic droit sur n'importe quelle application) et on tombe sur la page présentée dans la première capture d'écran. Les petits malins verront immédiatement que l'outil est à la base pensé pour les Surfaces du géant, mais il s'applique apparemment à tout ce qui tourne sous Windows 10. On accepte de vendre notre âme au diable le contrat de licence et on lance. Pas de bol, ça ne fonctionne pas et l'outil n'apprécie pas que l'on ait désactivé la restauration système (ce que l'on n’a en fait pas fait, mais il semblerait que la build 14905 ne soit pas à l'aise avec la chose), mais cela permet d'avoir une idée de ce que fait le logiciel.

 

A en croire ce qui est écrit, il crée donc un point de restauration (une bonne idée pour éviter de totalement planter la machine), il synchronise la date et l'heure (car Windows Update n'aime pas que l'on ne soit pas à l'heure), remet à zéro les paramètres système et réinstalle les applications système. Après ça, il répare les fichiers corrompus et fait un gros coup de Windows Update pour finir de soigner les bobos de votre système d'exploitation.

 

Ca n'est pas très détaillé comme processus et les gars de chez Winhelponline s'y sont intéressés dans le détail. L'outil commence, comme il le signale, par synchroniser la date et l'heure (w32tm.exe /resync), puis il réinstalle les applications système en ligne de commande (toutes les Apps), il remet à zéro le pare-feu, Winsock, le proxy, les cookies et autorisations WSUS et enfin les paramètres du Windows Store. Après ça, il fait une mise à jour automatique du système et des applications. Ca c'est pour la partie simple et disons "assez basique". Après, ça bricole un peu plus.

 

Après ça, il remet à zéro le descripteur de sécurité pour Windows Update et les services BITS (transfert en arrière-plan), coupe les cinq services : Windows Update, BITS, Cryptographic Services, Application Identity, Update Orchestrator service for WU, efface les fichiers qmgr*.dat dans "\Network\Downloader", efface les dossiers SoftwareDistribution et Catroot2 et met à jour toute une série de DLL ( atl.dll, urlmon.dll, mshtml.dll, shdocvw.dll, browseui.dll, jscript.dll, vbscript.dll, scrrun.dll, msxml.dll, msxml3.dll, msxml6.dll, actxprxy.dll, softpub.dll, wintrust.dll, dssenh.dll, rsaenh.dll, gpkcsp.dll, sccbase.dll, slbcsp.dll, cryptdlg.dll, oleaut32.dll, ole32.dll, shell32.dll, initpki.dll, wuapi.dll, wuaueng.dll, wuaueng1.dll, wucltui.dll, wups.dll, wups2.dll, wuweb.dll, qmgr.dll, qmgrprxy.dll, wucltux.dll, muweb.dll, wuwebv.dll, usocore.dll).

 

Après tout ça, il utilise le gestionnaire d'image DISM pour nettoyer le système puis réparer l'image Windows. A la suite vient une grosse vérification des fichiers système (Sfc /Scannow). Une fois ça fait, il remet à zéro les options de démarrage, redémarre et fait un gros Windows Update (en mettant à jour Defender au passage) et c'est fini.

 

Pas un outil pour rigoler donc et qui aurait été plus pratique avec des cases à cocher. Imaginez devoir en passer par toutes ces (longues) étapes pour juste un DLL qui n'est plus à sa place. Quitte à taper aussi fort, autant repartir sur une installation toute fraiche, car les modifications que vous auriez pu apporter (peut-être dans l'idée de protéger votre vie privée ?) seront de toute façon intégralement à refaire. On vous conseille d'ailleurs la réinstallation complète avec les nouvelles ISO plutôt que la migration. C'est certes plus fastidieux, mais ça évite certains problèmes tout en ne faisant pas de mal. On accorde quand même un bon point à Microsoft qui a sorti un outil permettant à Mme Michu de retrouver un ordinateur fonctionnel, si elle n'a pas cherché à jouer avec le programme Insider !

 

Sur le comptoir, au même sujet

  
  
  
  
  

Plus d'infos avec le comptoir de l'info

Voir plus de news
Les 29 Ragots
   
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !