Des rumeurs indiquent qu'Apple prévoit d'utiliser ses propres processeurs pour animer ses Macs à la place des CPU estampillés Intel habituellement usités, et ce dès 2020. Ce projet aurait été baptisé Kalamata - oui, comme la ville en Grèce, ou encore les olives (très bonnes d'ailleurs) - mais celui-ci n'en serait encore qu'à ses débuts et n'est apparemment que la partie visible du projet d'Apple visant à améliorer son écosystème et à standardiser encore davantage le fonctionnement des Macs, Iphones et Ipads, notamment afin que ceux-ci fonctionnent ensemble parfaitement et de la même manière. Ce vaste projet aurait déjà été approuvé par les têtes dirigeantes de la compagnie, et il est attendu à ce qu'il nécessite une transition en plusieurs étapes.

 

Un tel mouvement est ambitieux, mais il faut se souvenir qu'actuellement la grande majorité des produits d'Apple - Iphones, iPads, Apple Watch, Apple TV - utilisent déjà des processeurs conçus en interne par Apple, et seuls les Macs ont encore recours aux CPU Intel. Une fois la transition complétée, Apple disposera plus que jamais d'un contrôle total du hardware au sein de ses produits, et n'aura plus à s'adapter aux aléas des roadmap du fondeur pouvant affecter le lancement de ses nouveaux produits, sans considérer les hauts et bas de la production chez TSCM.

Mais ce n'est pas tout. L'usage exclusif de son propre hardware permettra aussi, en théorie, une gestion software facilitée et une intégration plus rapide de nouvelles fonctionnalités, entre autres. Alors que le changement hardware n'est prévu qu'en 2020, les modifications software devraient débuter bien avant, sachant qu'Apple a déjà commencé ces derniers temps à unifier quelques fonctionnalités entre iOS et macOS. Ainsi, l'un d'eux finira donc logiquement et inévitablement par disparaître.

 

apple co processors intel imac pro t2 chip

 Un co-processeur ARM à côté d'un processeur Intel dans les MacBook Pro 2018.

Une période de cohabitation avant la séparation ?

 

En parallèle, toujours dans l'optique d'unifier le fonctionnement de toute sa gamme, Apple travaille depuis quelque temps aussi sur une nouvelle plateforme software connue en interne sous le nom de "Marzipan". Elle permettra par exemple de faire fonctionner des applications iPhone et iPad sur un Mac. Une première version devrait être distribuée dès cette année.

 

Intel n'a pas souhaité commenter ces "spéculations" à propos de son client, mais on imagine tout de même que la compagnie ne doit pas être bien emballée à l'idée de perdre ce marché, alors qu'Apple et Intel ont été partenaires depuis 2005. Un partenariat loin d’être anodin dans le succès des Macs ces dernières années. À ce jour, Apple représenterait environs 5% du revenu annuel (en 3ème position) du fondeur de Santa Clara, et la bourse - toujours aussi fébrile et émotionnelle - n'aura pas manqué d'y réagir en infligeant une baisse de 9,2% à l'action d'Intel, la plus grosse baisse depuis deux ans (et bien plus qu'à l’avènement de Meltdown et Spectre, c'est pour dire).

Pour autant, à moins que d'autres constructeurs se décident à suivre une direction similaire à Apple (cad concevoir leurs propres puces), les analystes ne sont pas trop inquiets quant à la santé financière d'Intel dont les épaules de géant sont encore bien trop solides. De plus, Apple pourrait toujours retourner sa veste et ne pas procéder avec le projet Kalamata, qui sait ?

 

En tout cas, c'est aussi une bonne nouvelle pour les autres constructeurs de processeurs ARM qui pourraient simultanément profiter d'une bonne presse auprès des assembleurs de PC, un marché qu'ils ont encore un peu du mal à infiltrer durablement, entre autres du fait de la domination outrageuse d'Intel. Mais les temps changent, et Microsoft fournit maintenant aussi une version de Windows 10 pour ARM, et celle-ci, contrairement à Windows RT (bouuuuuh), peut exécuter des applications desktops normalement.  Enfin, une fois le pas franchit, Apple deviendrait ainsi le seul constructeur de PC majeur à utiliser ses propres processeurs, alors que tous les autres - Dell, Lenovo, ASUS... - ont encore recours à des puces Intel, pour le moment ! (Source : Bloomberg)

 

apple intel logo paternariat steve

La fin d'une autre ère ?

 Un pas qu'Apple pourrait franchir d'ici 2020 et ainsi ne plus que recourir à des puces faites maison. Qu'est-ce que cela signifierait pour Intel, et les autres ?  

Sur le comptoir, au même sujet

 
 
 
 
 

afficher plus de prixAffichez donc moi tout, nom de nom

Plus d'infos avec le comptoir de l'info

Voir plus de news
Les 62 Ragots
   
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !

 

Test • GeFORCE GTX 1070 Ti

Tueuse de VEGA ?   En mai 2016, NVIDIA lançait son architecture Pascal destinée aux joueurs via un premier GPU, alias GP104. Deux cartes graphiques furent c...

 

Test • RADEON RX VEGA 56

Un VEGA 10 plus pertinent ?   Après avoir laissé NVIDIA seul maître du segment haut de gamme pendant près de 15 mois, AMD a enfin lancé mi-août son nouv...

 

Test • Intel Z370 / Core i7-8700K / i5-8400 / i3-8350K

Coffee Lake, l'anti Ryzen d'Intel ?   Durant les années 2000 et consécutivement à l'échec de Netburst, Intel a mis en place la stratégie du Tick Tock, co...