Une fois n'est pas coutume (ou presque ?), notre cher videur de comptoir prévient : le premier qui sort que les terminaux Android sont entièrement libres passe par son écran directement dans le dark web. Si le projet AOSP (Android Open Source Project) permet de faire fonctionner une version open source du système d'exploitation sur les terminaux compatible, beaucoup de code propriétaire est toujours présent notamment au niveau des drivers.

 

Le produit du jour est un projet visant à coller au maximum à la philosophie GNU/Linux - vous savez, ce "cancer qui s'attache au sens de la propriété intellectuelle à tout ce qu'il touche" selon le Steve Balmer de 2001. Et bien le Necunos Mobile, un terminal développé par l'entreprise Necuno Solutions en collaboration avec KDE,  une communauté Open Source bien implantée dans le domaine, vise à remplir cette dure tâche.

 

necuno mobile

Un design des plus communs (sic). Pas facile de prendre des risques sur un segment de niche !

 

La configuration est à la mesure de l'apparence de l'appareil : passe-partout. Le CPU sera un Cortex A9 libre, distribué par NXP, modèle i.MX6 (et qui est un quadcore, comme son nom ne l'indique pas), accompagné d'une partie graphique Vivante utilisant également une partie logicielle open source. La connectivité n'est pas définitive, mais comprendra le Wifi, l'Ethernet (mais on ne sait pas vraiment par quel port) et potentiellement la 4G LTE. Si quelques bribes de code propriétaire pourront rester pour gérer tous ces bouzins, la firme garantit qu'aucun de ces bidules n'aura accès à la mémoire de l'appareil, dont le montant n'a pas encore l'air fixé.

 

Alors oui, les espoirs sont minimes face à une telle tentative, car ce n'est malheureusement pas le premier projet à tenter l'expérience d'un OS mobile "révolutionnaire" : un des plus médiatisés du genre ayant été Firefox OS, qui, sans aller au niveau GNU du libre, voulait imposer une vision plus propre de l'OS basée entièrement sur des technologies web. L'affaire s'est soldée par un abandon du projet aux alentours de décembre 2015. On citera, plus actuellement et dans la même veine le Librem 5, un projet également sous licence GNU, aux caractéristiques similaires et prévue pour une livraison en 2019 si tout se déroule comme prévu. On ne peut néanmoins s'empêcher d'être pessimiste vis-à-vis de ce genre de projet, le grand public étant à la fois peu informé, peu réceptif et peu enclin au changement dans ce domaine.  (Source : Phoronix)

 

 Un projet libriste dans le monde concurrentiel de la téléphonie mobile : au moins, on tente ! 

Sur le comptoir, au même sujet

 
 
 
 
 

afficher plus de prixAffichez donc moi tout, nom de nom

Plus d'infos avec le comptoir de l'info

Voir plus de news
Les 33 Ragots
   
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !