Il n'est jamais facile de s'intégrer dans un marché saturé ; certaines entreprises l'ont appris à leur dépend (qui se souvient des sous-vêtements BIC ?). C'est également vrai dans le cadre des cryptomonnaies. En effet, l'an 2017 a vu fleurir des ICO, Initial Coin Offering. Le principe est assez similaire à une campagne de financement participatif, à l'exception près que les contreparties récupérées sont nommées tokens et sont sujets à spéculation. Il s'agit souvent soit de monnaies réutilisables au sein du projet comme monnaie interne, soit des premières émission d'une nouvelle cryptomonnaie. Par exemple, imaginez que pour la version 2.0 du comptoir, vous pouviez acheter des BXcoins, qui serviront par la suite à acheter un compte premium (exemple purement fictif bien entendu !).

 

Malheureusement, ce type de financement semble porter de sérieuses limites : 46% des projets ainsi propulsés en 2017 se sont soldés par un échec complet selon Tokendata, qui se base sur une liste de 902 opérations. Si l'on rajoute les projets à demi-morts (comprendre une absence de communication de l'équipe, ou une réduction drastique de leurs membres), ce chiffre grimpe à 59% ; après moins d'une seule année d'activité rappelons-le !

 

bitcoin logo

Tout le monde ne peut avoir le même succès....

 

Il convient de noter que certaines entreprises semblaient compromises dès leur création, et manquaient cruellement de direction (au comptoir, nous avion un faible pour feu le Clitcoin par exemple). Malgré cela ; ces ICO avaient réussi à dégager un montant de 233 million de dollars. Il n'est absolument pas garanti qu'un recours juridique permettent aux investisseurs d'en revoir la couleur... (Source : Bitcoin News via TechPowerUp)

 Environ 46% des offres avec apport initial basées sur la blockchain ne tiennent même pas un an, qui parle de bulle ? 

Sur le comptoir, au même sujet

 
 

afficher plus de prixAffichez donc moi tout, nom de nom

Plus d'infos avec le comptoir de l'info

Voir plus de news
Les 7 Ragots
   
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !