Certains devaient déjà s'en douter, Crysis 3 ne laissant guère de doute quant aux critères qui ont motivé Crytek pour son élaboration, mais Cevat Yerli a confirmé tout cela lors d'une interview accordée à X360 Magazine : pour sa firme, le plus important dans un jeu vidéo, ce sont les graphismes.

 

Alors que certains privilégieront avant tout le gameplay, ou d'autres un subtile mélange entre l'expérience de jeu et la qualité graphique quitte à ce que les deux, sans être au top de manière isolée, amènent à une complémentarité intéressante, pour Cevat Yerli les graphismes seraient ce qu'il y a de plus important, point. Selon lui, un jeu vidéo c'est en grande partie le degré d'immersion du joueur qui va en faire le succès, et cette immersion est avant tout visuelle. Il donne même un nombre : ce serait 60% d'un jeu à son avis.

 

Des propos auxquels vous adhèrerez ou non, tout comme à cette phrase qui pourrait bien faire débat, lancée par Mr Yerli :

 "Des gens disent que les graphismes importent peu, mais jouez à Crysis (3) et dites moi qu'ils n'ont pas d'importance. Il en a toujours été ainsi, les graphismes mènent le gameplay."

Certains pourraient avoir envie de lui rétorquer, et les critiques de Crysis 3 vont dans ce sens, que les graphismes ne peuvent cependant pas tout occulter et que le dernier AAA de Crytek semble être le parfait exemple tendant à démontrer que Crytek se fourvoie dans sa vision de ce que doit être un jeu : des graphismes avant tout, quitte à bâcler le gameplay...

 

crysis3_screen.jpg  

Sur le comptoir, au même sujet

  
  
  
  
  

Plus d'infos avec le comptoir de l'info

Voir plus de news
Les 84 Ragots
   
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !