Ça y est, c'est plié, papa Jensen et son cuir intemporel ont fait sensation avec un grand renfort de superlatif et de poudre aux yeux à la keynote d'hier soir. Ça sera donc du Turing pour tout le monde : pour les pro, on le savait déjà ; c'est désormais sûr pour les joueurs. Préparez-vous donc aux Geforce RTX sauce gamers, à croire que le G de "Graphics" était devenu trop ancien ou trop mainstream, ou encore qu'une carte graphique est désormais capable de faire bien plus que du rendu, au point de condenser tout un cluster de calcul dans un die de quelques cm². On ne vous cache pas émettre de bonnes réserves quant à ce dernier point !

 

nvidia turing / GPU [cliquer pour agrandir]

 

C'est ainsi que trois cartes graphiques ont été officiellement dévoilées : la RTX 2080 Ti, la RTX 2080 et la RTX 2070. Voyons cela d'un peu plus près comparé aux Pascal précédentes.

 

P'tit nomFréquence
(base-Boost)
coeurs CUDARay tracingVRAMEt a quelle vitesse ?TDPMSRPDispo
RTX 2080 Ti 1350-1635 MHz (Founders Edition)
1350-1545 MHz
4352 10 GigaRay / sec
78 T RTX-OPS
11 Go GDDR6 14 Gbps (bus 352-bit) 260 W (FE)
250 W
1119$ / 1259€ (FE) 20/09/2018
GTX 1080 Ti 1480-1582 MHz 3584 Non 11 Go GDDR5X 11 Gbps (bus 352-bit) 250 W

699$ /

824 € (FE)

Déjà là
RTX 2080 1515-1800 MHz (Founders Edition)
1515-1710 MHz
2944 8 GigaRay / sec
60 T RTX-OPS
8 Go GDDR6 14 Gbps (bus 256-bit) 225 W (FE)
215 W
799 $ / 849€ (FE) 20/09/2018
GTX 1080 1607-1733 MHz 2560 Non plus 8 Go GDDR5X 10 Gbps (bus 256-bit) 180 W 699$ / 790 € (FE) Pascal, voyons
RTX 2070 1410-1710 MHz (Founders Edition)
1410-1620 MHz
2304 6 GigaRay / sec
45 T RTX-OPS
8 Go GDDR6 14 Gbps (bus 256-bit) 185 W (FE)
175 W
599$ / 639€ (FE) Plus tard...
GTX 1070 1506-1683 MHz 1920 Toujours pas 8 Go GDDR5 8 Gbps (bus 256-bit) 150 W 449$ / 499 € (FE) Pas nouvelle celle-là

 

D'une part, on observe une démarcation moins marquée entre les Founders Edition et les modèles custom, les premières bénéficiant à présent elle aussi d'un overclocking de série et TDP accru, par contre le différentiel financier par rapport au premier prix, est lui aussi bien plus marqué au sommet de la gamme. Par rapport à Pascal, les unités de calcul sont en augmentation de 20 % environ ce qui laisse présager un bon gain côté performances, bien qu'il soit difficile d'inférer les comportements de ces chiffres seuls en particulier sans les fréquences réelles en charge, car depuis Turbo Boost, les valeurs officielles sont rarement respectées... De plus, Turing se présente pour être une évolution importante (enfin !) du côté des architectures GPU, telle qu'on n’a pas vu depuis Tesla avec son introduction d'une architecture unifiée pour les shaders. Nous n'avons pas à l'heure actuelle plus de détails à vous donner, nous vous tiendrons informés de ce qui filtrera depuis la muraille verte, tout comme la pertinence de ces 78 Tera RTX-OPS dont le nombre nous laisse encore songeur.

 

La mémoire bascule du combo GDDR5/X vers la seule GDDR6 à 14 Gbps qui permet des gains énergétiques (surtout face à la version non X) et une bande passante accrue de 75% pour la plus petite à 27% pour le Flagship (+40% pour la 2080). Le TDP est également en légère hausse, ce qui n'est pas vraiment étonnant au vu de la gravure en 12 nm utilisée, optimisation du 16 nm plus que nouveau NODE. Quant aux prix, ils s'envolent littéralement à des niveaux stratosphériques, particulièrement au sommet de gamme, fruit d'un manque de concurrent assez flagrant sur ce secteur, et d'un GPU tout simplement énorme -754 mm² pour celui de la RTX 2080 Ti (à priori RT102-. NVIDIA ne précise d'ailleurs pas à l'heure actuelle les GPU embarqués, mais il semble que ce soit un TU104 (plus petit) qui officie sur les 2070/2080.  Pour les tarifs des modèles customs, il faudra voir avec chaque constructeur, ce que nous ne manquerons pas de faire avec délectation dans les heures qui suivent.

 

RTX 2080 ti dissipateur (rendu trouadé) [cliquer pour agrandir]

Tout en double pour le nouveau design de ref des Founder's Eidtion : 2x8 pins pour l'alim et 2 moulins axiaux (qu'on devine être des 80mm)

 

Cette nouvelle génération inaugure aussi un design de référence inédit : fini le blower, place à deux ventilateurs pour refroidir les ardeurs des engins, et a priori dans un silence de cathédrale ; que restera-t-il aux cartes custom pourront se demander d'aucuns, alors que d'autres pourront tiquer sur l'évacuation calorifique intra boitier, alors que les blowers des ventirads FE antérieurs diffusaient généralement vers l'extérieur du boitier. On notera également l'abandon du connecteur SLI sur la RTX 2070, et l'évolution de ce dernier en un connecteur NVLink - technologie maison issue du monde professionnel - ne supportant que 2 cartes simultanément (mais à une vitesse largement plus élevée), et dont le pont se monnayera à 84€, quand-même !

 

RTX 2070 backplate (rendu trouadé) [cliquer pour agrandir]

La RTX 2070 profite également d'un carénage complet (encore heureux, vu le tarif !) et voit son unique connecteur d'alimentation déporté sur le flanc de la carte

 

NVIDIA vante pour ses cartes une capacité de rendu en Ray Tracing en temps réel. Pour rappel, cette technologie consiste à lancer des rayons depuis les pixels pour par la suite calculer les réflexions et réfractions en fonction des matériaux traversés. La plateforme RTX sera ainsi constituée d'unités spécialisées pour le rendu graphique (rastérisation), le lancer de rayon (RT cores), les calculs (CUDA) et l'IA (Tensor cores). La pile logicielle devrait suivre avec une compatibilité Vulkan, DXR (DirectX sauce lancer de rayons) et OptiX, une API propriétaire des verts.

 

Selon Jensen, cela a nécessité "près de 10 ans" de développement afin de paralléliser ces calculs, marketing quand tu nous tiens ! Mais qu'en est-il du rendu in-game ? NVIDIA a dévoilé quelques trailers des jeux à venir - Battlefield V, Shadow of the Tom Raider (comment ça "Tomb" ?) et Metro Exodus - histoire de se rendre compte de l'influence de la qualité d'image. Si les ombres ray-tracées sont bel et bien au rendez-vous et les changements d'indice optique bien présents (admirez les réflexions sur les surfaces réfléchissantes, ça envoie tout de même du lourd),  le rendu final est toujours couplé à des technologies issues de la rastérisation plus ancienne (notez l'ombre du soldat et des papiers vers 20s dans la démonstration de Battlefield 5). Par ailleurs, la VR est également de la partie avec des gestions possible via l'IA ainsi que de nouvelles améliorations au niveau du rendu pour les écrans larges des casques dédiés.

 


 

La question que beaucoup se posent à présent (nous les premiers), est de savoir quelles seront les performances in game de ces nouveautés. Nous devrions pouvoir vous proposer leurs tests avant leurs commercialisations respectives. A ce sujet, des précommandes sont ouvertes, mais nous ne pouvons que vous conseiller de patienter jusqu'à notre verdict, surtout avec de tels tarifs .

 

 Une 2080, une 2080 Ti et une 2070, du lancer de rayon, de l'IA ; que retenir de la keynote NVIDIA à la Gamescom ? 

Sur le comptoir, au même sujet

 
 
 
 
 

afficher plus de prixAffichez donc moi tout, nom de nom

Plus d'infos avec le comptoir de l'info

Voir plus de news
Les 114 Ragots
   
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !