Hier, Samsung a annoncé que le développement de son procédé FinFET 5 nm est achevé et disponible aux demandes de sampling de la clientèle. Attention, il ne s'agit pas encore du début d'une production en masse, celle-ci devrait en principe démarrer d'ici plusieurs mois. Comme le 7 nm LPP EUV avant lui dont la production avait démarrée en octobre 2018, le 5 nm FinFET profitera également des avancées d'une gravure aux ultraviolets extrêmes. Pour ajouter un peu contexte, on rappellera que Samsung (mais aussi GloFo et IBM) avait réussi à graver en 5nm pour la première fois en 2017, il faut aussi se souvenir que le concurrent TSMC avait très récemment déjà mis en de production son propre procédé 5 nm. Samsung et TSMC sont parmi les rares fondeurs à s'aventurer sur ce terrain-là, GlobalFoundries ayant entre-temps arrêté le développement de gravures plus fines après le 12 nm. Il reste évidemment Intel, mais ce dernier ne produit surtout que pour lui-même et doit avant tout déjà régler ses soucis internes de transition et de rendement de ses lignes de productions pour enfin en arriver à l'après 14 nm(+++).

 

L'avantage du 5 nm FinFET nm par rapport au 7 nm, une augmentation de 25% de l'efficacité de la zone logique avec au choix une consommation d'énergie réduite de 20% ou des performances supérieures de 10% grâce à l'amélioration du processus. L'usage de la lithographie EUV pour la structuration des couches métalliques (certaines, mais pas toutes) est aussi accompagné d'une réduction des couches de masque tout en offrant une fidélité améliorée de la gravure du produit final. Enfin, Samsung annonce aussi être en mesure de réutiliser la totalité de la propriété intellectuelle du 7nm pour son 5nm, signifiant en principe un coût de migration réduit et un écosystème déjà prévérifié, et donc une période de développement réduite en 5nm pour la clientèle existante de son  7nm.

Pour l'anecdote, Samsung propose aussi un procédé 6 nm EUV sur mesure pour certains clients, dont la première puce devrait bientôt aussi passer en préproduction. Pour le moment, l'essentiel de la production EUV se fait à l'usine S3 à Hwaseong, en Corée, en sachant que le fondeur a démarré des travaux d'expansion de l'usine qui devraient être achevés mi-2019 et commenceront à porter leurs fruits à partir de 2020. (Source)

 

samsung vue aerienne usine hwaseong euv mars 2019

L'usine en question, et ses travaux.

 Peu après TSMC, Samsung annonce la mise en service progressive de son 5 nm FinFET EUV. La course continue !  

Sur le comptoir, au même sujet

 
 
 
 
 

afficher plus de prixAffichez donc moi tout, nom de nom

Plus d'infos avec le comptoir de l'info

Voir plus de news
Les 10 Ragots
   
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !