C'était tout juste hier, le site d'Europe 1 annoncait en grande pompe l'arrivé des bitcoins dans les bureaux de tabac, avec un accord avec la Banque de France en prime pour légaliser le bouzin. Nombreux ont été les étonnés de cette nouvelle, cette dernière institution se positionnant habituellement comme méfiante voire hostile aux cryptomonnaies - qui sont légalement, soit dit en passant, des cryptoactifs - du fait de leur forte volatilité, leur consommation électrique déraisonnée et leurs sombres utilisations.

 

Ni une ni deux, nos confrères du Monde se sont mis au travail pour décortiquer cette nouvelle. Et - surprenamment - la Banque de France n'a jamais autorisé une telle chose, ce qui a mené à une édition dudit article d'Europe 1. Le fond de l'information réside dans un accord entre KeplerK et Bimedia, un des principaux fournisseurs de terminaux de payement... des buralistes, justement.

 

bitcoin joke

 

Il sera donc effectivement possible après le 1er janvier 2019 d'aller en bureau de tabac acheter des sortes de cartes prépayées permettant de créditer (selon un protocole encore inconnu, mais dans lequel les buralistes ne seront qu'un maillons non-critique de la chaîne) des bitcoins, et uniquement cette "devise", sur la plateforme, ce qui ne changerait pas vraiment de réaliser l'achat depuis votre téléphone, en fait. Notez qu'il ne s'agit en aucun cas de la première boutique physique à proposer la vente de cryptomonnaie, un bon coup de buzz pour KeplerK en somme !

 Quoi ? La banque de France aurait autorisé les buralistes à vendre des bitcoins ? Attendez un peu... 

Sur le comptoir, au même sujet

 

afficher plus de prixAffichez donc moi tout, nom de nom

Plus d'infos avec le comptoir de l'info

Voir plus de news
Les 10 Ragots
   
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !