En période de vache maigre, toute entreprise cherche à réduire ses dépenses pour amortir le coup, si d'aucuns trouvent la pratique inhumaine, les financiers la comprennent parfaitement et c'est quelque chose d'assez habituel. Il semblerait d'ailleurs que Global Foundries pratique la chose puisque la firme propose à ses employés de partir de leur plein gré dans ce qu'ils appellent un programme de "séparation volontaire" pour ses plus anciens employés (départ à la retraite anticipé quoi).

 

Leur porte-parole, Jim Keller (eh oui ! encore lui ! il est partout !), explique qu'avec des clients qui ont retardé leurs commandes et de gros chantiers terminés, GloFo en passe par une période peu active qui explique cette décision, des mises à pieds n'étant pas exclues au besoin (mais vraiment en dernier recours). Il ne dit cependant rien sur le nombre d'employés qui vont sauter, mais signale tout de même que ce ne sont que les postes d'auxiliaires qui seront touchés, dans les secteurs administratifs, financiers et commerciaux.

 

Ce sont trois usines américaines qui sont visées, dont Essex Junction, que GloFo a racheté à IBM, cette dernière lui ayant donné $1,5 milliard en plus de l'usine et de ses 2800 employés, en échange d'un accord visant à ce que GloFo fonde toutes leurs puces jusqu'à 2025. Comme quoi, même avec de grosses ressources, de gros clients et de l'argent qui tombe du ciel, une société cherchera toujours à optimiser son fonctionnement. (source : USA Today)

 

global foundries

Plus d'infos avec le comptoir de l'info

Voir plus de news
Les 7 Ragots
   
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !