En juillet, on voyait l'un des premiers effets du Brexit (la sortie du Royaume-Uni du gouvernement européen) avec la société de holding SoftBank qui s'intéressait au constructeur de puces bien connu ARM. Le rachat n'était pas dans le genre donné avec £23,4 milliards à mettre sur la table (pas loin de 28 milliards de nos euros), avec une part à £18 (21,50€) et la chose est maintenant officielle et le contrat signé.

 

Si la cotation en bourse de la société avait baissé suite au Brexit, l'annonce de rachat ne lui avait pas fait de mal et depuis qu'elle est passée chez SoftBank, la part a pris de la valeur en sortant aujourd'hui du système boursier londonien. Les puces ARM ont le vent en poupe à l'heure des objets connectés (l'Internet of Things ou IoT comme disent les anglophones) et il est certain qu'ARM, et ses multiples contrats de licences avec Samsung, Apple, Qualcomm, Huaweii et autres, va être capable de faire pas mal d'argent dans les années à venir, même si ses bénéfices de l'année dernière étaient maigres (1,3 milliard d'euros) face au prix payé par SoftBank qui vise un gain sur le long terme. Reste à voir comment le nouveau propriétaire imagine l'avenir de la société (et de ses employés) en espérant que ce rachat apporte du mieux pour tout le monde (et pourquoi pas même du côté des utilisateurs se trouvant au bout de la chaine ?). (source : The Verge)

 

arm logo

Sur le comptoir, au même sujet

  
  
  
  

Plus d'infos avec le comptoir de l'info

Voir plus de news
Les 5 Ragots
   
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !