C'est Larry Page, cofondateur de Google avec son comparse Sergey Brin, qui a associé l'utile à l'agréable en présentant en même temps les résultats financiers de Google sur le 1er trimestre 2012 ainsi qu'une mesure importante qui va être prise par la société vis-à-vis de ses actionnaires.

 

On commence par le bilan de ce trimestre, qui est au-delà des attentes. Couramment, le 4e trimestre d'une année est meilleur que le 1er de l'année suivante, eh bien pas pour Google qui surpasse encore son record de la fin 2011 ! 10,58 milliards de dollars de chiffre d'affaires et 2,71 milliards de dollars de bénéfice, la firme a de quoi avoir la banane effectivement.

 

Et c'est le moment de présenter le tour de passe-passe réalisé par Page et Brin. Ils vont réaliser d'ici peu ce qu'on appelle un "split" d'actions, c'est-à-dire que chaque action Google actuelle va se scinder en deux actions (avec évidemment une valeur nominale divisée par deux également). L'intérêt d'une telle manoeuvre ? En fait chaque action Google est associée à un droit de vote au conseil d'administration. Après le split, seule une des deux actions crée gardera ce droit, la seconde n'étant donc qu'à but financier uniquement. Si, par le plus grand des hasards, il venait aux deux gérants l'idée d'augmenter encore par la suite leur nombre de voix pour les prises de décision importantes dans la société, ils pourraient donc cibler le rachat d'actions disposant de ces droits de vote, avec donc une valeur unitaire divisée par deux (environ 310$ au lieu de 620$ pièce)...

 

google.jpg  

Sur le comptoir, au même sujet

  
  
  
  
  

Plus d'infos avec le comptoir de l'info

Voir plus de news
Les 9 Ragots
   
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !