...et celles d'avant, hein ?

Quelle progression des performances 3d depuis Fermi jusqu'à Pascal ?

 

En 2010, Nvidia lançait son GPU Fermi. Si les performances étaient au niveau grâce au monstrueux GF100 gravé en 40 nm, les contraintes associées étaient rédhibitoires. Chauffe excessive, consommation de folie, le GF100 n'a pas permis à Nvidia de débuter une nouvelle ère de GPU de manière sereine, c'est le moins que l'on puisse dire. La seconde révision du GF100, commercialement renommée GF110, a quelque peu amélioré les choses, mais globalement on a conservé les inconvénients du GF100. Et puis, Kepler a remis le caméléon en selle avec un ratio perf/watt en net progrès, point qui n'a cessé de s'améliorer jusqu'à son apogée actuelle via Pascal. Notre récapitulatif de vos configurations nous a permis de voir que cette architecture GPU était plébiscité par notre lectorat. Tâchons donc de mesurer les progrès entre Fermi, qui a posé les bases des architectures modernes du caméléon axées sur une puissance géométrique colossale, et le dernier en date à savoir Pascal à son crépuscule puisque Volta lui succédera dés l'an prochain.

 

header fermi vs pascal

Cliquez sur l'image pour lire l'article

 

Test • GeFORCE GTX 1070 Ti

Tueuse de VEGA ?   En mai 2016, NVIDIA lançait son architecture Pascal destinée aux joueurs via un premier GPU, alias GP104. Deux cartes graphiques furent c...

 

Test • RADEON RX VEGA 56

Un VEGA 10 plus pertinent ?   Après avoir laissé NVIDIA seul maître du segment haut de gamme pendant près de 15 mois, AMD a enfin lancé mi-août son nouv...

 

Test • Intel Z370 / Core i7-8700K / i5-8400 / i3-8350K

Coffee Lake, l'anti Ryzen d'Intel ?   Durant les années 2000 et consécutivement à l'échec de Netburst, Intel a mis en place la stratégie du Tick Tock, co...