Imprimer

• Transcend V Series TS SSD25D (120 Go)

Transcend, encore un nom célèbre de la mémoire, encore un clone à base d'Indilinx Barefoot. Cet adage est rarement pris à défaut puisque sans surprise c'est bien vers ce contrôleur que s'est tourné le constructeur pour concocter son SSD maison. Nous évaluons ici la version 120 Go (comme OCZ, Transcend indique la capacité réelle disponible après formatage contrairement à la plupart des autres constructeurs, mais les versions 120 et 128 Go font bien exactement la même taille), la gamme se compose également d'un modèle 60 Go. Si vous désirez connaitre le niveau de performance de ce dernier, vous pouvez vous tourner vers le test du Crucial M225 64 Go puisque clone oblige, elles sont en tout point similaires.

 

Physiquement, encore un boitier métallique 2"1/2 à l'image du Corsair X128 intégralement noir recto comme verso. Une étiquette blanche rappelle sur la face supérieure du SSD la marque, la référence, le modèle, la capacité, le numéro de série, etc... Sous le SSD, on retrouve les traditionnels et indispensables connecteurs SATA, ce Transcend employant bien sûr la norme 300 Mo/s pour cette interface. 

 

recto - transcend SSD25D 128 Go [cliquer pour agrandir] verso - transcend SSD25D 128 Go [cliquer pour agrandir] recto pcb - transcend SSD25D 128 Go [cliquer pour agrandir] verso pcb - transcend SSD25D 128 Go [cliquer pour agrandir]

Cliquez pour agrandir

 

Après ouverrture du SSD, un PCB vert nous accueille et la disposition des puces et leur type ne laissent aucun doute sur le fait qu'il s'agit d'un nouveau clone à base d'Indilinx Barefoot. Se retrouve ainsi disposées sur 2 faces les 16 puces MLC d'origine Samsung pour arriver au total de 128 Go, mais également la puce Elpida de 64 Mo pour le cache externe du contrôleur Indilinx Barefoot, bien évidemment présent lui aussi.

 

On poursuit notre description en nous appuyant cette fois sur HD Tune et CrystalDiskmark. Le firmware utilisé pour nos test était la version 1571, version précédent la 1819 utilisée sur la quasi totalité de nos autres clones à base de Barefoot, puisqu'au moment de tester ce SSD c'était la seule et unique disponible chez Transcend. Cela permettra ainsi de comparer les performances de ces 2 versions du firmware. HD Tune semble donner un avantage au 1819 alors que CrystalDiskmark indique un niveau plus proche, compte tenu de l'imprécision de ces benchs, nous allons nous tourner vers IOMeter pour obtenir une réponse plus fiable.

 

HDtune info - transcend SSD25D 128 Go [cliquer pour agrandir] HDtune read - transcend SSD25D 128 Go [cliquer pour agrandir] HDtune write - transcend SSD25D 128 Go [cliquer pour agrandir] crystaldiskmark - transcend SSD25D 128 Go [cliquer pour agrandir]

Cliquez pour agrandir

 

En fait IOMeter nous renvoit des résultats plutôt en faveur du 1571 cette fois-ci, comme quoi ne jamais s'en tenir à un seul bench pour évaluer ce genre de matériel. On atteint donc en lecture séquentielle un niveau maximum très bon, légèrement au dessus de celui des clones utilisant le firmware 1819. En lecture aléatoire cette fois, la courbe progresse plus vite lors de l'intervalle 32 Ko - 1 Mo qu'avec le dernier firmware réalisé par Indilinx, en fin de courbe ce dernier reprend toutefois l'ascendant.

 

En écriture séquentielle, rebelotte la courbe obtenue avec ce firmware 1571 se retrouve un très léger ton au dessus de celle obtenue avec le firmware 1819 avant de finir à un niveau très proche. Terminons avec la courbe d'écriture aléatoire, comparée aux 3 autres, elle est réellement plate et ne décolle jamais vraiment. Notons toutefois qu'a nouveau les performances sont légèrement supérieures en début et milieu de courbe avec ce firmware avant de terminer légèrement en dessous avec de gros fichiers.

 

courbes lecture écriture IOmeter - transcend SSD25D 128 Go [cliquer pour agrandir]

Cliquez pour resserrer l'échelle sur les 8 premiers Ko

 

On poursuit avec les performances pratiques simulées par PCMark Vantage. Le niveau atteint est très proche entre les 2 firmware, on constate toutefois à nouveau un léger avantage au plus ancien, à priori la recherche des performances n'a pas été privilégiée avec le firmware 1819. Côté fragmentation, des différences notables cette fois, le Barefoot est très affecté par ce phénomène, mais dans le cas de ce Transcend qui utilise le firmware 1571, la perte est moindre avec 45% en pic contre 70% pour les clones utilisant le 1819. Par contre, il faudra jouer de l'utilitaire Wiper pour restaurer un niveau plus conforme aux performances initiales puisque le TRIM n'est pas géré nativement par Windows 7 avec ce firmware. 

 

récapitulatif des performances - transcend SSD25D 128 Go [cliquer pour agrandir] impact de la fragmentation - transcend SSD25D 128 Go [cliquer pour agrandir]

Cliquez pour agrandir

 

 


• Bilan

Comme toujours lorsque l'on teste un clone à base d'Indilinx Barefoot, on n'est pas déçu par les performances obtenues. Ce Transcend V Series ne fait pas exception et le niveau atteint est conforme à celui de ses très proches cousins. Au final et comme toujours pour ses modèles ce sont des critères tels que la garantie ou le prix d'acquisition qui feront donc pencher la balance d'un côté ou de l'autre.

 

A ce niveau le Transcend est plutôt bien lôti puisque malgré une distribution pas toujours très importante en France, ce SSD se retrouve parmi les moins chers dans la catégories des clones à base de Barefoot d'Indilinx. En conséquence au vu de ses performances et de son tarif nous accordons 4 étoiles à ce modèle qui ne décevra pas ses acquéreurs. Ceux désireux d'alléger la facture pourront se tourner vers le modèle 60 Go au prix d'une légère perte de performances.

 

 

note - transcend SSD25D 128 Go

Retour au Comparatif SSD

Plus d'infos avec le comptoir de l'info


Les Ragots
   
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !