Imprimer

• Samsumg PM-800 / PB22-J (256 Go)

Samsung, acteur majeur des semi-conducteurs et principalement de tout ce qui touche à la mémoire ne pouvait qu'être présent dans le domaine des SSD. A la fois fabricant de puces Flash MLC/SLC, mémoire vive (pour le cache) et contrôleur, le géant Coréen a tout pour réaliser un SSD 100% Samsung. C'est le cas avec ce PB22J (également nommé PM-800), nous testons ici la version 256 Go qui est annoncée comme la plus performante au niveau de ses spécifications, les modèles 128 et 64 Go étant légèrement moins véloces en particulier en écriture séquentielle. Enfin des clones de ce modèle existent, chez OCZ par exemple (gamme Summit) ou Kingston (V+) les 2 étants présents dans ce comparatif en version 64 Go.

 

Esthétiquement, le PB22-J utilise un boîtier au format 2,5" intégralement métallique et conservant la couleur originelle de ce matériau, ce qui lui confère pour sûr une esthétique agréable inspirant la robustesse. Une petite étiquette sur la face supérieure indique le numéro de série, tandis que la référence du produit se retrouve sur une étiquette plus conséquente aposée sous le SSD. On y retrouve le type de produit et la référence (toujours incompréhensible chez Samsung par rapport à l'appellation commerciale).

 

recto - Samsung PB22J 256 Go [cliquer pour agrandir] verso - Samsung PB22J 256 Go [cliquer pour agrandir] recto pcb - Samsung PB22J 256 Go [cliquer pour agrandir] verso pcb - Samsung PB22J 256 Go [cliquer pour agrandir]

Cliquez pour agrandir

 

Côté PCB, pas moins de 32 (2 puces superposées par emplacement sur le PCB) puces Flash MLC de 8 Go trouvent place des 2 cotés du PCB (bleu à l'instar de celui du Falcon) pour un total de 256 Go. Le contrôleur maison est architecturé autour d'un processeur à structure ARM et se retrouve assisté de 128 Mo de cache externe par le biais d'une puce maison présente sur le PCB.

 

Voilà pour la description physique de ce PB22-J, passons aux informations tirées de HDTune et CrystalDiskmark. Le firmware utilisé (VBM1901Q) est le dernier disponible au moment des tests, il ne supporte toujours pas le TRIM mais on espère que Samsung le proposera bientôt pour ce modèle. Au niveau des performances, les résultats en lecture séquentielle sont un ton en dessous des ténors mais à très bon niveau toutefois. Toujours en lecture mais avec de petits fichiers, les performances chutent comme tous les SSD mais conservent un niveau correct. En écriture séquentielle, on atteint cette fois des sommets (seul l'X25-E fait mieux) sous Crystal et HD Tune (à confirmer par Iometer plus bas) par contre, le débit pour les très petits fichiers plonge fortement...

 

HDtune info - Samsung PB22J 256 Go [cliquer pour agrandir] HDtune read - Samsung PB22J 256 Go [cliquer pour agrandir] HDtune write - Samsung PB22J 256 Go [cliquer pour agrandir] crystaldiskmark - Samsung PB22J 256 Go [cliquer pour agrandir]

Cliquez pour agrandir

 

IOMeter confirme la très bonne tenue du PB22-J pour ce qui est de la lecture séquentielle, la gestion des petits fichiers est toutefois en léger retrait par rapport aux tous meilleurs, tout comme le débit maximum atteint relativement tardivement (avec des fichiers de 1 Mo). En aléatoire cette fois, les débuts sont encore plus laborieux avec les petits fichiers, le niveau final atteint est toutefois satisfaisant. Petite remarque en passant, le débit est alors supérieur à celui que nous mesuré en séquentiel (et pourtant il ne s'agit pas d'une erreur puisque systématiquement reproductible). La courbe subit comme la plupart des concurrents une "cassure" aux alentours des fichiers de 256 Ko.

 

En écriture séquentielle, le niveau est excellent puisque IOMeter confirme les résultats de Crystal /HD Tune avec les meilleurs débits atteints parmi notre panel hormis le très élitiste X25-E. Par contre, la constatation faite pour les opérations de lecture à savoir une moins bonne gestion des petits fichiers est toujours valable ici. Terminons avec la courbe d'écriture aléatoire, elle est cette fois réellement plate et ne commence à décoller qu'à partir des fichiers de 8 Mo. Avec de petits fichiers, les performances sont franchement faibles et si on n'atteint pas le niveau misérable de l'Apex, le PB22-J ne fait pas mieux que les Mtron à ce niveau. Toutefois aucun freeze n'est notable en utilisation avec l'OS installé sur le SSD, preuve que même si le niveau est clairement inférieur à la concurrence (Barefoot/X25-M), il ne constitue pas un handicap allant jusqu'à vous dégouter d'installer votre système comme certains SSD ...

 

courbes lecture et écriture IOmeter- Samsung PB22J 256 Go [cliquer pour agrandir]

Cliquez pour resserrer l'échelle sur les 8 premiers Ko

 

Les résultats issus de PCMark Vantage sont un ton en dessous des Intel X25, ténors en la matière, mais restent à un niveau très élevé puisque supérieurs à ceux des barefoot/Eco dans la majorité des tests. Ils ne traduisent toutefois que le comportement du SSD lors de certaines tâches (principalement en lecture) et ne constituent pas un test exhaustif, mais simplement spécifique à ces tâches.

 

Côté fragmentation, après notre séance de torture on se retrouve avec des pertes maximales de l'ordre de 50% pour l'écriture séquentielle, les autres points mesurés étant faiblement impactés. Rappelons que cette situation est provoquée artificiellement par un usage très spécifique et qu'il est peu probable que ce genre de situation se produise (à ce niveau) en utilisation classique. Toutefois, Samsung n'ayant toujours pas sorti de firmware supportant le TRIM, on peut donc se retrouver à terme avec une perte sensible des performances en écriture séquentielle nécessitant un secure erase du SSD pour retrouver le niveau d'origine.

 

récapitulatif des performances - Samsung PB22J 256 Go [cliquer pour agrandir] impact de la fragmentation - Samsung PB22J 256 Go [cliquer pour agrandir]

Cliquez pour agrandir

 

 


• Bilan

Notre verdict concernant ce SSD est relativement favorable puisqu'il propose de très bons débits maximums en lecture et excelle en écriture séquentielle et dans les applications pratiques simulées par Vantage. Le prix au Go est en phase avec celui de la concurrence, il sera donc nécessaire de choisir en fonction de ses priorités ou de tarifs ponctuels plus ou moins intéressant. Si on s'attache davantage aux détails, on remarquera toutefois que la gestion des petits fichiers n'est pas parmi les plus véloces en particulier lorsqu'il s'agit d'opération d'écriture aléatoire ce qui donne un avantage indéniable aux Barefoot et X25-M à ce niveau.

 

Concernant la version 256 Go, si on apprécie de trouver ainsi de grosses capacités à un tarif compétitif, certains clones à base de Barefoot sont au même tarif voir parfois légèrement moins chers, et les C300 ne sont pas affichés beacoup plus chers. Qui plus est, la somme demandée dans l'absolu fait quand même un peu froid dans le dos. Si vous avez absolument besoin de 256 Go, ce modèle peut constituer une alternative intéressante, nous lui préférons tout de même certains modèles moins onéreux parmi la meute de Barefoot Au final, nous n'attribuons que 2 étoiles à ce Samsung PB22-J 256 Go (ou PM-800), pour ses performances intéressantes bien qu'un peu limitées avec les petits fichiers.

 

note - Samsung PB22J / PM-800 256 Go

Retour au Comparatif SSD

Plus d'infos avec le comptoir de l'info


Les Ragots
   
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !