• VERDICt

Le SPEC-OMEGA dans sa robe noire [cliquer pour agrandir]Nous terminons notre entrevue avec cette troisième référence asymétrique dans la série Carbide SPEC de Corsair. Les avis sont mitigés et on vous dit pourquoi présentement :

 

Retour aux sources

Le SPEC-OMEGA reprend le look de l'ALPHA. Le design asymétrique, les formes toutes en arêtes sur le dessus et l'avant sont de la partie. On revient donc aux sources de la série, avec ce design particulier, réussi, même s'il fait désormais partie du paysage en 2018. Le nouveau venu se permet quelques excentricités, notamment au niveau de sa face avant. Corsair abandonne le mesh bien poreux, au profit d'une plaque translucide qui permet de surveiller son intérieur depuis l'avant. Le SPEC-OMEGA arbore également un panneau en verre trempé, comme celui présent sur le SPEC-04 TG.

 

Les SPEC sont également des Carbides, donc des boîtiers allégés en équipement, mais pas en qualité ! Le SPEC-OMEGA est aussi de cette essence. Nous retrouvons un boîtier assez pauvre en équipement, puisqu'il ne propose que deux ports USB 3.0 en façade. Le châssis du Crystal 460X permet de gagner de l'espace intérieur. Malgré cela, on ne gagne pas beaucoup de place derrière la carte mère pour le rangement. Nous perdons également la baie de disque dur très pratique (4x3.5" + 2x2.5") présente dans les SPEC-ALPHA et SPEC-04. À la place, Corsair y installe deux emplacements de 3.5" devant l'alimentation, ainsi qu'un support pour trois unités de 2.5", peu pratique, placé derrière la carte mère. C'est ce que l'on retrouve sur le Crystal 460X. En fouillant un peu plus, on se rend compte que seul l'ouverture placée sous le bloc d'alimentation est protégé par un filtre à poussière. Aucun autre filtre n'est présent sur ce boîtier.

 

Quant à la qualité, elle n'est pas prise en défaut, du moins au niveau de l'assemblage et de la finition du modèle. Les plastiques sont de qualité, le verre trempé bien travaillé, les couleurs uniformes. Sur ces points, pas de problème. En revanche, le support de SSD n'aime pas être manipulé. Après deux ou trois (pas plus...) sortie du rack, l'un des "leviers" de rétention des unités nous reste dans la main ! Ça fait suer.

corsair carbide spec omega

Du mieux côté perfs !

Le SPEC-OMEGA se montre très à l'aise dans l'épreuve de chauffe, assurant de bonnes températures pour un fonctionnement dans des conditions normales. Processeur et carte graphique profitent d'un flux d'air important généré par les deux SP 120 livrés. Le test passe également à 140 W dans ce modèle. Autre point sur lequel la marque a bossé, les nuisances sonores. Le SPEC-OMEGA réalise encore une belle performance ici. À pleine vitesse il est certes audible, mais les nuisances sont bien maitrisées. La régulation permet même au boîtier de se fondre dans le paysage et de se faire oublier complètement. Peu bruyant et silencieux donc, le SPEC-OMEGA offre un bon ration performances/bruit.

 

La pilule difficile a avaler

Le SPEC-OMEGA, plus gros, doté d'un panneau en verre trempé, mais pas mieux équipé qu'un autre est annoncé au tarif de 109.90€. C'est un carbide, ne l'oublions pas, un modèle censé être bon marché, sans sacrifier la qualité. Si la seconde affirmation se vérifie, il faut dire que la première est loin de l'être. Ici, on paye clairement le châssis plus large, le panneau et le design. Le SPEC-OMEGA n'offre rien de plus, même pas de filtre antipoussière ! Il est beaucoup trop cher pour nous.

 

comptoir 3starsGénéralement, les produits Corsair jouissent d'une qualité de fabrication, d'assemblage et de finition d'un bon niveau. On peut dire que le nouveau SPEC-OMEGA profite de tout cela au niveau de son châssis et de ses caches. Notre modèle s'est avéré plus fragile du côté des supports 2.5" par contre ; une patte de maintien ayant sauté après quelques manipulations pourtant sans excès. Si le look extérieur nous plaît autant et que l'impression d'un volume conséquent laisse espérer une belle capacité d'intégration dans ce modèle, on déchante vite au moment du rangement du câblage et lors de la mise en place des SSD dans le support dédié. L'espace ne manque pas du côté de la carte mère, mais c'est étroit sur l'arrière. Carbide oblige, l'équipement est réduit au plus simple appareil ici : deux ports USB 3.0 en façade, un peu d'éclairage, deux ventilateurs performants et c'est tout. Nous déplorons l'absence de filtre à poussière sur ce modèle, pourtant bien ouvert. Fort heureusement, le SPEC-OMEGA n'a pas que des défauts. Le ratio performances/nuisances est bon, grâce aux deux SP 120, dont un à LED, biens placés et suffisamment costauds pour évacuer la chaleur générée par une configuration passive comme celle que nous utilisons. Les nuisances sonores sont réduites comme nous l'avons relevé, bien qu'un disque dur bruit se laisse entendre à travers la carcasse. Malgré le design, qui n'est plus très nouveau, et les bonnes performances dispensées par ce modèle, il nous est difficile d'accepter de dépenser 110€ pour ce boîtier. La concurence propose des produits à la qualité de fabrication et d'assemblage équivalente et parfois plus performantes pour 20€ de moins. À l'issue de ce dossier qui lui est consacré, nous resterons sur trois étoiles pour le Carbide SPEC-OMEGA de Corsair, dont la position tarifaire le met en difficulté.

 


corsair 40 noctua_40 intel_40.png Seasonic Silverstone asus_40

Nous remercions naturellement nos partenaires pour la mise à disposition du matériel de test.

 

 



Les 3 Ragots
   
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !