On connait bien ARM pour ses processeurs mobiles, car ils représentent une écrasante majorité de ce qui se trouve sur le marché. Certes, les architectures de bases sont souvent modifiées à des degrés plus ou moins importants - on pense aux Snapdragons et aux dérivés de chez Apple - mais l'incroyable rendement énergétique des bouzins en font les maîtres du segment, en dépit des tentatives d'Intel à base d'Atoms.

 

Ce que l'on sait moins, c'est que ces processeurs sont parmi les plus puissants de la firme, enfin, si on oublie les puces à haut nombre de coeurs qui tentent l'invasion du marché serveur. Car ARM conçoit également des petits processeurs que l'on qualifie plutôt de microcontrôleurs : des Cortex M-truc, que l'on retrouve dans certains claviers mécaniques de toutes les marques, mais également dans des projets de miniaturisation extrême. Avec l'IoT au tournant, on comprend que l'innovation en la matière se doit de répondre à la demande, c'est pourquoi ARM présente l'ARMv8.1M.

 

Prévu pour ce type de petits bidules, d'où le "M" final, cette amélioration de l'ARMv8 vient rajouter la technologie ARM Helium, qui s'exprime par les M-Profile Vector Extensions, abrégés MVE, des instructions vectorielles annoncées comme apportant une accélération maximale d'un facteur 15 sur des tâches de machine learning, et 5 sur du traitement du signal. Pour les experts de la gamme, il s'agit peu ou prou d'une adaptation minimaliste des extensions NEON présentes dans les modèles les plus performants. Une nouvelle fournée de LED RGB en machine learning cloudeque contrôlées par ce bouzin pour la fin d'année ? (Source : Phoronix)

 

arm logo

 Un nouveau jeu d'instruction pour ARM, mais seulement à destination des tous petits microprocesseurs. 

Sur le comptoir, au même sujet

 
 
 
 
 

afficher plus de prixAffichez donc moi tout, nom de nom

Plus d'infos avec le comptoir de l'info

Voir plus de news
Les 3 Ragots
   
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !