Noël approche à grands pas, vous avez fait votre liste au Père Noël incluant votre nouveau processeur bleu ou rouge selon vos besoins, mais malheureusement votre vieille plateforme pour i7-2600K n'est plus à jour. Et vu comment les fabricants multiplient en masse les références de cartes mères, dur de s'y retrouver. Alors plutôt que de choisir en succombant au marketing foireux, le Comptoir va vous expliquer comment décrypter les éléments importants d'une mobale selon vos besoins.

 

Comment décoder les informations importantes des cartes mères pour s'y retrouver ?

 

hard du hard

 

La base importante : dimensionner son besoin en jus

Avant de penser à tout ce qui importe niveau connectique ou s'il y a assez de licornes sur votre mobale, pensez à une chose : elle sert de point central aux éléments clés que sont le CPU et la RAM. De ce fait, pensez à choisir une carte mère avec une alimentation qui correspond à vos besoins : vous pouvez aussi bien chercher à battre les records de points sur Cinebench ou faire du gaming compétitif en passant par mater un bon film sur votre canapé, chaque PC est différent. Surdimensionner n'est pas toujours utile, plus une alimentation est destinée à fournir de la grosse puissance moins elle est efficace sur une consommation légère.

Il y a deux points qui sont importants sur le sujet : vérifier le nombre de phases - et leurs composants - ainsi que le radiateur se trouvant dessus. Dans le premier cas, nous vous avons expliqué tout ce qu'il fallait savoir dans nos Hard du Hard sur les VRMs (c'est similaire aux cartes graphiques) et sur les condensateurs d'alimentation. Si vous pratiquez l'overclocking sur des gros CPUs, un système comprenant 12 phases est un minimum pour assurer une bonne durabilité de votre système. Attention, n'oubliez pas d'enlever les phases qui servent au chipset et à l'iGPU de votre processeur : entre 1 à 2 phases pour chacun de ces composants.

 

x470 gaming itx ac vrm rad t [cliquer pour agrandir]

Des fois, il ne faut pas chercher des monstres en alimentation : cette carte mère arrive à tenir des Ryzen 7 1700X sans soucis si elle reste bien ventilée

 

Pour le deuxième point, il faut savoir qu'il dépend de la puissance que vous allez tirer avec votre CPU : si vous n'avez pas de demande excessive en calcul, un modèle avec des petits radiateurs suffira, alors qu'il faudra faire attention à la dose de cuivre si vous voulez faire monter les gigahertz sur votre bel octocore. Le nombre de phase d'alimentation influe aussi, plus nous avons de phases moins il faudra dissiper en chaleur. Pour vous aider, voici un petit tableau indicatif pour s'y repérer :

 

ProcesseurNb de PhasesRadiateur
Intel Pentium/AMD Ryzen 3 < 6 léger
Intel Core i5/i7 (non K) / AMD Ryzen 5 6 à 8 moyen
Intel Core i5/i7 K / AMD Ryzen 5 (OC)/7 8 à 12 (selon OC) volumineux
Intel x299 / AMD Threadripper >12 (14 si OC) Très volumineux voire actif

 

 

Connecteurs et périphérique, une question de taille

Bien choisir sa carte, c'est aussi ne pas se retrouver à la rue niveau connectique. Il y a plusieurs points à vérifier : le nombre/type de ports PCIe, les prises ventilateurs, les ports M.2 et les connectiques extérieures (USB, module sans-fil et audio). Concrètement le nombre de ports SATA ne sera pas déterminant pour 99.9% d'entre-vous, 4 ports suffisent largement de nos jours - surtout depuis l'arrivée des SSD en format M.2. Pour les ports PCIe, si vous n'êtes pas adeptes du multi-GPU concentrez-vous sur un port PCIe 3.0 x16 puis le reste en optionnel. Faites attention, il est probable que le port secondaire ou tertiaire (selon le format de carte mère) soit partagé avec un port M.2 pour SSD NVMe, donc faites attention à vos cartes d'extension. Si vous souhaitez un format réduit de PC, il faudra se contenter d'un port PCIe unique et de "seulement" 2 ports pour la RAM.

 

x470 gaming itx ac dessous t [cliquer pour agrandir]

Pour pallier au manque de place sur les petits formats, les fabricants ont recours à des astuces utiles : ici, un port M.2 se trouve au dos de la carte mère.

 

La taille de vos cartes va énormément impacter les prises ventilateurs et ports M.2 disponibles. Assurez-vous d'avoir au minimum 3 prises pour moulin à vent ou à eau pour garantir une machine bien fraîche qu'importe l'usage. Au-delà de 5 cela ne sera nécessaire que si vous avez un monstre avec un système de watercooling maison. Pour finir sur ce sujet, le nombre de ports USB et leur technologie, notamment la présence de port USB 3.1 Gen 2 de Type-C : le nombre de périphériques utilisant ce type de connexion s'agrandit chaque année, il devient indispensable si vous voulez pérenniser votre achat d'avoir un port de ce type en façade arrière et en prise interne. Attention, de nombreuses cartes mini-ITX ne disposent pas de ce connecteur (interne ou façade).

 

Faites attention à vos oreilles et à vos yeux !

Pour terminer sur l'essentiel, les cartes mères disposent de leurs propres périphériques embarqués. Les puces réseaux sont similaires entre chaque référence et il est inutile pour la majorité des utilisateurs de s'arracher les cheveux sur les moyens de rejoindre votre réseau LAN favori. Si vous avez un besoin particulier de vitesse, optez pour une carte avec un port 10Gbit/s en Ethernet, le Wi-Fi 5 (802.11ac) étant trop fragile en termes de stabilité et de débit sur les puces embarquées.

 

Périphérique qui fait souvent parler, la carte son intégrée aux cartes mères est un élément important si vous n'utilisez pas de casque sans-fil ou une carte son externe. Nous en avons discuté longuement dans les Hard du Hard sur les systèmes intégrés et externes, mais pour faire simple il est décevant d'investir dans une mobale haut de gamme et devoir réinvestir dans une carte son par la suite pour éviter de saigner des oreilles. Sachez aussi que les cartes de petites tailles sont souvent mal équipées sur ce sujet et fournissent un son peu qualitatif.

 

aorus z390 master carte audio t [cliquer pour agrandir] x470 gaming itx ac audio t [cliquer pour agrandir]

Comparaison entre un circuit audio embarqué de bonne qualité (gauche) et un système minimaliste (droite) utilisant le même chipset Realtek AC1220 ; l'implémentation et le choix des composants influencent plus sur le rendu sonore que le choix de la puce

 

Pour finir ce concentré de tomate d'information, il reste un dernier aspect qui devient inévitable : le RGB. Il est dur d'y échapper aujourd'hui, mais attention, si la fonctionnalité vous intéresse, vérifiez le nombre de prises aRGB disponibles et la qualité des logiciels de gestion de votre boule disco. Car chaque fabricant a son propre protocole et parfois le rendu n'est pas au rendez-vous : mauvaises couleurs, pas de synchronisation entre les éléments, consommation excessive de puissance, partie software aux fraises... En espérant que les fabricants feront un peu plus d'efforts en 2019 sur la conception des protocoles - plutôt que de jouer à qui en met le plus sur sa carte maman. Nous espérons que cela vous éclairera sur comment décrypter nos récapitulatifs et nos tests pour choisir votre prochaine mobale.

 Si vous comptez investir dans un processeur prochainement, choisir une carte mère adaptée peut s'avérer utile. Le Comptoir va vous guider dans la jungle des mobales... 

afficher plus de prixAffichez donc moi tout, nom de nom

Les 15 Ragots
   
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !