Braswell dans la place, en quad-core cette fois !

 

Courant septembre, la marque Asustor annonçait quatre nouveaux NAS, prenant place dans les séries AS61 et AS62. L'annonce suivait la présentation faite lors du Computex, où l'on découvrait deux NAS deux baies  et deux modèles quatre baies plus ou moins fournis en option, la grosse nouveauté se trouvant au niveau des processeurs qui les animent. Asustor colle rien de moins qu'un Celeron Braswell dans ses serveurs de stockage. La série AS61 sera propulsée par une version dual core déjà aperçue lors du teste de l'AS3104T, alors que les AS62 auront droit à plus de coeurs. Aujourd'hui nous allons nous intéresser au plus gros des modèles annoncés, l'AS6204T. Voyons ce qu'il a à proposer, sans oublier de vous dire ce qu'il a de plus que l'AS6104T. C'est parti.

 

header as6204t


• Asustor AS6204T

 

L'AS6204T d'Asustor [cliquer pour agrandir]

L'AS6204T

 

Asustor AS6204T
Processeur

Intel Celeron N3150 1.6Ghz/2.08Ghz

Mémoire vive 4Go DDR3L extensible à 8Go
Dimensions 185 x 170 x 230 (HxLxP en mm)
Poids

2.9 kg

Ventilation

120 mm

Alimentation 100W externe
Nombre de baies 4
Disques durs livrés Boitier nu, compatible  2.5"/3.5"
Capacité max Jusqu'à 40To
Normes RAID 0 / 1 / 5 / 6 / 10 / JBOB Extention et migration RAID possible
Connectique

S/PDIF, HDMI, 2xeSATA, 2xUSB 2.0, 2xUSB 3.0, 2xRJ45

Protocole réseau SMB / FTP...
Chiffrement HTTPS / FTP SSL/TLS / AES...
Services Tout le détail est disponible ici
Prix 540€

 

Rien de nouveau côté design pour cet AS6204T réservé à un public averti ou semi-professionnel. Le design reprend trait pour trait celui de l'AS7004T que nous avions testé l'an passé. On se retrouve donc avec une belle bête de 185mm de hauteur, 170mm de largeur et 230mm de profondeur, pour un poids de 2.9kg à vide.

 

Les racks pour disques durs [cliquer pour agrandir]

 

Les quatre baies sont équipées de tiroirs sécurisés qui s'extrairont grâce à une pression sur un bouton placé en bas de chacun d'eux. La vis de verrouillage est également là pour les pros ou les paranos (alors que les AS61 en sont dépourvus). On presse, le levier se lève et il est possible de sortir le rack qui accueille vos disques durs de 2.5"/3.5" pour une capacité totale de 40To. On retrouve également deux DEL d'activité sur le haut des racks.

 

Au-dessus des baies, l'AS6204T hérite de l'écran LCD (pas les AS61) qui permet d'effectuer quelques réglages et vérifications sans avoir besoin d'un PC. Sur le côté vous avez les quatre touches qui permettent de naviguer dans le menu et de valider vos actions. Le montant gauche accueille toujours le bouton de mise en marche du NAS, entouré de DEL d'activités. Plus bas nous trouvons les indicateurs de connexion des câbles RJ45 et plus bas un port USB 3.00 avec un bouton de sauvegarde rapide.

 

 

 Vue de la façade de l'AS6204T [cliquer pour agrandir]La connectique arrière sur l'AS6204T [cliquer pour agrandir]

Le tour de l'AS3204T

 

A l'arrière nous trouvons une connectique très complète qui se compose de haut en bas d'un port S/PDIF, du HDMI 1.4b (4K UHD), deux ports eSATA, deux ports USB 2.0, deux ports USB 3.0 et enfin deux RJ45. Enfin, le ventilateur chargé de rafraichir l'intérieur est un modèle de 120mm.

 

Une fois le NAS démonté, nous accédons au PCB qui supportera tout le coeur de la machine. Le processeur ici est un Celeron N3150 quad-core cadencé à 1.6Ghz (2.08Ghz turbo) et gravé en 14nm, Braswell oblige. L'adoption de cette solution Intel introduit entre autres la prise en charge de l'AES-NI sur ces modèles. Le SoC est appuyé par 4Go de DDR3L qu'il sera possible d'étendre à 8Go. Cette configuration concerne les AS62. Les AS61 sont équipés d'un Celeron N3050 dual-core cadencé à 1.6Gh toujours, mais dont le turbo grimpera jusqu'à 2.16Ghz. Il n'y a "que"  2Go de mémoire ici (toujours en DDR3L), mais ils supporteront également jusqu'à 8Go.

 

Non, ce n'est pas le PCB de l'AS6104T ! [cliquer pour agrandir]

PCB partagé par les AS61 et AS62

 

ADM 2.6.2 sera de la partie pour piloter le NAS, et la marque promet des débits de gredin. Quant au prix de vente de l'appareil, il reste modéré, bien qu'au delà des 500 balles. Il s'agit cependant d'un modèle très complet. On trouve actuellement l'AS6204T autour des 540€. Vous pouvez économiser quelques 50€ en vous rabattant sur l'AS6104T par exemple.


• Le protocole...

Pour nos tests, NAS et PC sont connectés à un switch D-Link DGS-1210-10P. Afin de mettre en évidence la rapidité du transfert de fichiers, nous configurons le NAS avec le protocole SMB qui stressera au maximum la bande passante réseau. Les NAS livrés prééquipés de disques durs sont testés dans leur configuration d'origine. Ceux livrés nus sont équipés de SSD Sandisk Extreme Pro de 240Go. Pourquoi ce choix? Tout simplement pour supprimer le goulot d'étranglement que sont les HDDs mécaniques et se focaliser sur les performances brutes du NAS.

 

D-Link DSG-1210-10P

Sandisk Extreme Pro LaCie Rugged

 

RAID 1, RAID 5 et ports externes

Les débits bruts sont mesurés sur une grappe de disques en RAID 1, puis en RAID 5 lorsque c'est possible. Nous procédons au transfert de gros fichiers de 18Go puis au transfert d'un dossier de 4Go comportant des éléments dont la taille varie de 1ko à 100Mo. Les résultats sont exprimés sur une moyenne de 3 passes chronométrées pour chaque type de fichiers et seront accompagnés d'une courbe représentant le taux d'occupation du processeur lors des phases de lecture et d'écriture.

 

Nous procédons de la même manière au test des ports externes (USB, eSATA...) à l'aide d'un boitier LaCie Rugged USB 3.0 / thunderbolt de 120Go et d'un Dock eSATA IcyBox qui sera lui équipé d'un SSD Kingston HyperX 3K de 90Go. Afin de mesurer les capacités du boitier testé, nous procédons également à la reconstruction en interne d'une archive ZIP de 4,2Go, composée d'une quarantaine de fichiers d'environ 100 Mo chacun.

 

iSCSI et cryptage de données

Nous testons dans un second temps et dès que la machine le permettra, les débits iSCSI, ainsi que les performances lors du cryptage des données. Dans le cas des mesures iSCSI, nous réitérons les tests de débits bruts sur un LUN dont la partition est égale au volume RAID 1 utilisé et une cible formatée en NTFS. Pour le cryptage des données, nous créons un dossier partagé sécurisé.

 

Températures, consommation et nuisances

Les mesures environnementales sont effectuées au repos et en charge sur un NAS équipé de la totalité de ses unités de stockage. Nous procéderons au relevé des températures des disques durs dont le delta obtenu sera donné pour une température ambiante de 22°C, puis nous relèverons la consommation électrique à l'aide d'un consomètre (repos, charge et veille). Enfin nous relèverons les nuisances sonores du boitier au repos et en charge.

 

Agrégat de liens / IEEE 802.3ad (LACP)

Intel X540-T2 [cliquer pour agrandir]Lorsque cela est possible, nous testons les machines compatibles avec la norme IEEE802.3ad, ou l'agrégat de liens pour les intimes. Le NAS est alors équipé du maximum de SSD, puis configuré selon le cas en RAID 1 (deux baies) ou RAID 5 (plus de 2 baies). Nous créons ensuite un lien dynamique (LACP) sur côté serveur, ainsi que sur les machines clients équipées de carte réseau Intel X540-T2.

 

Les tests à proprement parler ne diffèrent pas de ce que nous vous proposons en "lien simple". Nous commençons par mesurer l'incidence sur le taux de transfert depuis une source unique, en envoyant les fichiers habituels (PC vers NAS et NAS Vers PC). Ensuite, nous renverrons les mêmes fichiers depuis trois sources différentes vers le NAS (écriture) et du NAS vers les trois sources (lecture). Nous réitèrerons ces manoeuvres vers et depuis un dossier chiffré hébergé sur le NAS.


• ... Et les résultats :

 

as6204t raid

 

La première série de mesures est cohérente avec ce que peut proposer un modèle haut de gamme. L'AS6204T aspire les données les plus volumineuses à plus de 111Mo/s dans les deux configurations que nous utilisons (RAID 1 et RAID 5). La phase de lecteur se passe autour de 100Mo/s par contre avec un passage net sous cette barre en RAID 5.

 

Asustor oblige, nous avions déjà relevé ce phénomène sur les autres modèles testés, lorsqu'il s’agit de traiter nos petits fichiers, l'AS6204T renverra plus rapidement les données qu'il ne les écrira. En lecture donc, nous sommes autour des 74Mo/s. La phase de lecture est plus rapide en RAID 1 avec +/- 10Mo/s de gain par rapport au même transfert sur une grappe RAID 5.

 

as6204t chiffrement

 

Même schéma lors d'un transfert sur unité logique. La lecture est plus rapide avec les petits fichiers. On observe une montée à près de 145Mo/s ici, alors que l'on reste sous les 125Mo/s en écriture. Les gros fichiers ne passeront pas les 99Mo/s en lecture, alors qu'on passe aisément les 101Mo/s en écriture.

 

Lors du chiffrement avec l'AS6204T, la lecture des données se fera plus rapidement avec petits et gros fichiers. Chose étonnante, et nous nous attendions à mieux, la lecture de gros fichiers ne se fera pas à plus de 95Mo/s ici, alors qu'avec l'AS31 nous étions au-dessus des 100 avec un SoC dual-core. Malgré cela, on reste dans des performances honorables.

 

as6204t externes

 

Les transferts sur les ports externes se font très rapidement. Au-delà des 150Mo/s sur l'USB 3.0 et autour des 130Mo/s sur l'eSATA. on notera une petite chute de performances en lecture de petits fichiers, mais cela reste très convenable.

 

• Température des disques, consommation, nuisances sonores

 

as6204t environnement

 

Parlons chaleur, bruit et consommation. L'AS6204T et son SoC Haswell est un petit glouton puisque nous relevons 27W au repos. Il ne faut pas oublier que l'appareil est équipé d'un petit écran, ce qui augmente la charge (légèrement, cela va de soi). En plein travail, il aura besoin de près de 39W pour faire vivre l'ensemble. C'est toujours moins qu'une ampoule classique. 

 

La bête ne chauffera pas des masses malgré cela et la ventilation ne fera aucun excès de zèle. Si au repos, en mode auto, le bruit généré ne dépasse pas les 31dB (ou très peu), nous dépassons les 50dB ventilation à fond. Rassurez-vous, il faudra des conditions ultras extrêmes pour en arriver à ce point. La régulation se fait très bien et nous n'excèderons pas les 35dB lors de nos tests.

 

En ce qui concerne la température de nos unités de stockages, elle est dans la moyenne de ce que nous voyons habituellement. La "chaleur" est bien dissipée à l'intérieur du boîtier, donc ça ne grimpe absolument pas.

 

• L'agrégat en pratique

Modèle semi-pro, très bien fourni en connectique, il est possible de sécuriser ses transferts grâce aux deux ports RJ45. Mais pas que, puisqu'on peut péter du chrono avec le mode LACP. Voyons comment se comporte l'AS6204T :

 

as6204t lacp 1

Bon, comme d'habitude, nous soulignerons les bons résultats lors des phases d'écriture. Les débits cumulés sont plus que doublés lors du transfert des petits fichiers et dépasse les 215Mo/s avec les gros. Par contre, si l'on note une belle amélioration en lecture sur les premiers, avec les seconds nous stagnons à +/-120Mo/s sur les gros fichiers. C'est plutôt décevant pour un modèle placé sommes toutes assez haut dans sa gamme.

 

as6204t lacp 2

Lors du chiffrement des données expédiées par deux PC distincts, l'AS6204T s'en sort une nouvelle fois honorablement avec les fichiers les moins volumineux. On constate une nouvelle fois une limite difficile à franchir, située autour des 120Mo/s, lors de la phase de lecture sur le gros fichier. On arrivera péniblement à un 126.1Mo/s en écriture.

 


• Verdict :

Asustor AS6204T [cliquer pour agrandir]C'est toujours agréable d'avoir affaire à du matériel qui se configure tout seul (ou presque) et dont on a pas à se soucier (ou très peu). Bien sûr, l'agrément d'utilisation ne fait pas tout, encore faut-il que la machine suive. Est-ce le cas avec l'AS6204T ? On vous dit ce que l'on pense de lui (ou pas !) :

 

Tout équipé, avec vue 

L'AS6204T nous est vendu comme étant l'un des fers de lance de la marque. Porte-étendard oblige, la marque l'équipe de tout ce dont vous pouvez rêver. Ce modèle Power-user/semi-pro se voit donc coller un écran sur la façade permettant de piloter quelques fonctions sur le NAS, quatre baies sécurisées et hot-swap, ainsi qu'un bouton de copie rapide sur le port USB 3.0 en façade. À l'arrière, c'est la foire à la connectique. On peut difficilement faire plus dans cette gamme sans voir exploser le prix : deux ports USB 2.0, deux ports USB 3.0 et deux RJ45. Ca n'est pas tout puisque l'on trouve également deux ports eSATA, un port HDMI 1.4b (4k ready) et enfin le petit port S/PDIF.

 

À l'intérieur, nous retrouvons également un SoC de chez Intel, le quad-core Celeron N3150. Il sera épaulé dans sa lourde tâche par 4Go de mémoire qu'il est possible d'étendre à 8Go grâce au slot laissé vacant. Bien entendu, le modèle s'adressant aux personnes exigeantes, on abandonne le carreau écossait au profit d'un boîtier au look plus industriel, fait d'acier sonnant. Rien à craindre donc lors des manipulations, si vous l'ouvrez régulièrement.

 
Côté performances

Nous l'avons vu en pratique, l'AS6204T est indéniablement performant. Cependant, nous notons quelques faiblesses lors des phases de lecture, notamment avec les gros fichiers. Connecter vos lecteurs externes pour vos transferts sera possible grâce aux nombreux ports disponibles. Nous nous sommes intéressés au très véloce USB 3.0 et l'AS6204T nous en donne ! L'eSATA est une bonne alternative si vous êtes équipé, mais stagnera à un tout petit 135Mo/s. C'est rapide aussi, oui, mais moins qu'en USB 3.0.

 

En ce qui concerne l'agrégat de lien, nous constatons une grosse faiblesse lors de la lecture. Si les débits atteins lors de la phase d'écriture sont dignes d'un modèle haut de gamme, nous rencontrons un plafond autour des 120Mo/s en lecture avec les gros fichiers. La gestion est plus efficace sur les petits fichiers qui profitent bien des deux canaux de transfert. Cette remarque est aussi valable lors du chiffrement des données dans cette configuration.

 

Le transfert sur une cible iSCSI est rapide alors que le traitement de données chiffrées nous laisse un peu sur notre faim. On aura constaté lors de la lecture que l'AS6204T fait moins bien qu'un AS31 dans les conditions que nous lui imposons. Attention, nous restons dans une proportion tolérable, mais on perd tout de même 7Mo/s au passage. À noter aussi au passage qu'un SoC AMD testé sur un modèle concurrent faisait largement mieux dans les mêmes conditions, mais consommait plus.

 

conclusion as6204t

En parlant de consommation, on est bien avec l'AS6204T. Inutile d'avoir la centrale nucléaire dans le jardin, puisque l'on n'excèdera pas les 39W en pleine charge (avec 4 SSD). La consommation moyenne relevée est de 31.5W et nous avons pu remarquer que le NAS avait tout de même besoin de 27W pour fonctionner au ralenti. En ce qui concerne le bruit, rien a dire. L'engin se fond dans l'ambiance sonore, même lors des fortes sollicitations. Le processeur ne chauffe pas, la régulation est efficace et l'on reste sous les 35dB généralement. Nous l'avons vu lors du test qu'à pleine vitesse, la ventilation sera vite désagréable. Heureusement, l'AS6204T n'est pas zélé et la gestion est parfaite.

 

Et ADM 2.6 ?

Les problèmes de jeunesse rencontrés lors du test de l'AS3104T sont derrière nous. D'ailleurs si cela vous intéresse, nous avons mis à jour le dossier en y ajoutant les débits USB 3.0 du NAS. Nous gardons nos impressions d'austérité sur la partie graphique du système d'exploitation, qui ne l'empêche toutefois pas d'être ultra complet et très simple à appréhender. Asustor met les moyens et offre autant de possibilités que les leaders sur le marché. De ce côté-là, il n'a rien a envier à ses concurrents. La marque améliore l'expérience en proposant plusieurs applications déjà présentées. Ah, tu es sous Windows Phone ? Ben non c'est pas pour toi...

 

C'est un modèle phare, ok, mais ça douille ?

Au moment même où nous rédigeons cette ligne précisément, le tarif constaté pour un AS6204T nu est de 539.95€. On ne vous fait pas de cadeau, mais on ne vous vole pas non plus puisque l'appareil est pile dans la tranche tarifaire de la gamme à laquelle il est destiné. On retrouvera en face des DS916+ chez Synology (moins fourni en connectique et 50€ plus cher) ou encore les TS-453A ou 563 chez Qnap, plus ou moins fournis en connectique et baies de stockage. Certains feront avec les affinités ou la popularité de l'une ou l'autre des marques leaders, mais le modèle de chez Asustor n'a vraiment pas à rougirs.

 

4 étoilesPolyvalent, plutôt abordable pour un NAS performant et chargé en connectiques, c'est ce que l'on garde à l'esprit lorsque l'on pense à l'AS6204T. Asustor met le paquet sur les options avec entre autres l'écran de pilotage, plein d'USB, de l'HDMI 1.4b, les deux RJ45 pour ne citer que ça. L'intérieur n'est pas en reste avec l'adoption d'un Celeron N3150 appuyé par 4Go de mémoire (extensibles). Les performances sont au rendez-vous bien que l'on note quelques faiblesses lors de certaines phases de transfert. En LACP les débits s'essoufflent lors de la lecture de gros, attention à ne pas être trop gourmand dans cette configuration. Le moteur de chiffrement est efficace et permet de ne pas mourir d'ennui lors d'un transfert sécurisé. Le NAS n'est pas exigeant en ressources,  la ventilation est correctement gérée et la température ne grimpe pas en flèche dans le boîtier. ADM 2.6 a muri depuis notre première prise en main. Il lui manque toujours un peu de peps dans le design, mais il reste très complet et simple à prendre en main. Côté tarif, ce NAS est bien positionné. Abordable pour un modèle semi-pro, on trouvera difficilement moins cher et aussi bien équipé ailleurs. À l'issue de notre test, nous accorderons quatre scintillantes étoiles à l'Asustor AS6204T qui avec un tarif intéressant, une fiche technique très bien fourni et un système d'exploitation complet en fonctionnalités, subit quelques baisses de formes dans certains cas.

dlink 40 intel logo sandisk 40 lacie 40 icybox 40

Nous remercions naturellement nos partenaires pour la mise à disposition du matériel de test.