Noctua NH-D14 : le nouveau roi ?

 

Longtemps, Thermalright est resté le leader incontesté en termes de performances sur le secteur des ventirads CPU, grâce à son IFX-14. La recette du succès ? Non pas une mais deux zones d'ailettes, et la possibilité d'installer jusqu'à 3 ventilateurs dont un au centre, en "sandwich". Fin 2009, Noctua lançait le NH-D14 sur un principe équivalent, et le moins que l'on puisse dire c'est qu'il a depuis fait l'unanimité des tests du net, détrônant d'ailleurs l'IFX-14 de son piédestal à plusieurs reprises. Le nouveau roi semble donc avoir un nom, aussi nous l'avons choisi pour étrenner notre nouveau protocole de test de refroidissements CPU au Comptoir du Hardware...

 

Test : Noctua NH-D14


• Présentation

 

image officielle noctua nh-d14

 

Le NH-D14 est l'histoire d'un concept à l'accouchement décidément bien long chez Noctua. Dès juin 2008, la firme laissait filtrer quelques informations quant à un nouveau prototype détonnant, et au but évident : concurrencer l'IFX-14 de Thermalright, qui faisait jusque-là office d'épouvantail sur le marché des dissipateurs pour CPU, avec sa forme si particulière. Le "sandwich" de Noctua, c'était alors son amusant nom de code, promettait des performances encore meilleures, notamment grâce à 6 caloducs contre 4 au modèle de Thermalright.

 

Mais les choses n'ont pas avancé aussi vite que certains l'espéraient dans ce projet, et ce n'est qu'en juin 2009, un an plus tard donc, que Noctua présenta lors du Computex de Taipei un ventirad très impressionnant, possédant désormais un design définitif mais également un nom : le NH-D14. Les 6 caloducs sont bel et bien là, et le radiateur semble accompagné en bundle de deux ventilateurs : l'un de 120mm de diamètre et déjà connu à l'époque : le NF-P12, tandis que l'autre est lui aussi à ce moment-là une nouveauté de la firme : le NF-P14 et ses 140mm de diamètre qui prend place au centre, entre les deux zones d'ailettes.

 

Le moins que l'on puisse dire c'est que cette annonce a émoussé les amateurs de refroidissements performants, mais il fallut encore prendre son mal en patience plusieurs mois durant, puisque ce n'est qu'en novembre 2009 finalement que Noctua lançait pour de bon son NH-D14.

 

Les tests se font finalement révélés à la hauteur des espérances, et on ne compte plus ceux où le monstre de Noctua s'est accaparé la première place, même lorsqu'il était opposé à l'IFX-14 de Thermalright. Néanmoins le revers de la médaille logique à une telle débauche d'aluminium, de cuivre et de ventilateurs haut de gamme est un prix très élevé : 75€ en moyenne.

 

Nous allons voir dans ce dossier si le NH-D14 parvient à justifier une telle dépense, et l'opposerons à celui qui a longtemps été le fleuron de la marque Noctua : le NH-U12P. Nos dossiers suivants étant des mises à jour successives des résultats afin d'opposer à protocole identique de plus en plus de refroidissements, le NH-D14 sera ainsi également une référence de choix pour nos prochains articles.

 

Mais trêves de bavardages introductifs, regardons maintenant de plus près les caractéristiques officielles de ce NH-D14.

 

• Caractéristiques

 Radiateur
 Hauteur 160mm
Largeur 140mm
 Profondeur  130mm

 Masse

 900g
 Nombre d'ailettes  42 x 2
 Nombre de caloducs 6
Diamètre des caloducs  6mm
  HDT (contact direct)  Non
 Matériau base Cuivre
 Matériau ailettes  Aluminium
 Surface nickelée  Oui
Compatibilité
 AMD  AM2 / AM2+ / AM3
Intel LGA775 / LGA1156 / LGA1366
  Ventilateur 1
Diamètre 120mm
Epaisseur  25mm
Nombre de pales 9
Vitesse de rotation 12V 1300tpm
Débit  54.3CFM
Niveau sonore  19.8dBA
Régulation  Oui (ULNA 900tpm)
  Ventilateur 2
Diamètre 140mm
Epaisseur  25mm
Nombre de pales 9
Vitesse de rotation 12V 1200tpm
Débit  64.9CFM
Niveau sonore  19.6dBA
Régulation  Oui (ULNA 900tpm)

 

16cm de hauteur, 14 de largeur et 13 de profondeur, les dimensions du NH-D14 ont de quoi impressionner ! La masse reste cependant annoncée sous la barre du kilogramme vu qu'il n'est pas conçu en un seul bloc mais en deux, 900g certes mais pour le radiateur seul bien entendu, ce qui donnera plutôt 1.2kg avec deux ventilateurs par exemple...

 

Pour ce qui est de la conception, Noctua a donc joué comme nous le disions plus haut la carte des 6 caloducs, imposant par contre d'utiliser un diamètre de 6mm là où des marques optent pour moins de caloducs (4) mais avec du 8mm de diamètre. Nous verrons bien lors des tests si le choix de la marque autrichienne est ici le bon ! Toujours pour ce qui est de cette conception, nous avons affaire à 42 ailettes réparties sur la hauteur du radiateur (fois 2 donc puisqu'il y a deux blocs d'aillettes). Beaucoup d'ailettes, ce qui signifie qu'elle seront rapprochées les unes des autres. En général les radiateurs conçus de cette manière sont très performants avec des flux d'airs élevés, mais peuvent peiner un peu plus en mode passif ou semi-passif, l'air chaud aillant du mal à s'extraire du radiateur avec si peu d'espace. Nous verrons si c'est le cas du NH-D14 lors de nos tests.

 

Pas de crainte à avoir au niveau de la compatibilité, Noctua n'a pas joué la carte d'une compatibilité unique AMD ou Intel, ni de kits de fixations additionnel à acheter en sus. On a donc droit à tous les sockets AMD récents, mais également les Intel, y compris le vieillissant LGA775. A noter également à ce niveau une politique de suivi excellente de Noctua qui, lorsqu'un nouveau socket sort par la suite (on pense notamment au FM1 d'AMD et au LGA1155 d'Intel qui devraient arriver d'ici peu), propose gratuitement l'envoi de nouvelles fixations sur simple demande.

 

Les ventilateurs sont une des grandes particularités de ce modèle, et si Thermalright avait joué la carte de la simplicité avec son IFX-14, laissant l'utilisateur se débrouiller pour acquérir ses ventilateurs séparément, Noctua de son côté a opté pour la vente d'une solution complète, incluant non pas un mais deux ventilateurs aux couleurs de la marque. A l'avant on retrouve ainsi le NF-P12, ventilateur 120mm donné pour 1300tpm en 12V et 900tpm avec un adaptateur ULNA fourni en bundle. Au centre du radiateur, pris en sandwich se trouve ensuite un NF-P14, version 140mm du même ventilateur, et donné de son côté pour 1200tpm en 12V et 900tpm avec son module ULNA. Pour ceux qui se demanderaient pourquoi pas deux NF-P14, il s'agit tout simplement d'un choix fait vis-à-vis du montage du ventirad. Le premier ventilateur se retrouve en effet au-dessus des slots mémoire de la carte mère, et placer également un NF-P14 à cet endroit-là aurait généré bien des problèmes de compatibilité avec les barrettes mémoire, même les plus basses...

 

• Sous toutes les coutures

 Noctua nh-d14 : trois quarts [cliquer pour agrandir]Noctua nh-d14 : côté [cliquer pour agrandir]Noctua nh-d14 : face [cliquer pour agrandir]

Noctua nh-d14 : caloducs [cliquer pour agrandir]Noctua nh-d14 : base [cliquer pour agrandir]

 

Un petit tour du propriétaire, pour constater comme toujours la qualité d'assemblage et de finition de Noctua. Le radiateur est robuste et les ailettes assemblées avec sérieux et précision : rien ne bouge.

 

A noter : un nouveau système de fixation des ventilateurs, désormais très simples à installer et retirer grâce à de mini poignées sur les côtés des barres métalliques de fixation. C'est à la fois simple et pourtant ingénieux, d'autant qu'elles sont maintenant solidarisées aux ventilateurs par des caoutchoucs aux orifices des ventilateurs pour limiter les vibrations. Le souci du détail...

 

En ce qui concerne la base, pas de "Direct Touch", on reste sur une classique surface plane en cuivre nickelé, mais on note tout de même que les caloducs sont très proches de cette base : l'épaisseur de métal a été réduite à son maximum pour un échange plus rapide de chaleur entre le CPU et les caloducs. Petite déception pour les puristes : la base ne bénéficie pas d'un effet miroir et l'état de surface n'est pas parfaitement lisse. Mais Noctua fait partie des marques qui assurent que les performances avec ces microsillons sont tout aussi bonnes sinon même meilleures.

 

• Bundle

Noctua nh-d14 : bundle [cliquer pour agrandir]

 

Avant d'attaquer la phase d'installation sur nos configurations de test, un petit tour rapide pour commencer par une vue globale du bundle fourni par Noctua. On y retrouve pour commencer les habituels kits de fixation AMD et Intel que nous détaillerons en page suivante.

 

Ensuite on trouve un mode d'emploi composé de deux manuels, l'un correspondant, à gauche, à l'installation sur plate-forme Intel et l'autre à droite pour AMD.

 

Pour finir arrive le sachet fourre-tout, baptisé "Common Parts". On trouve à l'intérieur la pâte thermique de la firme, la Noctua NT-H1 en seringue largement suffisante pour environ 10 installations, de quoi voir venir donc. On trouve également une tige cruciforme coudée pour l'installation du ventirad, un autocollant Noctua pour sponsoriser votre boîtier et pour finir 4 câbles 3 pins, le premier blanc en "Y" afin de brancher vos deux ventilateurs à une unique source d'électricité 3 pins, le second 3 pins vers molex si vous souhaitez relier tout cela directement à votre alimentation et non à une prise de la carte mère. Enfin les 3è et 4è câbles sont ceux qui permettent de passer les deux ventilateurs à une vitesse de 900tpm. Attention à ne pas se tromper : l'adaptateur de couleur bleue est pour le NF-P12, et le noir le NF-P14.


• Montage AMD AM3 

Noctua nh-d14 : montage AM3 [cliquer pour agrandir]

montage AM3 : socket [cliquer pour agrandir]montage AM3 : installé [cliquer pour agrandir]

 

Comme vous pouvez le constater sur le premier cliché, le kit de fixation AMD est plutôt réduit en nombre de pièces, et pour cause puisque Noctua réutilise la backplate (plaque se situant au dos de la carte mère) d'AMD.

 

La première étape de l'installation consiste donc juste à dévisser le cadre placé d'origine autour du socket, puis de visser à la place les deux barres de maintien fournies par Noctua, sans oublier de placer les rondelles en plastiques blanc servant d'entretoises.

 

Il ne reste plus alors qu'à fixer le NH-D14, ce qui nécessitera pour pouvoir visser le tout sur les barres de retirer le ventilateur central, le NF-P14. Une manoeuvre comme nous le disions en présentation rendue plus simple par l'ajout des petites poignées sur les tiges de fixation des ventilateurs. A noter également que Noctua a une nouvelle fois pensé à utiliser des vis de maintien qui sont solidaires de la base du radiateur. Impossible donc d'avoir une "vis sauteuse" qui essaie de prendre la fuite dans les recoins du socket. On apprécie...

 

• Montage Intel LGA1156

Noctua nh-d14 : montage lga1156 [cliquer pour agrandir]

montage lga 1156 : socket [cliquer pour agrandir]montage lga1156 : installé [cliquer pour agrandir]

 

Les pièces nécessaires à l'installation sur plate-forme LGA1156 sont comme vous pouvez le voir plus nombreuses, et l'installation est d'ailleurs plus laborieuse !

 

Ce socket n'ayant pas à la base de plaque arrière, il faut utiliser celle fournie par Noctua, mais qui est également conçue pour les LGA775 et 1366. Comme les entraxes ne sont pourtant pas les mêmes entre ces formats, il faut en fait placer au bon endroit des tiges au coin de la plaque arrière, une manipulation vraiment pas simple à faire si vous n'avez pas un accès total au dos de votre carte mère. Une fois la plaque bien positionnée à l'arrière et les 4 tiges placées, il ne faut pas faire de faux mouvement car ces tiges ne seront solidaires de l'ensemble qu'une fois le tout vissé. Il faut donc délicatement placer les rondelles noires faisant office d'entretoise, puis positionner les barres de maintien et finalement visser aux 4 coins, le tout en faisant attention à ce que les tiges ne retombent pas (en gardant une main à plat au dos de la carte mère par exemple.

 

Pour finir cela se passe exactement comme pour le socket d'AMD arrivé là, on retire le ventilateur NF-P14 au centre pour avoir accès aux vis, et quelques tours de poignet plus tard le tout est solidement installé. Seul petit grief donc que nous avons constaté vis-à-vis du montage sur LGA1156 : cette installation de système de fixation sur le socket qui nécessite d'intervenir en même temps finalement de chaque côté de la carte mère et est peu pratique.


• Configurations de test

Que serait un protocole de test sans une description pour commencer de la configuration de test utilisée ? Ou plutôt des configurations de test en ce qui nous concerne, puisque nous avons tenu à pouvoir tester nos refroidissement à la fois sur plate-forme AMD et Intel :

  

configurations de test AM3 / LGA1156

 

- Configuration AMD

 AMD Phenom II X4 965BE 140W @ 3.8GHz et 1.5V

Gigabyte GA-MA790FXT-UD5P

2x2Go DDR3 Crucial Ballistix Tracer 1600MHz 8-8-8-24

HD5770 Powercolor + Arctic Accelero L2 Pro 7V

SSD Kingston

HDD Maxtor DiamondMax 23 250Go

Sony AD-5240S

Be quiet! StraightPower E7 580W

 

- Configuration Intel

 Intel Core i7 860 @ 3.8GHz et 1.3V

Gigabyte GA-P55-UD6

2x2Go DDR3 Crucial Ballistix Tracer 1600MHz 8-8-8-24

HD5770 Sapphire + Arctic Accelero L2 Pro 7V

SSD Kingston

HDD Maxtor DiamondMax 23 250Go

Sony AD-5240S

Be quiet! StraightPower E7 580W

 

- Configuration logicielle

 Windows 7 Entreprise 64bits

OCCT 3.1.0

Core Temp 0.99.6

 

Deux configurations comme vous pouvez le constater quasi identiques, avec pour seules différence les couples carte mère + processeur. Les CPU sont overclockés afin d'augmenter leur chauffe et mettre les dissipateurs à rude épreuve, et nous avons d'ailleurs au final validé la même fréquence de fonctionnement total pour chaque puce : 3.8GHz.

 

L'ensemble tourne sous Windows 7 64bits, et nous utiliserons deux logiciels seulement pour mener à bien nos tests : OCCT 3.1.0 pour la partie "chauffe",  et Core Temp 0.99.6 pour les relevés de températures.

 

• Protocole

Deux configurations de test, et un protocole que nous voulions reproductible, afin de constituer au fur et à mesure de nos articles une base comparative entre tous nos modèles testés. Nous avons donc opté pour les tests suivants, réalisés comme il se doit sur chacune des configurations précédemment citées :

 

- Conditions générales des tests

Les tests sont réalisés dans une pièce avec un niveau sonore ambiant de 35dBA. Les mesures sont réalisées à l'aide d'un sonomètre, placé à 20cm au-dessus du socket.

La température ambiante pouvant varier, elle est systématiquement mesurée lors de chaque test à l'aide d'un thermomètre à sonde. Une correction est alors appliquée à la température CPU relevée par les sondes de la carte mère pour correspondre à une température ambiante de 22°C. C'est finalement ni plus ni moins que le principe du "Delta T" souvent  évoqué dans les tests de refroidissement, mais que nous avons tout de même ramené à une température ambiante donnée (22°C donc) afin que les mesures soient plus représentatives pour le lecteur.

 

- Mesures de performances brutes

Nous commencerons par tester les performances "brutes" du ventirad, c'est-à-dire avec la ventilation fournie en bundle et ses modes de fonctionnement propre (PWM ? potentiomètre ? etc.). S'il s'agit d'un radiateur vendu seul, nous lui adjoindrons un Noctua NF-P12 en 12V / LNA / ULNA afin d'avoir tout de même des mesures à présenter.

 

En parlant de mesures, nous procèderons à des tests en idle (repos) et load (charge) du CPU, sous OCCT 3.1.0 pour la charge, et nous relèverons la température CPU sous Core Temp 0.99.6 et les nuisances sonores à l'aide d'un sonomètre placé à 5cm au-dessus du radiateur.

 

- Mesures de performances à ventilation égale

Afin d'obtenir un classement des radiateurs non dépendant des ventilateurs fournis, nous avons également décidé de les tester tous avec un ventilateur 120mm Noctua NF-P12, et ce à ses 3 modes de fonctionnement : 12V, LNA (silencieux) et ULNA (très silencieux).

 

Ici pas de mesures de nuisances sonores, les différences étant infime puisque c'est le même ventilateur utilisé pour tous. Nous nous concentrerons donc uniquement sur les performances, au repos comme en charge.

 

- Mesures de performances en semi-passif

Nous avons enfin souhaité tester nos refroidissements dans les conditions très contraignantes d'un mode passif, ou plus précisément semi-passif car nos processeurs et leurs dégagements thermiques ne permettent pas d'envisager un fonctionnement réellement passif (sans le moindre flux d'air alentour). Nous avons donc placé un ventilateur Noctua NF-P12 en LNA (mode silencieux) non pas sur le radiateur, mais à l'arrière de la carte mère au niveau de ses connectiques, emplacement correspondant donc avec le ventilateur de boîtier dit "en extraction" sur la plupart des tours.

 

Deux types de mesures de températures ont à partir de là été réalisées, tout d'abord après 30minutes de "repos", juste sur le bureau de Windows 7 et avec les processus classiques en fonctionnement (antivirus, etc.) afin de voir à quelle température le radiateur parvient à stabiliser nos CPU. Ensuite un cas plus extrême, puisque nous avons mis nos CPU en pleine charge, jusqu'à atteindre une température "critique" pour nos processeurs, en limite extrême de stabilité, mesurées respectivement à 70°C pour l'AMD Phenom II X4 965BE et 90°C pour l'Intel Core i7 860. Arrivés à cette température sous OCCT, nous coupons alors la charge CPU du logiciel et lançons un chronomètre. Au bout de 5 minutes la température CPU est alors relevée, afin de voir la capacité des radiateurs à expulser toute cette chaleur accumulée.


• Performances brutes

On commence donc avec les résultats du Noctua NH-D14 avec sa ventilation d'origine, composée pour rappel d'un NF-P12 de 120mm de diamètre et d'un NF-P14 lui de 140mm au centre, entre les deux zones d'ailettes. Deux combinaisons ont été testées, celles prévues par le manuel d'utilisation : tout d'abord avec les deux ventilateurs reliés par le connecteur en "Y" à une source +12V, puis en utilisant les adaptateurs permettant de faire fonctionner le tout en mode "ULNA", à savoir un adaptateur de couleur bleue à brancher sur le NF-P12 et un noir sur le NF-P14. L'ensemble a alors été mis face-à-face avec notre ventirad de référence : le NH-U12P et ses 3 modes de fonctionnement.

 

performances noctua nh-d14 : températures AMDperformances noctua nh-d14 : températures Intel

noctua nh-d14 : nuisances sonores AMDnoctua nh-d14 : nuisances sonores INTEL

 

En ce qui concerne les températures, on peut voir que le NH-D14 ne faillit pas à sa réputation. Le NH-U12P est pourtant loin d'être un faire-valoir puisqu'il a longtemps été l'un des ventirads les plus plébiscités du marché. Tant sur la configuration AMD qu'Intel, le NH-D14 domine de la tête et des épaules, se payant même le luxe de surpasser le NH-U12P en toutes circonstances, même quand le NH-D14 est en mode ULNA tandis que le NH-U12P est lui en 12V !

 

Il faut tout de même légèrement relativiser (mais légèrement nous vous rassurons) ces résultats par les relevés sonores. En effet la cause logique à l'usage de deux ventilateurs est que le NH-D14 n'est pas vraiment silencieux. En 12V il se fait même clairement entendre et nous avons ainsi relevé 53dBA avec notre sonomètre, là où le NH-U12P avec son unique NF-P12 reste à 49dBA. Nous qualifierons le NH-D14 en 12V de "sensiblement audible", sans pour autant aller jusqu'à le considérer comme bruyant. Le bruit de souffle est tout de même important et bon nombre d'utilisateurs soucieux du silence de leur tour ne pourront se résoudre à une utilisation +12V. Par chance le mode ULNA améliore grandement les choses même si le "U" de "Ultra Low Noise Adaptator" nous semble exagéré : en effet avec 46dBA le NH-D14 n'est alors pas plus silencieux qu'un NH-U12P lui juste en mode LNA.

 

En ULNA en tout cas ce NH-D14 donne tout son potentiel, avec un rapport refroidissement / bruit vraiment exceptionnel !

 

• Performances à ventilation égale

Notre test suivant consiste donc à opposer les radiateurs cette fois-ci sans que les ventilations choisies par les fabricants puissent influencer les résultats. Nous avons donc opté pour un ventilateur NF-P12 de Noctua, que nous avons installé sur le NH-D14, au milieu entre les deux zones d'ailettes, et que nous avons branché successivement en 12V, LNA puis ULNA.

 

noctua nh-d14 : nuisances sonores AMD comparéesnoctua nh-d14 : nuisances sonores INTEL 

 

Et là nous observons une différence sensible des résultats en fonction de la configuration de test. Sur la plate-forme AMD AM3 le NH-D14 parvient toujours à dominer sans sourciller le NH-U12P, en étant mine de rien aussi performant en mode ULNA que le NH-U12P en 12V ! Le NH-D14 n'est pourtant, avec un seul ventilateur en son centre, pas dans une configuration optimale !

 

Mais sur la plate-forme Intel LGA1156 étrangement, le NH-D14 rentre dans le rang. Il reste meilleur que le NH-U12P, mais de 3°C "seulement", et ce quel que soit le mode de fonctionnement utilisé. Un résultat un rien décevant donc, mais n'oublions pas que le NH-U12P est déjà un très bon ventirad, et donc que le NH-D14 a été conçu spécialement dans le but d'utiliser efficacement deux ventilateurs, et non un seul comme dans ce test.

 

• Performances en semi-passif

Pour finir, nous avons donc tout simplement privé nos deux  radiateurs de ventilateurs, en plaçant juste un NF-P12 en mode LNA (silencieux) au niveau des connectiques de la carte mère, c'est-à-dire là où se trouve le ventilateur en extraction du boîtier. Nous avons alors tout d'abord relevé la température que prend lentement le CPU dans ces conditions de refroidissement difficile après 30minutes d'inactivité (bureau Windows 7 avec processus courants), puis avons fait chauffer le CPU à son maximum, 70°C pour l'AMD et 90°C pour l'Intel, et avons ensuite  coupé la charge puis mesurer la température exactement 5 minutes plus tard, voir la capacité du radiateur à retrouver une température raisonnable en ce laps de temps.

 

noctua nh-d14 : semi passif AMDnoctua nh-d14 : semi passif INTEL

 

Que ce soit sur plate-forme AMD ou Intel, on peut voir que le NH-D14 survole les débats. 30 minutes après le démarrage du PC, le CPU n'est qu'à 37°C chez AMD et 43°C chez Intel. Des températures plus qu'acceptables, surtout quand on voit que le NH-U12P lui est à 52 et 54°C respectivement, 15 et 11°C de plus que le NH-D14 !

 

Pour le test "critique", là encore le NH-D14 se débrouille excellemment bien, réussissant à faire baisser de 25°C (70-45) le processeur AMD et même 43°C (90-47) le CPU d'Intel en seulement 5 minutes, et se rapprocher déjà grandement des températures idle, même si cela semble un peu plus difficile avec le CPU d'AMD. Le NH-U12P lui aussi parvient à s'approcher de ses températures idle, mais à quel prix... seulement 14°C de récupérés sur l'AMD et 31°C sur l'Intel, et des températures qui flirtent avec les 60°C même après 5 minutes de repos.

 

En conclusion le NH-D14 sera un excellent compagnon pour les amateurs de semi passif voire passif avec des CPU à dégagement calorifique limité, là où le NH-U12P n'était vraiment pas à son aise dans ce domaine !


• Performances brutes

Dans cette page, nous allons procéder maintenant à des comparaisons croisées entre tous les modèles de refroidissement CPU testés avec le même protocole lors de nos différents tests. Bien entendu pour ce premier test vous ne retrouverez que deux entrées : les NH-D14 et NH-U12P de Noctua et donc cette page n'apportera que peu d'informations complémentaires par rapport au test en lui-même réalisé en page précédente.

 

noctua nh-d14 : perf brutes AMD [cliquer pour agrandir]noctua nh-d14 : perf brutes INTEL [cliquer pour agrandir]

 

Et nous commençons donc par la comparaison croisée des performances "brutes" de nos ventirads via une courbe classique en matière de refroidissement CPU : la courbe indiquant la température en fonction du niveau sonore. Pour ceux qui ne connaîtraient pas le principe est simple : plus les courbes se situent proche de l'origine du repère (en bas à gauche), plus c'est le signe d'un dissipateur parvenant à concilier à la fois les performances et le respect de nos tympans !

 

Et on constate effectivement que pour le moment, c'est le NH-D14 qui a une bonne longueur d'avance sur son unique concurrent actuel : le NH-U12P

 

• Performances à ventilation égale

Pour les tests à ventilation égale, nous avons scindé les différents modes de fonctionnement (12V, LNA et ULNA) du NF-P12 utilisé, et nous listons toutes les températures en "load" (charge) obtenues sur les plates-formes AMD et Intel. Nous classons les dissipateurs du plus performant au moins performant pour chaque situation, et mettons en évidence le modèle testé dans cet article afin de permettre ainsi de situer aisément son niveau de performances par rapport aux autres références testées.

 

noctua nh-d14 : AMD 12vnoctua nh-d14 : INTEL 12v

noctua nh-d14 : AMD LNAnoctua nh-d14 : INTEL LNA

noctua nh-d14 : AMD ULNAnoctua nh-d14 : INTEL ULNA 

 

Comme vous pouvez le constater aucune surprise ici : avec seulement deux références testées pour le moment le NH-D14 n'a pas de concurrence sérieuse. A noter que s'il domine de la tête et des épaules sur la plate-forme AMD et qu'il sera peut-être très difficile d'aller le chercher en haut de la hiérarchie pour les futurs prétendants au trône, sur la plate-forme Intel les choses semblent plus ouvertes...

 

• Performances en semi-passif

On termine nos comparaisons croisées par nos résultats obtenus en semi-passif. Comme pour les résultats précédents, nous avons scindé les modes "idle" (repos) et "critique + 5 minutes" en deux graphes différents, et nous classons les radiateurs du plus performant au moins performant, avec une couleur particulière pour bien faire ressortir le classement du modèle testé dans cet article.

 

noctua nh-d14 : AMD semi passif idlenoctua nh-d14 : INTEL semi passif idle

noctua nh-d14 : AMD semi passif loadnoctua nh-d14 : INTEL semi passif load

 

Là encore pas de surprise avec nos deux seuls concurrents, le NH-D14 comme dit en page précédente ne laisse que des miettes au NH-U12P, décidément vraiment pas dans le coup lorsqu'on lui retire son ventilateur.


• Verdict

 

noctua nh-d14

Ce dossier touche à sa fin, et il est temps pour nous de dresser un bilan au sujet de ce NH-D14 de Noctua, un ventirad décidément pas comme les autres.

 

Tout d'abord, pas de doute possible : dans sa tentative de mettre au monde un monstre de l'air-cooling, Noctua a clairement réussi son pari, et le NH-D14 domine sans la moindre difficulté celui qui avait pourtant fait la réputation et les beaux jours de la firme : le NH-U12P.

 

Et les performances ne font pas tout, il est également très bien conçu, avec une finition exemplaire où seuls les puristes des bases à effet miroir trouveront à redire. Les systèmes de fixation des ventilateurs sont également ingénieux et très pratiques, un travail à saluer d'autant que le souci du détail est poussé jusqu'au bout comme ces caoutchoucs pour limiter les vibrations.

 

Le bundle est lui aussi bien fourni avec l'excellente pâte thermique de la marque et en bonne quantité, ou encore des modules ULNA qui permettent de tirer la quintessence du NH-D14 en termes de rapport performances / bruit. Le tout est de plus assorti d'une longue période de garantie, et d'un suivi comme toujours irréprochable de la part de Noctua, qui va même jusqu'à envoyer des kits d'installation gratuitement sur simple demande lorsque de nouveaux sockets apparaissent (FM1 bientôt chez AMD et LGA1155 chez Intel par exemple).

 

 

En petite fausse note, car il faut bien être tatillon et pousser le vice jusqu'au bout, nous citerons l'installation sur plate-forme Intel qui nous a semblé un peu laborieuse en nécessitant des interventions simultanées de chaque côté du socket et donc un jonglage qui irritera certains. Du côté d'AMD les choses sont déjà bien plus simples à ce niveau.

 

noctua nh-d14 et bundle

On pourrait également, bien sûr, citer l'énormité du ventirad une fois monté et ses 1.2kg avec les ventilateurs. Mais en vissant correctement la carte mère au boîtier, et bien entendu le ventirad lui-même, il n'y a pas de raison à moins de jouer au football avec sa tour qu'une catastrophe se produise ! Et Noctua ayant bien choisi un ventilateur 120mm à placer à l'avant du NH-D14, nous n'avons pas rencontré plus de soucis de compatibilité avec les barrettes mémoire qu'avec la plupart des autres ventirads "tours" imposants du marché : oui, il vous faudra faire attention à ne pas prendre des barrettes avec des dissipateurs démesurés, mais vous avez tout de même 1cm de marge environ en hauteur, de quoi déjà trouver de nombreuses références compatibles sur le marché !

 

Mais la critique qui reviendra le plus souvent sera bien sûr celle du prix. Oui, le NH-D14 est loin d'être donné, c'est même un tarif rarement vu pour un ventirad qui nous est proposé à 75€ environ. Et on peut lire tout et n'importe quoi comme remarques désobligeantes à ce sujet. "Mais c'est le prix d'un watercooling ça, aucun intérêt !" par exemple. Une phrase inexacte, car un watercooling performant réclame un investissement bien plus important, souvent le double environ pour quelque chose de correct. A 75€ on ne trouvera guère que des kits autonomes d'entrée de gamme à l'image du Corsair H50 par exemple, et là le verdict est clair : avantage au Noctua NH-D14 en termes de performances, il faut de "véritables" WC pour le faire plier. Autre argument souvent cité : le fait que ce prix est démesuré alors qu'on pouvait trouver l'IFX-14 à 50€. Certes, mais l'IFX-14 était lui livré sans ventilateur ! Et les Noctua NF-P12 et NF-P14 fournis ne sont vraiment pas ce qu'on peut appeler des modèles d'entrée de gamme... Enfin autre argument souvent cité : l'inutilité d'acheter un tel monstre pour gagner quelques petits degrés de plus comparé à des références déjà très performantes tel le Scythe Mugen 2 par exemple qui se monnaie à 40€. Un argument tout à fait valable mais qui traduit bien une réalité toute simple : le NH-D14 n'est bien sûr pas destiné à tous. Son n'achat n'est en rien une obligation, et il s'adressera aux passionnés, aux fortunés, aux overclockeurs avides de grappiller encore quelques MHz bref, ceux qui l'achèteront en connaissance de cause et pour répondre à leur besoin d'avoir toujours plus. Ce n'est pas votre cas ? Eh bien le NH-D14 n'est pas fait pour vous c'est aussi simple que cela, et vous serez heureux de ne pas avoir à débourser 75€ juste pour refroidir votre CPU. En revanche si votre passion vous pousse à l'acheter, il y a peu de chance que vous soyez déçu, même avec un tel investissement.

 

Au final c'est bien sûr un CDH d'Or que nous attribuons au NH-D14 de Noctua, qui cumule une conception soignée et des performances de haut vol, sans pour autant négliger le silence grâce à des modules ULNA fournis permettant d'obtenir un rapport refroidissement / bruit. Son prix ne le destine en revanche qu'aux véritables passionnés à la recherche des petits degrés en moins et MHz en plus ! cdh-or.png

 

Avantages

Inconvénients

Performances !!! Prix !!!
Rapport perfs / bruit idéal en mode ULNA Installation Intel un peu laborieuse
Conception soignée et intelligente Pas d'effet miroir de la base pour les puristes
Installation AMD simple et robuste  
SAV et garantie Noctua au top  

 

 


Nous remercions :

noctua_logo.jpg

 

amd_logo.jpg intel_logo.jpg gigabyte_logo.jpg crucial_logo.jpg kingston_logo.jpg bequiet_logo.jpg intel_logo.jpg