Dépouillé et performant

 

Nous continuons notre tour des NAS d'entrée de gamme avec un modèle de chez Synology. Disponible depuis le mois de janvier, le DS416j aura la lourde tache de représenter la marque sur le segment des 4 baies à moins de 350€. Rien de bien neuf sous le soleil avec un châssis identique à son prédécesseur, ainsi qu'un équipement qui ne le démarquera pas plus du DS414j. La principale évolution se trouve à l'intérieur puisque Synology abandonne le processeur ARM au profit d'un modèle de chez Marvell, un peu plus véloce bien que l'on reste sur du dual core. Bref, la marque promet des améliorations côté performances, une consommation toujours maitrisée et la simplicité d'utilisation que l'on consent volontiers aux modèles de la marque. Alors que nous apporte ce DS416j en pratique ?

 

synology ds416j review


• Synology DS416j

 

Le DS416j de face [cliquer pour agrandir]Le DS416j de pile [cliquer pour agrandir]

Le tour du DS416j

 

Synology DS416j
Processeur

Marvell Armada 388 88F6828

Dual core 1.3Ghz (32bits)

Mémoire vive 512Mo (non-extensible)
Dimensions 184 x 168 x 230 (HxLxP en mm)
Poids

2.21 kg

Ventilation

2 x 80 mm

Alimentation 90W
Nombre de baies 4
Disques durs livrés Boitier nu, compatible 3.5" et 2.5"
Capacité max Jusqu'à 32To
Normes RAID SHR / 0 / 1 / 5 / 6 / 10 / JBOB Extention et migration RAID possible
Connectique

1 x USB 3.0

1x USB 2.0

1 X RJ45

Protocole réseau SMB / FTP...
Chiffrement HTTPS / FTP SSL/TLS / AES...
Services Serveur Web, serveur mail, serveur multimédia (UPnP, iTunes, photos), téléchargement autonome (FTP, HTTP, P2P), cloud (Google Drive, HiDrive...), DDNS, vidéosurveillance, IPv6...
Prix 312 €

 

Pas de jolie plaque laquée, pas d'accès aux baies de stockage en façade... non, le DS416j n'est pas bien loti côté look. Restrictions budgétaires obligent, on nous propose un design assez austère et on sent que le DS416j ne restera pas sur le bureau. Le boîtier en lui-même garde des dimensions assez compactes, alors que l'appareil semble bien trapu. Nous avons mesuré 184 mm de hauteur, 168 mm de largeur et 230 mm de profondeur (non en fait c'est sur la fiche technique !). L'ensemble hors disques durs pèse un bon 2,2 kg.

 

Un petit coup sur le côté - DS416j [cliquer pour agrandir]

 

Il s'agit bien évidemment d'un modèle à 4 baies internes, pouvant embarquer jusqu'à 32 To (4 x 8To). Les racks sont compatibles 2.5"/3.5". Nous aurons sur cette façade à l'arcade proéminente, des ouvertures faisant office d'aérations, le logo de la marque en bas à droite et le nom du modèle en plein milieu ou presque. Sur la grosse arcade le bouton de mise en marche de la machine, les DEL d'activité pour chacun des disques durs (à droite), l'activité réseau et la DEL de status du NAS à gauche, dont l'intensité lumineuse est réglable via le logiciel. On retrouve ensuite le logo de la marque de chaque côté du châssis et c'est tout.

 

Le DS416j tout ouvert [cliquer pour agrandir]

Jarvis ?

 

DS416j - Ventilation [cliquer pour agrandir]À l'arrière se trouvent les deux ventilateurs de 80mm chargés d'aérer le tout, ainsi que le connecteur d'alimentation, le port RJ-45, les deux ports USB 2.0/3.0 et les vis à main qui permettent finalement d'accéder sans trop de mal à l'intérieur du NAS.

 

On les retire sans plus attendre pour découvrir ce qu'il se cache sous le capot. Le DS416j s'ouvre pour nous laisser voir les quatre baies grises superposées. La carte mère est placée en dessous de tout ce petit monde. Quelques vis plus tard, nous délivrons le PCB. On ne sort pas la grosse artillerie, c'est dépouillé et les 512Mo de mémoire sont soudés directement sur la carte mère.

 

La mise en place devient familière maintenant, ça se passe en quelques clics, donc on ne revient pas dessus. Quant à l'OS qui anime l'appareil, il s'agit de DSM 5.2 que nous vous avions présenté avec les DS1515.

 

Le PCB du DS416j [cliquer pour agrandir]

 

Le prix de vente du DS416j se situe autour des 320€ boîtier nu. C'est plutôt abordable, mais il est possible de trouver moins cher chez la concurrence, et pas forcement moins performant. Voyons maintenant ce que ce modèle apporte en pratique.


• Le protocole...

Pour nos tests, NAS et PC sont connectés à un switch D-Link DGS-1210-10P. Afin de mettre en évidence la rapidité du transfert de fichiers, nous configurons le NAS avec le protocole SMB qui stressera au maximum la bande passante réseau. Les NAS livrés prééquipés de disques durs sont testés dans leur configuration d'origine. Ceux livrés nus sont équipés de SSD Sandisk Extreme Pro de 240Go. Pourquoi ce choix? Tout simplement pour supprimer le goulot d'étranglement que sont les HDDs mécaniques et se focaliser sur les performances brutes du NAS.

 

D-Link DSG-1210-10P

Sandisk Extreme Pro LaCie Rugged

 

RAID 1, RAID 5 et ports externes

Les débits bruts sont mesurés sur une grappe de disques en RAID 1, puis en RAID 5 lorsque c'est possible. Nous procédons au transfert de gros fichiers de 18Go puis au transfert d'un dossier de 4Go comportant des éléments dont la taille varie de 1ko à 100Mo. Les résultats sont exprimés sur une moyenne de 3 passes chronométrées pour chaque type de fichiers et seront accompagnés d'une courbe représentant le taux d'occupation du processeur lors des phases de lecture et d'écriture.

 

Nous procédons de la même manière au test des ports externes (USB, eSATA...) à l'aide d'un boitier LaCie Rugged USB 3.0 / thunderbolt de 120Go et d'un Dock eSATA IcyBox qui sera lui équipé d'un SSD Kingston HyperX 3K de 90Go. Afin de mesurer les capacités du boitier testé, nous procédons également à la reconstruction en interne d'une archive ZIP de 4,2Go, composée d'une quarantaine de fichiers d'environ 100 Mo chacun.

 

iSCSI et cryptage de données

Nous testons dans un second temps et dès que la machine le permettra, les débits iSCSI, ainsi que les performances lors du cryptage des données. Dans le cas des mesures iSCSI, nous réitérons les tests de débits bruts sur un LUN dont la partition est égale au volume RAID 1 utilisé et une cible formatée en NTFS. Pour le cryptage des données, nous créons un dossier partagé sécurisé.

 

Températures, consommation et nuisances

Les mesures environnementales sont effectuées au repos et en charge sur un NAS équipé de la totalité de ses unités de stockage. Nous procéderons au relevé des températures des disques durs dont le delta obtenu sera donné pour une température ambiante de 22°C, puis nous relèverons la consommation électrique à l'aide d'un consomètre (repos, charge et veille). Enfin nous relèverons les nuisances sonores du boitier au repos et en charge.

 

Agrégat de liens / IEEE 802.3ad (LACP)

Intel X540-T2 [cliquer pour agrandir]Lorsque cela est possible, nous testons les machines compatibles avec la norme IEEE802.3ad, ou l'agrégat de liens pour les intimes. Le NAS est alors équipé du maximum de SSD, puis configuré selon le cas en RAID 1 (deux baies) ou RAID 5 (plus de 2 baies). Nous créons ensuite un lien dynamique (LACP) sur côté serveur, ainsi que sur les machines clients équipées de carte réseau Intel X540-T2.

 

Les tests à proprement parler ne diffèrent pas de ce que nous vous proposons en "lien simple". Nous commençons par mesurer l'incidence sur le taux de transfert depuis une source unique, en envoyant les fichiers habituels (PC vers NAS et NAS Vers PC). Ensuite, nous renverrons les mêmes fichiers depuis trois sources différentes vers le NAS (écriture) et du NAS vers les trois sources (lecture). Nous réitèrerons ces manoeuvres vers et depuis un dossier chiffré hébergé sur le NAS.


• ... Et les résultats :

 

ds416j raid

 

On commence comme d'habitude avec les tests de débit sur grappes RAID. Le DS416j tient ses promesses. Les débits enregistrés en RAID 1 sont les meilleurs dans l'environnement que nous imposons au NAS. Nous avons mesuré au mieux 111.5Mo/s lors de la phase d'écriture en RAID 1. Par contre, nous notons une baisse de performance en RAID 5 avec ce modèle. Les débits restent bons, proches des 100Mo/s et suffisant pour un usage courant que ce soit en écriture ou en lecture. Concernant le transfert de petits fichiers, le DS416j s'en acquittera sans aucune difficulté non plus. On remarque que le NAS travaille dans de bonnes conditions, sans saturer son processeur, quelle que soient les conditions.

 

ds416j iscsi

 

Les transferts de petits fichiers en iSCSI gagnent en vélocité dans les deux sens (sur grappe RAID 1) comme vous pouvez le voir. Le transfert de gros fichiers se fait par contre moins vite dans cette configuration.

 

Nous attendions le DS416j dans l'exercice de chiffrement, qu'il passe honorablement, mais non sans mal. Le transfert de petits fichiers se fait sous les 30Mo/s dans notre cas, alors qu'on aura droit à un débit proche des 47.9Mo/s en lecture et 35Mo/s en écriture sur les gros fichiers.

 

ds416j usb

 

Les débits USB 3.0 sont modestes sur ce modèle, mais pas mauvais pour la gamme visée. Oui, c'est tout ce qu'on va dire sur ce point !

 

• Température des disques, consommation, nuisances sonores

 

ds416j donnees

 

On prend tout dans l'ordre et on commence par la température des unités de stockages à l'intérieur de la bête. Si elle est raisonnable lorsque le NAS est au repos, celle-ci prendra 8°C au plus fort de la charge. Le chiffre fait peur, mais on reste dans la norme donc pas d'inquiétude le DS416j fait le job.

 

La consommation est maitrisée sur le DS414j qui aura besoin de moins de 14W pour fonctionner au ralenti. Le pic de consommation en charge grimpera lui légèrement au-dessus des 36W. C'est pas mal pour ce petit modèle.

 

Parlons maintenant du bruit généré par l'appareil en lui même, qui a été très difficile à mesurer. Entre le voisinage pas très conciliant, les bruits de rue ou le bouledogue qui ronfle, comment voulez-vous effectuer une mesure convenable sur un appareil dont les nuisances n'excèdent au final pas celles du bruit ambiant ? Bref, il est 2h du matin quand nous pouvons enfin obtenir un résultat satisfaisant : 32.5dB ventilation au minimum et 32.9dB ventilation à fond... autant dire que ça ne change rien en pratique et qu'il faudra vérifier les DEL en façade pour vérifier que le NAS est allumé.


• Verdict :

Synology DS416j [cliquer pour agrandir]Synology tient ses promesses avec ce DS416j un poil plus performant, qui profite d'une légère amélioration par rapport au modèle dont il prend la succession. Voyons ce qu'il ressort :

 

Pas de surplus

Un châssis identique, la même connectique externe, pas plus de mémoire embarquée, Synology recycle bien le DS414j. La principale évolution est interne, avec la présence d'une puce Marvell Armada 388 88F6828 double coeurs cadencée à 1.3Ghz. Le DS416j ne propose rien de plus. Cette petite amélioration permet cela dit de redonner un petit coup de jeune  à ce modèle d'entrée de gamme comme nous l'avons vu lors de nos tests pratiques. Restrictions budgétaires obligent, on regrettera l'absence de slot d'extension pour la mémoire ou simplement l'ajout de 512Mo supplémentaires pour que ce modèle se démarque réellement de ses concurrents.

 
Un gain de perfs effectivement

La puce Marvell permet au NAS de débiter plus rapidement. Les chiffres théoriques annoncés par Synology passent ainsi de 107Mo/s et 76Mo/s en lecture et écriture sur le DS414j, à respectivement 112 et 101Mo/s avec le DS416j. Nous l'avons vu, les résultats sont bien présents comme annoncés, surtout en RAID 1. Le chiffrement des données gagne également en vitesse de transfert, sans pour autant atteindre des sommets. Si vous voulez de la sécurité sans trop devoir attendre, il faudra plutôt vous tourner vers un modèle supérieur comme le DS415+ ou le DS416. Les débits USB 3.0 sont quant à eux tout juste corrects et en adéquation avec le segment.

 

conclusion as1004t

Si vous êtes Vert dans l'âme, le DS416j ne vous fera pas le devenir de rage ! Sa consommation au repos est vraiment bien maitrisée, avec moins de 14W, tandis qu'en charge il se permettra occasionnellement un petit pic à 36W. Côté bruit, l'engin ne risque pas de réveiller la baraque puisqu'il est inaudible même lorsque les ventilateurs sont réglés en mode frais.

 

312€, tout de même

Avec un hardware qui n'évolue finalement que très peu et un équipement qui lui ne bouge pas d'un poil par rapport au DS414j qu'il remplace, les 312€ demandés pour acquérir le DS416j paraissent cohérents. L'évolution n'impacte que très peu le prix puisque nous sommes sur un écart de l'ordre de 15€ par rapport à l'ancienne référence. Les concurrents en face sont l'AS1004T d'Asustor plus joli esthétiquement, moins cher également et dont les performances sont globalement très proches, ou encore le TS-431 de chez QNAP, un peu moins véloce pour sa part, mais aussi plus abordable.

 

3 étoilesIl est vrai que la marque en fait des concessions pour rester à un tarif abordable. Cela se ressent dans le design du boîtier que le marque traine depuis quelques années maintenant, sur le hardware également avec une quantité de mémoire limitée et non extensible, ainsi que sur la connectique plutôt basique, mais au final suffisante. Le DS416j garde tout ce que proposait déjà son prédécesseur, hormis le processeur. Et la modification permet d'offrir des performances en très légère hausse, sans pour autant exploser le budget, avec en prime un NAS un poil plus économe et toujours aussi silencieux. La simplicité d'utilisation qu'ajoute le logiciel maison de Synology penche aussi en faveur de ce modèle. Mais êtes-vous prêts à vous délester d'un peu moins de 315€ pour ce modèle qui se voit très proche de concurrents dont le tarif est parfois 40€ inférieur, sans que les performances soient réellement moins bonnes ? Oui, c'est le seul point qui nous posera problème avec ce modèle qui aurait mérité 1Go de mémoire pour nous convaincre. À l'issue de ce test, nous décidons d'accorder 3 étoiles au NAS Synology DS416j qui fait l'essentiel pour un tarif un poil supérieur à ses concurrents et sans réellement se démarquer.

dlink 40 intel logo sandisk 40 lacie 40 icybox 40

Nous remercions naturellement nos partenaires pour la mise à disposition du matériel de test.