Graveur SATA Blu-ray/DVD/CD & lecteur HD-DVD

 

A chaque changement de support de stockage physique c'est la même histoire, une véritable guerre des tranchées entre les divers prétendants au titre. L'inconvénient d'une telle situation, c'est généralement le retard qu'entraine cette incertitude au regard de l'adoption du nouveau format. En effet, le prix de lancement des appareils compatibles avec un nouveau format est pour le moins élevé, si en plus le format que l'on adopte "meurt" quelques mois plus tard, l'investissement important de départ se trouve réduit à néant. Il en est ainsi de la bataille féroce qui oppose le HD-DVD au Blu-ray. Ce dernier semble prendre l'ascendant mais rien n'est fait, LG propose donc un graveur CD/DVD/Blu-ray faisant également office de lecteur HD-DVD! Le graveur/lecteur ultime?

 



• Emballage & bundle

 

Nous allons donc tester aujourd'hui le graveur Super Multi Blue (en rapport avec la longueur d'onde du faisceau de lecture des formats HD et sa capacité à gérer de nombreux formats comme nous allons le voir) LG GGW-H20L. Ce dernier commercialisé en novembre n'est pas distribué très largement en France, on peut toutefois le trouver aux environs de 290€ en version boite. Cela reste cher, il est par exemple disponible à moins de 250€ outre manche voir moins en OEM.

Commençons par l'emballage de notre graveur. Une boite de taille conséquente, on découvre sur cette dernière un visuel du H20L que je trouve personnellement réussi.

 

 

On retrouve sur la face avant les principales caractéristiques à savoir le support des Blu-ray, HD-DVD, DVD, CD sans oublier le lightscribe. En retournant l'emballage, on a le droit au détail des caractéristiques du graveur ainsi qu'un schéma expliquant les évolutions techniques successives des procédés de gravure du CD au Blu-ray en passant par le DVD et HD-DVD.

 

 

Ouvrons à présent la boite, on y extrait le graveur sous sachet plastique ainsi que le bundle que nous allons préciser plus bas. A noter que l'emballage est fort bien conçu protégeant efficacement le contenu des affres du transport comme en témoigne l'angle inférieur gauche.

 

 

Voyons le bundle, en général on reçoit les graveurs nus sans le moindre accessoire ou presque, ici c'est un peu plus copieux, heureusement vu le prix me direz-vous! On retrouve donc une nappe SATA qui est l'interface adoptée par ce graveur, un adaptateur d'alimentation à cette norme, 4 vis, les notices/bon de garantie mais aussi un DVD d'installation et délicate attention un Blu-ray Verbatim réinscriptible (RE) simple face de toute de même 25Go (23 en pratique avec la différence de méthode de calcul).

 

 

Au niveau du DVD d'installation, on retrouve en sus des habituels logiciels LG, la suite logicielle Cyberlink High Def. Bref le bundle est généreux et on comprend un peu plus le tarif élevé de l'ensemble: un lecteur/graveur gérant toutes les normes actuelles ou presque, un Blu-ray réinscriptible dans le bundle tout comme la suite Cyberlink permettant de lire/créer des disques employant ces nouveaux formats. Tout cela n'est bien sûr pas donné...

 

 



• LG GGW-H20L

 

Passons à présent au graveur. Comme indiqué précédemment, le design de la façade parait réussi. Il tranche en tout cas par rapport à ce que l'on trouve généralement sur les graveurs bulk. Ceci dit, cela n'aura pas grande importance sur le Lian Li V2100 qui va l'accueillir, ce dernier disposant comme tant d'autres boitiers de caches masquant la dite façade.

 

 

La face arrière du graveur est beaucoup plus conventionnelle ressemblant à celle de n'importe quel graveur SATA.

 

 

En consultant l'étiquette sur la face supérieure du graveur, on constate que la fabrication de ce dernier est relativement récente puisque datant de décembre 2007. Le firmware est quant à lui en version YL01.

 

 

Voyons maintenant les différences physiques entre notre H20L à droite et un graveur DVD LG datant de quelques mois à savoir le GSA-H62NR. Hormis la façade, les 2 graveurs se ressemblent beaucoup pour peu que l'on fasse abstraction de la longueur.

 

 

En effet, une vue "de dessus" nous démontre clairement que le H20L nécessite un peu plus de place qu'un graveur DVD du constructeur. Ceci dit, rien de dramatique pour autant, les graveurs DVD LG étant au départ particulièrement courts, les incompatibilités de boitier devraient être rares.

 

 

L'aspect physique réglé voyons l'installation de ce dernier.

 

 



• Installation

 

Nous vous ferons grâce de l'offense consistant à détailler le montage physique, les 4 vis et les deux connecteurs ne devraient pas poser le moindre souci... Au démarrage de Windows (ici Vista) le graveur est tout de suite reconnu et installé.

 

 

Voyons comment Windows répertorie le nouveau venu au travers du gestionnaire de périphériques. Comme un simple graveur DVD/CD, sans grande surprise ceci dit.

 

 

Pour exploiter au mieux le nouveau venu, il va donc falloir faire appel à des logiciels tiers, cela tombe bien LG nous en a fourni "quelques-un" dans le bundle, en autre la "Cyberlink Hi-Def Suite"

 

 

Voyons cela plus en détail : tout d'abord PowerDVD qui va permettre la lecture des vidéos y compris HD, Power2Go un logiciel de gravure qui sans égaler Nero rend la plupart des services que l'on est en droit d'attendre d'un tel logiciel, PowerProducer permet quant à lui de créer des DVD à sa guise. PowerBackup comme son nom l'indique est un programme de gestion des sauvegardes, InstantBurn est un logiciel d'écriture incrémental et LabelPrint permet quant à lui de créer jaquettes et étiquettes de disques. Ouf...

 

 

Reste LG FW update qui est le logiciel maison permettant de vérifier la présence de nouveaux micrologiciels (firmware) et de mettre à jour le cas échéant le graveur. Nous allons d'ailleurs nous en servir à la page suivante.

 

 



• Protocole de test

 

Notre graveur est arrivé flashé avec le firmware YL01, il se trouve qu'au moment de boucler cet article, une version YL02 est apparue, nous avons donc mis à jour le graveur avec ce dernier. Tout d'abord, le logiciel propose le téléchargement du nouveau firmware:

 

 

Ce dernier rapatrié en local, la procédure d'écriture du nouveau firmware débute et ne dure que quelques instants.

 

 

Une fois la procédure terminée avec succès, un redémarrage s'avère nécessaire pour prend en compte les changements apportés par ce nouveau micrologiciel.

 

 

La plupart des tests (pour des questions de temps vu la sortie tardive du firmware) ont été réalisés avec la vesion YL01, ceci dit lorsque les résultats n'étaient pas satisfaisant nous avons renouvelé les tests en employant la version YL02. Passons à la configuration hardware utilisée...

 

Core 2 Quad Q6600 @3.6Ghz
Asus Maximus Formula SE (bios 0907)
OCZ PC2-6400 Reaper (2x2Go)
Asus GeForce 8800GTX @648/1512/1026
Creative Labs X-Fi Extreme Gamer
Western Digital Raptor 150Go (OS)
Samsung Spinpoint F1 1To
Plextor PX760SA
LG GGW-H20L / LG GSA-H62NR / BenQ DW1640
Seasonic S12-600w
Dell UltraSharp 2407WFP (A03)

 

... ainsi que les pilotes/logiciels employés:

 

 

Nous effectuerons divers types de gravure/lecture sur notre H20L et à titre d'étalon, nous ferons de même avec le H62N. La qualité des disques DVD/CD résultant des gravures sera éprouvée au travers de Nero Disc Speed en employant un graveur BenQ DW1640 pour les opérations d'analyse. Nous voilà fin prêt à "malmener" notre HL20L, commençons par les caractéristiques techniques détaillées de ce dernier.

 

 



• Caractéristiques techniques

 

Voici les spécifications du graveur issues du site LG. On note une mémoire tampon passant à 4Mo pour les formats Blu-ray / HD DVD et une vitesse d'écriture de 6x pour le Blu-ray inscriptible simple couche (4x ou 2x pour les autres types de Blu-ray). Pour le reste, on est dans des valeurs correctes concernant la gravure CD/DVD, toutefois inférieures aux graveurs les plus rapides dans ces domaines. A noter le support (non indiqué sur le document suivant) en gravure à 5x des DVD-RAM, 4x des DVD+/-R 9/DL et 40x/24x des CD-R/RW.

 

 

Nero InfoTool 5 nous confirme la prise en charge très vaste des différents formats existants, seuls manquent à l'appel les écritures sur divers HD DVD et deux normes CD peu usitées.

 

 

A titre de comparaison, voici les caractéristiques du graveur DVD LG GSA-H62N: copie conforme (hormis les vitesses) pour les supports CD/DVD et bien sur absence des formats HD.

 

 

Au niveau des logiciels de gravure tiers, Nero 7.10 et 8.2 reconnaissent sans problème la fonction d'écriture sur Blu-ray, un nouvel onglet à l'effigie de ce standard fait alors son apparition dans la fenêtre de création.

 

 

Avant d'attaquer les tests de lecture/gravure de données, voyons auparavant une des fonctions premières d'un tel produit à l'heure actuelle, à savoir la lecture des formats HD vidéos.

 

 



• Prérequis lecture HD

 

LG indique à travers un petit document les prérequis à la lecture HD. Si pour une visualisation analogique (via VGA), une carte graphique (et bien sur le lecteur HD) avec des drivers adéquats gérant la protection AACS suffit, pour une restitution numérique, c'est un peu plus complexe. En effet il faut une chaine HDCP complète à savoir carte graphique gérant l'HDCP sur un port DVI ou HDMI et un moniteur disposant également de l'HDCP sur ces ports d'entrée numérique. En l'absence d'un seul maillon l'écran restera désespérément noir. Dans notre cas, la 8800GTX et le Dell 2407WFP remplissent ces conditions.

 

 

Il faut également un logiciel capable de prendre en charge ces formats, LG à pensé à cela via la suite Hi-Def de Cyberlink. Pour le reste, hormis le lecteur HD représenté par notre GGW-H20L c'est à acheter le cas échéant en n'omettant pas une puissance de calcul (CPU + assistance le cas échéant de la carte graphique) suffisante pour permettre une restitution fluide. A ce sujet, Cyberlink propose le logiciel BD / HD Advisor (présent sur le DVD du bundle) permettant de tester si une configuration est apte à restituer un film HD. Le ticket d'entrée pour la HD sur PC, même s'il se démocratise quelque peu, reste élevé.

 

 

Au sein de la suite c'est PowerDVD Ultra en version 7.3 avec le patch HD qui se charge à proprement parler de la lecture HD. Le logiciel est fort pratique et prend en charge tout une ribambelle de formats. On regrettera juste que dans cette version l'audio soit limitée à l'analogique sur 2 canaux.

 

 

On peut également modifier de nombreuses options et ce quelque soit le format. A noter toutefois que l'onglet HD-DVD est bien plus fourni que celui Blu-ray.

 

 

Il est temps à présent de passer à nos premiers essais de lecture à savoir le film 300 en version HD-DVD puis Blu-ray.

 

 



• Lecture vidéos HD

 

Ce film Warner existe donc aux deux formats concurrents. Ce ne sera prochainement plus le cas après l'annonce de la Warner de délaisser le HD-DVD et de ne se concentrer que sur les sorties Blu-ray. Ceci étant, les boites arborent les logos et couleurs de chaque camp, mais c'est bien là la seule différence visuelle entre les deux versions.

 

 

Boitier ouvert, c'est toujours fort similaire même en retournant les disques. Difficile dès lors de différencier nos protagonistes si ce n'est pas écrit... Ceci dit ce n'est pas le but de cet article, nous allons nous attacher à vérifier que le GGW H20L est bien apte à permettre une lecture de disques vidéos HD-DVD ou Blu-ray.

 

 

Et bien pas de soucis à noter de ce coté là, le résultat est parfait avec une lecture fluide en full HD. La définition est vraiment à tomber.

 

"Image tirée du film "300" copyright Warner Bros. Pictures 2007"

Voyons les ressources monopolisées pour une telle action, tout d'abord dans le cas du HD-DVD "300".

 

 

Puis du Blu-ray "300". Dans les deux cas c'est une formalité, ceci dit un Quad-Core à 3.6ghz n'est pas non plus un processeur courant! Reste que notre évaluation du H20L en tant que lecteur HD est parfaite dans ces conditions, on en attendait pas moins ceci dit d'un appareil à 250€. Dernier petit point à noter, le H20L sait rester discret durant les séances de lecture ce qui bien sûr est appréciable.

 

 

Il est temps d'évaluer les performances en tant que lecteur "informatique" de ce graveur LG.

 

 

 


 


• Lecture CD / DVD

 

Débutons par la courbe de lecture CD-R. Le graveur utilise le mode CAV (vitesse angulaire constante: la vitesse de rotation est constante, la vitesse linéaire augmentant à mesure que l'on s'approche de l'extérieur du disque). On débute à 16x pour terminer à 40x, la moyenne s'établissant aux environs de 31x. Bref si c'est inférieur aux normes les plus rapides des CD cela reste toutefois amplement suffisant pour accéder rapidement aux données stockées sur un CD.

 

 

Voyons à titre de comparaison le comportement d'un graveur DVD "pure souche". On débute cette fois à 20X pour finir à 48x ce qui donne une moyenne de 36x. Si c'est mieux cela ne change pas grand chose d'autant que les temps d'accès sont clairement en faveur du H20L.

 

 

Passons à la lecture d'un DVD+R. La courbe débute à 5x pour se finir aux alentours de 12x et une moyenne de 9x. C'est à nouveau correct bien qu'inférieur à la norme courante des graveurs de DVD comme nous allons le voir. (à noter que l'utilisation de DVD pressés ne change rien aux résultats)

 

 

Le H62 débute à presque 7x pour terminer à plus de 16x. La moyenne s'établie quant à elle à 12x soit tout de même 33% de mieux que le H20. Par contre la encore les temps d'accès sont en faveur du H20L!

 

 

Nous allons continuer notre tour d'horizon des médias informatiques en passant au RW.

 

 



• Lecture DVD +RW/DL

 

Nous utiliserons cette fois un DVD +RW Verbatim pour nos tests. Le H20L débute la lecture à 4x pour finir à 10x. La moyenne est légèrement inférieure à 8x. C'est encore une fois légèrement moins bon que le standard en vigueur mais tout a fait exploitable en utilisation courante.

 

 

Le H62N parvient à une moyenne de 10x, si en termes de débit cela en fait un clair leader, il est à nouveau largement devancé pour ce qui est des temps d'accès.

 

 

Finissons les supports DVD avec la lecture d'un DVD +R DL. Le H20L se contente d'une moyenne de 6x avec un maximum avant changement de couche à 8x (là encore les performances sont identiques avec un DVD pressé). Voyons la performance du H62 avec le même disque.

 

 

+50% en moyenne pour ce dernier, c'est sur que cela commence à compter d'autant que cette fois les temps d'accès ne sont pas favorables au H20L. Ceci dit, rien de dramatique non plus en utilisation courante.

 

 

Pour résumer cette petite séance de lecture, il est indéniable que le GGW-H20L est plus lent qu'un graveur de DVD pure souche lorsqu'il s'agit de lire la plupart des types de CD/DVD, pour autant les performances relevées sont plus que suffisantes à une utilisation courante et surtout sans défaut de lecture. En conséquence ce graveur Blu-ray est parfaitement apte (si on n'est pas obsédé au plus haut point par les performances) à remplacer un lecteur/graveur de CD/DVD.

Voyons maintenant son comportement avec des disques pour lesquels il est originellement conçu à savoir les HD-DVD et surtout Blu-ray.

 

 



• Lecture HD-DVD / Blu-ray

 

On attaque par un HD-DVD vidéo pressé double couche. Conformément aux spécifications du H20L, on atteint une lecture CAV Max de 3x soit une moyenne de 2,27x sur ce disque.

 

 

Au tour d'un Blu-ray double couche pressé de 32Go (incomplet). On atteint 5x max. soit une moyenne aux alentours de 3,7x. A noter que l'on ne peut pas comparer les vitesses "en x" d'un support à un autre. En effet, 1x BR correspond à 4,5Mo/s contre environ 1,4Mo/s pour 1X DVD et 150Ko/s pour 1x CD.

 

 

Continuons avec un BD-R simple couche. Cette fois pas de problème, on atteint bien en fin de disque les 6x du mode CAV et la moyenne se situe à 4,5x :

 

 

Finissons avec la lecture d'un Blu-ray RE (réinscriptible). Contrairement aux autres médias, la lecture s'effectue cette fois en mode CLV (vitesse linéaire constante: la vitesse de rotation du disque varie en fonction de la position sur le disque pour maintenir un débit constant). Tout au long du disque la vitesse est donc de l'ordre de 2,3x soit légèrement mieux que les 2x annoncés.

 

 

Voilà, nos tests de lecture sont à présent terminés, à noter que comme lors de l'avènement du CD puis du DVD les vitesses de lecture par rapport à la norme d'origine sont relativement modeste, nul doute qu'avec le temps des lecteurs plus rapides apparaitront sur le marché.

 

 



• Gravure CD

 

C'est parti pour les tests de gravure en débutant par un CD-R Verbatim Pastel. La stratégie de gravure employée est le P-CAV 40x (Partial CAV soit une vitesse angulaire constante jusqu'à un palier ou le graveur bascule en mode CLV). Il faut moins de 3mn pour remplir les 700Mo de données soit un temps très correct.

 

 

Quid du H62N cette fois? La stratégie est cette fois "full" CAV pour atteindre la vitesse Max de 48x. Cela se traduit par un écart négligeable de 11s par rapport au H20L!

 

 

Graver vite c'est bien, graver vite et bien c'est mieux. Voyons la qualité de nos CD fraichement gravé. Un indice de 98 pour le H20L c'est excellent, que demander de plus!

 

 

Niveau qualité le H62N ne démérite pas non plus avec un indice de 97/100, soit à un pouillème près le même résultat que le H20L. Bref ces deux graveurs sont d'excellents pour les CD.

 

 

Voyons si ces bonnes facultés de gravure se retrouvent au niveau des DVD.

 

 



• Gravure DVD

 

On utilise tout d'abord un DVD+R 16x Verbatim pour éprouver la gravure simple couche. Là encore le graveur adopte une stratégie P-CAV en se stabilisant à 16x Max. Il faut donc 5m58 pour graver 4,38Go de données, un temps très correct.

 

 

Le H62 est un graveur 18x CAV. Il remplit son office en 50s de moins que le H20L. Cela commence à compter en %, toutefois, 50s c'est dans l'absolu un écart fort limité preuve des très bonnes aptitudes du H20L en gravure DVD simple couche.

 

 

Voyons la qualité obtenue en commençant par le H20L. Un indice de 95 à nouveau très bon, les disques ainsi gravés seront parfaitement lisibles.

 

 

Le H62N va plus vite en gravant aussi bien, c'est en gros ce qu'il ressort du test qualité avec un indice de 94 mais un nombre PI failures (les plus gênantes pour la lecture) limité.

 

 

En résumé et tout comme lors de la gravure CD, le LG GGW-H20L s'en sort très bien avec des disques de qualité à une vitesse tout à fait respectable.

 

 



• Gravure DVD+RW

 

On continue avec les DVD en optant pour un +RW Verbatim certifié haute vitesse. A nouveau type de disque, nouvelle stratégie de gravure! On a le droit cette fois à du Z-CLV (Zone CLV: le graveur utilise une vitesse linéaire constante par zone du disque. Ici 6x en début de disque et 8x jusqu'à la fin). Il faut dans ces conditions 8mn pour graver les 4,38Go soit un temps très honorable pour ce type de média.

 

 

Le H62N utilise une stratégie similaire, il se montre toutefois légèrement plus rapide en gagnant 35s. Là encore l'écart est très modéré et ne change pas grand chose.

 

 

A nouveau 95 en indice de qualité pour le H20L, les DVD+R/W semblent lui convenir avec une bonne vitesse de gravure et une qualité très correcte.

 

 

Le H62N prouve à son tour qu'il est un excellent graveur DVD signant un score similaire et surtout un nombre fort limité de PIF.

 

 

On change de média mais pour l'instant la conclusion reste la même, le H20L grave vite et bien les +RW. Voyons maintenant une épreuve plus délicate pour de nombreux graveurs à savoir les DVD double couche en l'occurrence un +R9.

 

 



• Gravure DVD+R DL

 

Nous employons un verbatim +R9 (double couche) certifié 2,4x mais qui passe sans problème jusqu'à 6x (et plus) sur certains graveurs. Malheureusement le H20L refuse l'overspeed et impose la vitesse d'origine du +R DL en CLV. Dans ces conditions il faut plus de 43mn pour simuler (n'ayant pas autant à graver) les 8Go du disque. Un résultat décevant mais qui pourrait être réglé par une future mise à jour du firmware (le YL02 ne change rien à ce niveau), un 4x que supporte le graveur ferait déjà du bien!

 

 

C'est d'ailleurs la vitesse qu'autorise le H62N (petite déception le PX760SA de Plextor, plus ancien grave ce disque à 6x par exemple) permettant de gagner pas moins de 18mn, là ça compte!

 

 

Pour nous assurer que le problème de vitesse ne provenait pas de Disc Speed et dans le but de réaliser nos tests de qualité, nous avons gravé près de 6Go via Nero 8.2. Là aussi nous avons du nous contenter de 2.4x pour le H20L (et toujours 4x pour le H62N).

 

 

 

En désespoir de cause nous avons donc utilisé un DVD+R DL toujours de maque Verbatim mais certifié 8x cette fois. Là on obtient enfin le fameux 4x du graveur...

 

 

A noter qu'à nouveau à vitesse équivalente le H20L est légèrement moins véloce que le H62N, visiblement à cause du système de controle de qualité plus actif vu la courbe de gravure. Avec Nero la gravure 4x est elle aussi parfaitement opérationelle :

 

 

Et la qualité dans tout cela? Avec le Verbatim 2,4x on pouvait s'attendre à de bons résultats vu la vitesse de gravure réduite, néanmoins sans être catastrophique la qualité laisse quelque peu à désirer avec un nombre très élevé de PIF qui plus est importants sur la seconde couche. Ceci dit la lecture de ce DVD+R9 gravé n'a pas posé de problème. Bref le H20L ne semble apprécier avec ses firmwares actuels que très modérément ce double couche!

 

 

Le H62N est beaucoup plus au point à ce niveau, non seulement il grave beaucoup plus vite, mais en plus il le fait mieux avec un disque à la qualité très correcte.

 

 

Si on regarde à présent le niveau de qualité d'une gravure 4x par le H20L avec un Verbatim certifié 8x, la qualité est là en très nette hausse. Heureusement serions-nous tentés de dire vu la certification du disque, reste qu'en l'état le firmware du H20L permet une gravure en 4x de ce disque de bien meilleure qualité que celle réalisée en 2,4x avec un Verbatim plus ancien.

 

 

Pour résumer, si les précédents médias n'avaient pas démontré de faiblesse notoire du H20L, nous sommes un peu plus réservés avec les +R9. En effet, certains disques anciens mais de qualité sont gravés lentement et avec une qualité perfectible. Certes ce n'est pas catastrophique et une mise à jour firmware pourrait améliorer cette situation, mais pour l'heure ce n'est pas le cas. Par contre les disques plus récents ne semblent pas poser de soucis qualitatifs, seule la vitesse 4x pourra sembler limitée à l'heure actuelle. Il est temps d'éprouver la fonctionnalité de gravure la plus intéressante à mon goût...

 

 



• Gravure Blu-ray

 

Voici enfin venu le moment tant attendu de la gravure Blu-Ray avec notre H20L. Personnellement la perspective de pouvoir stocker de 23 à 46Go sur de simples disques optiques m'enchante. Débutons par les disques les plus attractifs à mon sens, les BD-RE pour REinscriptibles. Compte tenu de l'écart de prix les séparant des R, ces derniers n'ont effectivement que peu d'intérêt pour le moment.

Utilisons tout d'abord le RE fourni en bundle. Ce dernier est certifié 2x, le graveur le reconnait bien en tant que tel mais le grave en 1x... La sortie du firmware YL02 laissait espérer une correction de cette anomalie, mais que nenni et ce sous DiscSpeed ou Nero Burning Rom.

 

 

Après plusieurs essais infructueux, nous avons décidé d'utiliser un BD-RE du commerce qui se trouve en définitive être du même type et donc atteint du même mal.

 

 

En désespoir de cause, nous avons réalisé une ultime tentative avec Nero et en farfouillant dans les options du graveur, une en particulier nous a intrigués : la gestion des défauts sur BD. Nous avons donc décidé de la désactiver :

 

 

Et là le miracle se produit avec une gravure effectivement en 2x :

 

 

Après un peu plus de 40mn, le disque est terminé et parfaitement lisible! Vive le vrai 2x. A priori, ce mécanisme de vérification de la qualité de gravure est terriblement pénalisant coté vitesse.

 

 

Pour résumer notre première expérience de gravure Blu-ray, un mot la traduirait, frustrante. Frustrant de devoir farfouiller dans les réglages avancés du logiciel (Nero) pour obtenir la vitesse souhaitée. Certes ce n'est pas bien compliqué, encore faut-il le savoir... Passons au double couche.

 



• Gravure BD-RE DL

 

Continuons avec les disques REinscriptibles en passant au double couche soit plus de 46Go sur une galette! Pour le test nous nous sommes procurés un disque TDK certifié 2x ce qui correspond à la vitesse maximale du graveur avec ce type de disque.

 


 

Même si le 2X du Blu-Ray correspond grosso modo à 9Mo/s, pour graver la bagatelle de 46Go on trouve le temps long :

 

 

Il faudra donc un peu plus d'1h32mn pour finaliser le disque :

 

 

Vérifions à présent la qualité du disque. Pas de soucis à noter, le disque est lisible sans le moindre soucis et le scan parfait.

 

 

En résumé pas de problème à noter avec ce disque, il est gravé à la vitesse prévue et sans problème de qualité. Reste le prix d'un tel disque (37€) et le temps nécessaire à sa réalisation... Voyons à présent les Blu-ray inscriptibles (R).



• Gravure BD-R

 

Pour éprouver la gravure 6x de notre LG, encore faut-il mettre la main sur des BR-R supportant cette vitesse. Nous nous sommes donc procurés deux BD-R Maxell certifiés 2x (Mediacode : VERBATIMa) mais supportant 6x :

 


 

Reste ensuite à graver via Nero à cette vitesse :

 

 

En mode 6x, la gravure de 23 681Mo prend un peu plus de 22mn. Cela correspond grosso modo à un mode 4x CLV : on peut donc supposer que la gravure s'effectue en 6X CAV, le temps additionnel étant imputable aux phases de préface et clôture du disque. Le comportement lors de la gravure semble indiquer une vitesse de rotation constante et donc nous conforter dans cette hypothèse.

 

 

Voyons à présent le scan du disque obtenu à cette vitesse pour s'assurer que le gain de temps ne s'est pas fait au détriment de la qualité :

 

 

Trois petits secteurs jaunes pas forcément de bonne augure en fin de disque... Pour en avoir le coeur net, voyons la courbe de lecture :

 

 

Elle est parfaite ou presque, ces petits défauts n'ont donc pas d'impact significatif sur la capacité de lecture du disque gravé. Nous avions deux disques Maxell à disposition, malheureusement le second ayant été gravé via Nero DiscSpeed avec le contrôle de qualité actif, difficile d'en tirer un quelconque enseignement sur la responsabilité du graveur ou du disque (défaut d'origine?). Passons à présent à l'ultime épreuve de notre test.

 



• Gravure BD-R DL

 

Finissons nos gravure Blu-Ray avec un double couche BD-R DL (plus de 46Go d'espace de stockage!) Sony. La vitesse de gravure proposée pour un tel disque se limite à 2x bien que le graveur puisse aller jusqu'à 4x avec d'autres disques (Verbatim entres autres) que nous n'avons pas pu nous procurer dans l'immédiat :

 


 

En route pour graver plus de 46Go en 2x :

 

 

Pas d'autres choix que de s'armer de patience à cette vitesse, 1h30 seront nécessaires pour finaliser le disque :

 

 

Un rapide coup d'oeil sur la qualité, pas de soucis à noter cette fois malgré la présence d'une seconde couche.

 

 

Il est temps de conclure cet article en passant à notre verdict et éventuelle récompense :

 

 



• Conclusion

 

Nous voici arrivés au terme de cet article et pourtant il subsiste encore quelques interrogations au sujet de ce graveur, en particulier au niveau des mises à jour firmware. En effet, LG n'est pas toujours réputé pour son suivi de matériel, or, il est indéniable que le H20L en nécessite ne serait-ce que pour améliorer sa prise en charge des DVD +R9.

 

 

Voilà pour les interrogations parfaitement légitimes aux vus des différents tests, pour autant, il se dégage également de ce graveur un sentiment de qualité indéniable. C'est un excellent lecteur et graveur de CD/DVD (hormis les doubles couches) qui contrairement à de nombreux combos sortis, propose des vitesses qui sans être au top sont tout à fait satisfaisantes sur ces médias. Dès lors, on peut imaginer remplacer ses lecteurs/graveurs par ce dernier sans vraiment perdre au change. Certes le tarif est encore élevé mais il s'agit tout de même d'un graveur Blu-ray qui vous permettra de stocker jusqu'à 23 voir 46Go (double couche) de données sur un disque, cela peut être très intéressant pour une sauvegarde d'image disque par exemple ou bien d'autres usages. Il faudra toutefois là aussi une baisse de prix des médias vierges pour les démocratiser. Epinglons d'ailleurs à ce sujet le peu d'intérêt à l'heure actuelle des R par rapport aux RE à peine plus onéreux...

 

Bonus ultime, ce graveur Blu-ray vous permet de lire les HD-DVD, vous assurant dans tous les cas une pérennité vis à vis du format HD vidéo qui s'imposera en définitive. Vous l'aurez compris, ce LG GGW-H20L est dès maintenant un excellent investissement pour ceux nécessitant de grosses capacités de stockage sur disque optique, ayant le budget et pas vraiment enclin à prendre des risques sur leur lecteur HD.

 

 

Nous attribuons donc un Puissance-PC de bronze à ce graveur en espérant que tel un bon vin, il se bonifiera avec le temps.