COMPTOIR
  

Mais où sont donc passés les premiers SSD PCIe 5.0 ?

Non pas qu'ils soient attendus avec grande impatience par les masses, déjà qu'on a toujours beaucoup de mal à tirer tous les bénéfices d'un SSD PCIe 4.0 (et même 3.0), notamment en ce qui concerne les joueurs, en attendant peut-être que DirectStorage de Microsoft (et sa promesse d'un temps de chargement quasi inexistant) soit enfin adopté par les développeurs. Pourtant, bon nombre de SSD avaient déjà été teasé par les marques habituelles, par exemple Apacer, ADATA, GIGABYTE, Corsair ou encore TeamGroup. Comme de coutume, une bonne partie de la première vague est censée s'appuyer sur du semiconducteur de chez Phison.

En l'occurrence, la puce attendue ici de pied ferme est la PS5026-E26, contrôleur teasé par le constructeur depuis un bon bout de temps et qui est d'ailleurs censé être le premier à arriver sur le marché, tel que cela avait été confirmé en fanfare par AMD en l'occasion du lancement des Ryzen 7000. Ainsi, les premiers SSD NVMe à la PS5026-E26 devaient d'ailleurs arriver en novembre, mais de toute évidence, personne n'y est encore arrivé, quand bien même Phison a confirmé avoir commencé les livraisons du contrôleur en octobre.

 

amd phison ssd pcie 5 0

 

Aucune explication n'a été donnée pour ce délai. L'adoption des plateformes avec PCIe 5.0 serait-elle trop faible ? Il est vrai que l'AM5 ne s'arracherait pas trop en ce moment et le slot M.2 NVMe PCIe 5.0 est optionnel avec le chipset le plus accessible, à savoir le B650. Idem côté Intel, où cette caractéristique a carrément été reléguée au rang de fonctionnalité premium pour une poignée de cartes mères Z790 généralement couteuses, en sachant que chez Intel, qui n'avait a priori pas vraiment prévu le coup, le slot M.2 PCIe 5.0 devra piquer des lignes au port x16 principal en PCIe 5.0.

Bref, le potentiel de marché ne doit pas être exceptionnel pour l'instant. Ensuite, pour exploiter pleinement les capacités du contrôleur, un SSD PCIe 5.0 devra préférablement aussi être associée à de la NAND 3D de dernière génération capable de grimper à 2400 MT/s, sous peine d'être « limité ». Le problème, c'est que la production de la NAND en question aurait à peine démarré.

 

En somme, les constructeurs ont probablement mis la charrue avant les bœufs et se seraient un peu trop précipités avec leurs annonces. Verra-t-on encore du SSD PCIe 5.0 avant la fin de l'année ? Rien n'est moins sûr à ce stade. En revanche, apprêtons-nous à en voir en bonne quantité lors du CES 2023, avec de nouvelles annonces, puis des commercialisations les mois suivants. (Source)

Un poil avant ?

Gamotron • En fait, le One Piece c'est...

Un peu plus tard ...

AirJet, le futur du refroidissement à air, sans ventilateur ?

Les 13 ragots
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !