• OCZ Summit (60 Go)

Si un acteur est actif dans le domaine des SSD c'est bien OCZ qui depuis 2 ans multiplie les modèles avec plus ou moins de succès. Le Summit s'appuie à l'image du Kingston V+ sur une base Samsung PB22-J. Le modèle testé aujourd'hui dispose d'une capacité de 60 Go, pas de panique strictement équivalente au 64 Go du V+, OCZ se contentant d'annoncer la taille réelle après formatage ce que ne font pas souvent les autres constructeurs.

 

Esthétiquement, le Summit ressemble beaucoup aux autres modèles OCZ,  le code couleur de l'étiquette permettant de différencier les différentes séries du constructeur. Pour le reste le boîtier au format 2,5" intégralement métallique teinté noir en face supérieure et avec des tons chromés pour la coque inférieure. On retrouve sur les étiquettes la marque, la référence du produit, numéro de série,  capacité, etc.

 
recto - OCZ summit 60Go [cliquer pour agrandir] verso - OCZ summit 60Go [cliquer pour agrandir] recto pcb - OCZ summit 60Go [cliquer pour agrandir] verso pcb - OCZ summit 60Go [cliquer pour agrandir]

Cliquez pour agrandir

 

Côté PCB, ce modèle ayant été acquis par notre Titi nationnal qui ne  souhaitait pas perdre la garantie (non mais quel égoïste ce Thibaut)  impossible de l'ouvrir sans faire sauter le sceau officiel d'OCZ, nous avons donc affiché les clichés du PCB du Kingston V+ 64Gb, son clone au transistor près.

 

Voilà pour la description physique de cet OCZ Summit 60 Go, passons aux informations tirées de HDTune et CrystalDiskmark. Le firmware utilisé est le dernier disponible au moment des tests, depuis OCZ vient de sortir une nouvelle version prenant en charge le TRIM. Au niveau des performances, les résultats en lecture sont similaires en tout  point au Samsung original de 256 Go, soit un ton en dessous des ténors mais à un niveau très correct toutefois. En écriture,  les débits peuvent perdre une grosse vingtaine de pourcents selon le test, vu le niveau de départ c'est toutefois encore très correct, par contre, le débit pour les très petits fichiers est toujours très faible...

 

HDtune Info - OCZ Summit 60 Go [cliquer pour agrandir] HDtune read - OCZ Summit 60 Go [cliquer pour agrandir] HDtune write - OCZ Summit 60 Go [cliquer pour agrandir] crystaldiskmark - OCZ Summit 60 Go [cliquer pour agrandir]

Cliquez pour agrandir

 

IOMeter confirme la bonne tenue du Summit pour ce qui est de la lecture séquentielle, la gestion des petits fichiers est toutefois en léger retrait par rapport aux tous meilleurs, tout comme le débit maximum atteint relativement tardivement (avec des fichiers de 1 Mo). En aléatoire cette fois, les débuts sont encore plus laborieux avec les petits fichiers, le niveau final atteint est toutefois satisfaisant. Petite remarque en passant, à l'instar du Samsung 256 Go, le débit maximum est supérieur à celui que nous mesuré en séquentiel (et pourtant il ne s'agit pas d'une erreur puisque systématiquement reproductible). La courbe subit comme la plupart des concurrents une "cassure" aux alentours des fichiers de 256 Ko.

 

En écriture séquentielle, le niveau est excellent puisque IOMeter confirme les résultats de Crystal /HD Tune avec des débits aux alentours de 150 Mo soit devant les Barefoot 128 Go. Par contre, la constatation faite pour les opérations de lecture à savoir une moins bonne gestion des petits fichiers est toujours valable ici. Terminons avec la courbe d'écriture aléatoire, elle est cette fois réellement plate et ne commence à décoller qu'à partir des fichiers de 8 Mo. Avec de petits fichiers, les performances sont franchement faibles et si on n'atteint pas le niveau misérable de l'Apex, le Summit est encore un tout petit ton sous son grand frère (au niveau du V+), le PB22-J 256 Go déjà franchement limité à ce niveau.

 

courbes lecture et écriture IOMeter - OCZ Summit 60 Go [cliquer pour agrandir]

Cliquez pour resserrer l'échelle sur les 8 premiers Ko

 

Les résultats issus de PCMark Vantage sont un ton en dessous des Intel X25, ténors en la matière, mais restent à un niveau très élevé et similaires au modèle 256 Go. Ils ne traduisent toutefois que le comportement du SSD lors de certaines tâches (principalement en lecture) et ne constituent pas un test exhaustif, mais simplement spécifique à ces tâches.

 

Côté fragmentation, après notre séance de torture on se retrouve avec des pertes maximales de l'ordre de 55% pour l'écriture séquentielle et Vantage, les autres points mesurés étant plus faiblement impactés. Rappelons que cette situation est provoquée artificiellement par un usage très spécifique et qu'il est peu probable que ce genre de situation se produise (à ce niveau) en utilisation classique. Qui plus est, OCZ ayant mis à jour son firmware pour supporter le TRIM, son invocation par l'OS (Seven ou Linux) devrait permettre de recouvrer un niveau de performance très correct.

 

Récapitulatif performances- OCZ Summit 60 Go [cliquer pour agrandir] Impact fragmentation - OCZ Summit 60 Go [cliquer pour agrandir]

Cliquez pour agrandir

 

 


• Bilan

Notre verdict concernant ce SSD est mitigé puisque en tant que clone parfait du Samsung PB22-J, il reprend les qualités et défauts de ces modèles à savoir de bons débits maximums en lecture et en écriture séquentielle ainsi que dans les applications pratiques simulées par Vantage. Le prix est par contre bien plus élevé que celui de son concurrent quand on arrive à le trouver, signe de fin de vie imminente à priori.

 

Vendu à un tarif excessif et difficilement trouvable, ce SSD comme la plupart des modèles OCZ souffre donc de la comparaison tarifaire avec la concurrence qui se trouve la plupart du temps être logé à la même enseigne côté prestation, clonage oblige. Bien qu'ayant les même qualités que le Kingston V+ nous n'attribuons donc que 2 étoiles à cet OCZ qui paie cher sa raréfaction des dernières semaines, nous devons toutefois saluer la réactivité et le sérieux d'OCZ pour la mise à jour rapide du firmware supportant le TRIM.

 

note - OCZ Summit 60 Go

Retour au Comparatif SSD

Les Ragots
   
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !