Imprimer

• Patriot Torqx (256 Go)

Patriot à l'instar de nombre de ses concurrents spécialisés dans la mémoire a lancé sa propre gamme de SSD. Comme la plupart il s'est tourné vers l'excellent Indilinx Barefoot et des puces Nand MLC d'origine Samsung. La famille propose des capacité allant de 64 à 256 Go, quite à tester un nouveau SSD utilisant le contrôleur vedette d'Indilinx, nous avons choisi la plus grande capacité puisque nous n'avions pas encore à notre panel de modèle 256 Go.

 

Esthétiquement, Le Torqx se présente sous la forme d'un boitier 2"1/2 métalisé, de couleur sombre au sommet et plutôt aluminium en dessous. Une étiquette bleutée rappelle la capacité et le nom de la gamme, le constructeur y a également apposé son logo. Gravée sur la coque inférieure, la référence du modèle et le numéro de série. Sous cette vue, on aperçoit aussi les connecteurs SATA puisque ce SSD emploie la version à 300 Mo/s de cette interface.

 

recto Patriot torqx 256 Go [cliquer pour agrandir] verso Patriot torqx 256 Go [cliquer pour agrandir] pcb recto Patriot torqx 256 Go [cliquer pour agrandir] pcb verso Patriot torqx 256 Go [cliquer pour agrandir]

Cliquez pour agrandir

 

Si on s'attarde sur les entrailles de la bête cette fois-ci, le PCB à l'instar des Crucial et G.Skill utilise une teinte bleue toujours aussi inutile mais charmante attention envers le testeur qui apprécie le bleu, car qui d'autre prendrait le risque d'ouvrir la bête en perdant ainsi sa garantie, 2 sceaux devant être brisés pour procéder au démontage. Pour le reste on est en terrain connu avec le contrôleur Barefoot, la puce de 64 Mo Elpida servant de cache et les Nand Flash Samsung MLC utilisant le procédé de fabrication 50 nm pour une capacité totale de 256 Go sur ce modèle.

 

C'est terminé pour la description physique, voyons ce que HD Tune et CrystaDiskmark peuvent nous apprendre sur ce modèle. Côté firmware c'est comme presque toujours (sauf renomage mais la base est la même puisque Indilinx se charge du développement software du contrôleur) la version 1819 qui officie, cette dernière permet la prise en charge native du TRIM par Windows seven ou via l'utilisation de l'utilitaire Wiper. Côté débits on note de petits gains en séquentiel, principalement lors des opérations d'écriture. Tâchons de confirmer ou non tout cela avec IOMeter autrement plus précis.

 

HDtune info - Patriot torqx 256Go [cliquer pour agrandir] hdtune read - Patriot torqx 256Go [cliquer pour agrandir] hdtune write - Patriot torqx 256Go [cliquer pour agrandir] crystaldiskmark - Patriot torqx 256Go [cliquer pour agrandir]

Cliquez pour agrandir

 

En fait IOMeter positionne le Torqx au même niveau ou presque que les modèles Barefoot 128 Go. En lecture séquentielle, sa courbe calque exactement celle de ses petits frères, avec un maximun aux alentours de 250 Mo/s. Il en est de même en écriture aléatoire et dans les 2 cas la gestion des petits fichiers est efficace en comparaisant de la concurrence, seuls les Intel Postville (et X25-E) faisant mieux à ce niveau.

 

Pour les opérations d'écriture, rebelotte, en séquentiel le Torqx ne se démarque pas de la meute de clone embarquant 128 Go, il obtient avec de gros fichiers exactement le même niveau de performance. En écriture aléatoire, comme tous les SSD il souffre mais pas plus ni moins que ses congénères à 128 Go, la courbe a toujours autant de mal à décoller, n'est pas un X25-E qui veut. Reste que le Torqx obtient les valeurs que l'on était en droit d'attendre d'un modèle équipé du Barefoot.

 

courbes lecture & écriture - Patriot torqx 256Go [cliquer pour agrandir]

Cliquez pour resserrer l'échelle sur les 8 premiers Ko

 

Du côté des performances plus "pratiques" simulées par PCMark Vantage, on se retrouve à nouveau à un niveau comparable aux autres modèles utilisant le même contrôleur. On se situe donc sous les Intel et Samsung à l'exception de quelques tests plus favorables à ce contrôleur. On fini par la fragmentation. Comme toujours avec notre test spécifique et terriblement exigeant à ce niveau le Barefoot ne brille pas par sa résistance à ce phénomène puisque l'on peut atteindre des pertes de l'ordre de 70% en écriture séquentielle. Heureusement son concepteur l'a doté du TRIM qui permet de corriger en grande partie ce problème.

 

récapitulatif performances - Patriot torqx 256Go [cliquer pour agrandir] impact de la fragmentation - Patriot torqx 256Go [cliquer pour agrandir]

Cliquez pour agrandir

 

 


• Bilan

Il est temps de conclure sur notre Patriot Torqx 256 Go, sans surprise pourrions-nous dire. Utilisant un contrôleur Indilinx Barefoot, on avait une petite idée des performances attendue, mais la capacité de stockage pouvait avoir une petite influence comme on a pu le constater sur les modèles 64 Go, il n'en est rien avec celui-ci, ce  modèle 256 Go colle aux performances des clones capables de stocker 128 Go. On en va pas s'en plaindre puisque ces derniers sont parmis les plus performants du panel réunis.

 

C'est donc sur une base économique que le choix devra se faire et le Torqx n'est pas forcément à la fête puisque Patriot étant faiblement distribué en France, le Torqx  256 Go ne se retrouve à des tarifs pas forcément très attrayants lorsque l'on arrive à le dénicher. Les modèles G.Skill et Crucial par exemple sont facilement 10% moins cher ce qui dans l'absolu commence à chiffrer avec de telles capacités. Il est également plus cher que le Samsung PB22-J, difficile donc de conseiller ce modèle pour l'heure, sauf à le trouver à un prix concurrentiel. En conséquence, nous attribuons 3 étoiles à ce SSD, disposant de performances solides mais il y a aussi bien pour moins cher du côté de la concurrence.

 

note - Patriot torqx 256Go

Retour au Comparatif SSD

Les Ragots
   
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !