Imprimer

• Tests synthétiques : écriture (IOMeter)

IOMeter écritures séquentielles (plan serré au 8 premiers Ko) [cliquer pour agrandir]

Cliquez pour resserrer l'échelle sur les 8 premiers Ko

 

L'Intel X25-E domine la concurrence, particulièrement en fin de courbe, avec toutefois à ce niveau la très bonne tenue des contrôleur Marvell et surtout Toshiba qui finit second et premier à base de puces MLC malgré un démarrage un tantinet difficile avec les petites tailles à l'instar des Samsung ! Le Marvell s'il finit au niveau du Samsung 256 Go en fin de courbe se rattrape toutefois en étant particulièrement véloce avec les fichiers de petites tailles. Suivent ensuite l'Adata avec un profil très accidenté (ceci montrant l'instabilité remarquée précédement), les clones Samsung 64 Go et les Barefoot/Eco. Les 2 Mtron et les X25-M, arrivent loin derrière et le SSD Now V Series de 40 Go ferme la marche. Terminons nos tests IOMeter par l'écriture aléatoire :

 

IOMeter écritures aléatoires (plan serré au 8 premiers Ko) [cliquer pour agrandir]

Cliquez pour resserrer l'échelle sur les 8 premiers Ko

 

Eh bien eh bien, pas toujours facile d'être un SSD ! Dans ce test particulièrement éprouvant pour les SSD avec les fichiers de petites tailles, c'est la bérézina pour l'Apex qui coule à pic face à la charge en étant incapable de délivrer plus de 2 Ko/s dans les conditions les plus difficiles (fichiers de 512 octets). Les autres s'en sortent bien mieux mais personne ne pavoise vraiment à part le X25-E  avec les petits fichiers et le Crucial C300  qui est seul au monde avec les fichiers de 64 Ko et plus !

Les X25-M "Postville" se montrent légèrement au dessus de la mélée avec les petites tailles ce qui sera très favorable à la sensation de réactivité du système lors de ces opérations, les Barefoot n'étant toutefois pas très loin, l'Eco du Falcon II (ou les puces MLC 34nm) étant un chouilla plus efficace que ses proches cousins. Les Samsung, Toshiba (Kingston V+ 128 Go) et JMF612 (Adata) boivent le bouillon avec les petits fichiers, gros points faibles de ces contrôleurs (sans en arriver toutefois aux résultats désastreux du JMF602 qui peuvent entrainer des freezes catastrophiques dans ces conditions) et décollent ensuite nettement avec les gros fichiers même si l'utilité et là toute relative.

 

Poursuivons notre évaluation au travers de tests plus "pratiques" simulés par PCMark Vantage page suivante.




Les 47 Ragots
   
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !