• Conclusion

Aphacool Eisbaer Extreme [cliquer pour agrandir]Nous en avons fini avec l'Eisbaer Extreme d'Alphacool. L'idée est intéressante, d'autant que le kit intègre des éléments de très grande qualité. Cependant, nous avons relevé quelques points négatifs au fil des tests. Le kit n'en est pas moins intéressant dans la conception comme nous allons le voir :

 

Conception de qualité !

Alphacool n'est pas avare en bon matériel. Si l'intérieur est soigné, l'extérieur l'est tout autant. Le carénage solide, fait de métal et de plastique, est massif. L'Eisbaer Extreme est un modèle de 280 mm avec un gabarit à mi-chemin entre le 280 mm et le 360 mm. Il vous faudra donc de la place. L'assemblage extérieur est très bien réalisé. Les embouts utilisés s'intègrent parfaitement à la tuyauterie, qui est en plus équipée d'un système de raccords rapides permettant de rajouter des éléments à la boucle.

 

Le coeur de ce kit est composé d'une pompe Eispumpe-VPP755, performante est réglable. Il embarque également un petit réservoir intégré au radiateur. Le radiateur justement est un modèle NexXxos ST30 de 280mm, tout en cuivre. La ventilation est confiée à deux Silent Wings PWM de 140 mm dont la vitesse est portée à 1300 tpm. Et pour terminer ce petit tour, le waterblock est Eisblock XPX classique.

 

La marque ne manque pas d'ajouter une pointe de couleur à tout ça, avec un logo Alphacool rétroéclairé sur le dessus du waterblock, ainsi qu'un éclairage au niveau du réservoir. Le bundle enfin ne se composera que des éléments nécessaires au montage sur socket Intel et AMD, à l'installation du kit dans votre boîtier et d'un tube de pâte thermique.

 
conclusion eisbaer extremeEt les performances dans tout ça ?

Les performances sont à analyser avec un peu de recul. L'Eisbaer Extreme n'obtiendra pas les meilleures températures de notre panel, malgré toute l'artillerie embarquée. L'explication se trouve en grande partie dans le choix fait par la marque d'installer une ventilation en aspiration et d'utiliser des ventilateurs ne soufflant qu'à 1300 tpm. Avec 140W à dissiper le kit s'en sort assez bien tout compte fait. L'overcloking reste possible avec ce modèle qui encaissera les 220W tout au long de notre session de tests, sans se démarquer par les résultats obtenus. Si vous voulez bricoler, l'inversion du flux d'air des ventilateurs devrait permettre de gagner quelques degrés, en prenant quelques décibels au passage.

 

Le principal avantage ici restera la relative discrétion du kit à pleine vitesse. Il se payera le luxe de faire mieux que le H115i Pro, qui excelle dans ce domaine. La réduction de la vitesse de rotation des ventilateurs nous permet de révéler des nuisances émanant de la pompe. Jusqu'au second palier, le bruit reste encore couvert par les deux 140mm. Au palier suivant, les ventilateurs devenant déjà parfaitement inaudibles, nous constatons que l'essentiel du bruit provient du couple pompe/réservoir. Le bruit de brassage est parfaitement audible à ce stade et le restera jusqu'au dernier palier de régulation. Augmenter le débit de la pompe n'est donc pas une bonne idée en l'état puisque cela la rendra encore plus audible (+3 dB sur le kit à pleine vitesse) et les performances ne seront pas impactées pour autant si vous n'avez qu'un CPU à refroidir.

 

Un tarif élitiste !

Oui le prix du kit n'est pas à son avantage. Il reste cependant assez juste, compte tenu des éléments intégrés à l'Eisbaer Extreme. L'achat des éléments séparés reviendra beaucoup plus cher si vous souhaitez monter une boucle maison. À 250 €, il faudra bien faire le point sur vos besoins avant de vous lancer. Un AIO classique sera moins cher si vous ne souhaitez pas intégrer de GPU dans votre circuit de watercooling par exemple. Un tel kit est idéal si au contraire, vous souhaitez un watercooling performant et évolutif, sans avoir à trier les différentes pièces avant achat et à vous casser la tête pour le montage par la suite.

 

comptoir 4starsÀ l'issue de notre test, nous restons convaincus de l'intérêt d'un tel kit. L'avantage étant celui d'avoir accès à des pièces de bonne qualité pour un prix correct et de ne pas avoir à concevoir ensuite son circuit. L'Eisbaer Extreme est par contre massif et nécessite d'avoir assez de place pour l'installer. Les raccords HF permettent par la suite de mettre en place une carte graphique sans devoir vidanger au préalable votre circuit. Le kit s'est montré discret à pleine vitesse, mais laissera échapper des bruits de brassage une fois que ses ventilateurs seront régulés. C'est dommage puisqu'une telle solution se doit normalement d'être peu audible lorsqu'elle n'est pas sollicitée. Voilà un point que devrait améliorer Alphacool sur son produit. En ce qui concerne les températures, l'utilisation d'éléments performants permet de se passer de ventilateurs véloces. Le radiateur en cuivre couplé aux deux Silent Wings 140 fait bien le boulot. L'overclocking ne lui fait pas peur ni même l'ajout d'une carte graphique (250W), malgré les 1300 tpm maxi que délivrent les deux moulins. Le gros point noir reste le tarif affiché pour une telle solution, plutôt haut de gamme il faut dire. Vendu autour des 250 €, le budget est conséquent, largement au-dessus d'un AIO performant et par contre un poil plus abordable qu'une solution maison à concevoir de A à Z (et à monter ensuite !). Toutes ces choses prises en compte, nous attribuerons 4 étoiles à l'Eisbaer Extreme d'Alphacool, qui devra voir sa pompe améliorée pour éviter les bruits de brassage audibles à faible vitesse. Le prix sera aussi un frein, surtout si vous n'envisagez pas de passer votre carte graphique à l'eau.

 


asus 40 corsair 40 noctua 40 intel_logo.jpgdocmicro

Nous remercions naturellement nos partenaires pour la mise à disposition du matériel de test

 

 




Plus d'infos avec le comptoir de l'info


Les 4 Ragots
   
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !