• Conclusion

Le Kraken M22 dans un gros H700i [cliquer pour agrandir]Nous en attendions beaucoup de ce petit 120 signé NZXT. Malheureusement, nous restons un peu sur notre faim, car l'engin propose des performances peu satisfaisantes pour permettre de pousser un processeur dans ses retranchements. Voilà ce qui ressort de notre essai :

 

La qualité NZXT, indéniablement 

Sans parler des performances, le Kraken M22 profite d'un soin particulier comme nous le propose régulièrement NZXT. Il ne souffre d'aucun défaut d'assemblage ou d'ajustement. L'intégration de la pompe dans le radiateur est faite proprement. L'idée était bonne pour permettre de rendre le waterblock plus compact, mais cela génère plus de bruit à l'usage comme nous l'avons relevé. La tête de pompe reste éclairée, avec son effet miroir sans fin. Il vous faudra toujours le logiciel CAM pour paramétrer vos DEL (logo et cerclage). Par contre, la régulation est laissée à la carte mère, via le connecteur 4pins du ventilateur Aer 120P maison, mais rien ne vous empêche de faire exécuter la tâche par un accessoire dédié (Grid+ V3, Commander pro ou rhéobus)

 

A noter que ce nouveau M22 n'est pas compatible avec le Kraken G12 du constructeur, pour ceux qui auraient l'idée de le transformer en GPU cooler !

 

Des performances en dessous de nos espérances !

Du fait qu'il soit de la famille des Kraken, nous en attendions beaucoup de ce petit 120. Le M22 se montre assez poussif sur un processeur hexacore de 140W comme nous avons pu le voir. Ne parlons pas de l'overclocking sur ce type de produit, il sera quasi impossible de vous adonner à cette pratique sans rester sage. Le Kraken M22 est clairement conçu pour venir remplacer un épouvantable radstock sur un processeur peu énergivore (95W). Il permettra par contre de vous dépêtrer des difficultés de refroidissement dans des boîtiers étriqués. Le Kraken M22 est fait pour ça.

 

NZXT Kraken M22En ce qui concerne les nuisances sonores, nous savions l'Aer 120P assez audible lors de fortes sollicitations. L'ajout d'une plaque en plein centre du radiateur (oui, mais il y a le stator à cet endroit m'sieur !) génère plus de turbulences et par conséquent rend le ventilateur un peu plus audible encore. Le bruit généré à pleine vitesse dépasse les 53 dBA. Fort heureusement, une régulation efficace permet de ne pas saigner des oreilles en permanence. L'engin devient par contre incapable de refroidir efficacement au-dessus des 140W dans ces conditions.

 

Ils ont Kraken sur le prix !

On ne tournera pas autour du pot, c'est 99.99€ qu'on vous demandera pour un Kraken M22. Ca pique un peu quand on sait qu'un MasterLiquid 120 s'était montré bien plus performant sur notre plateforme, pour 30€ de moins. La concurrence est rude sur le segment des AIO 120 mm, mais NZXT ne se surclasse pas dans son prix. Nous retrouvons pas mal de produits avec un tarif de cet ordre là. Sachez qu'en parallèle la marque sort le massif Kraken X72, une version 360 mm de son monstre. Le prix est donc monstrueux, avec un gros 199.99€ à sortir. Gageons que les performances seront en adéquation avec le prix. 

 

comptoir_3stars.pngNous voilà au terme de ce dossier et le cas du Kraken M22 ne nous laisse pas indifférent. Est-ce un mauvais produit ? Non ! Il faudra simplement le garder dans son cadre de compétences, c'est-à-dire  pour le refroidissement des processeurs peu gourmands, dans une configuration compacte. L'engin n'est pas né d'une collaboration avec Asetek, mais reste particulièrement soigné. Nous retrouvons ce que la marque a présenté sur les dernières références de la gamme. Le M22 propose des tubes gainés, un contrôle de l'éclairage par logiciel et une qualité de fabrication sans faille. Il ne sera par contre pas très à l'aise sur un processeur de plus de 140W comme nous l'avons vu, avec des températures en retrait par rapport à la concurrence en air par exemple. Les nuisances sonores ne sont généralement pas le fort de la marque. Le Kraken M22 ne déroge pas à cette règle et pousse un peu plus le bouchon par sa conception. La pompe calée en plein milieu du radiateur rendra l'ensemble légèrement plus bruyant à l'usage. Pour résumer, si vous installez votre Kraken M22 dans des conditions d'utilisation normale, sans le pousser dans les extrêmes, il se comportera de la façon dont on l'imagine (préférez des plateformes CPU 65 - 95W max). NZXT demande un billet de 100 pour son modèle, si l'assemblage et la qualité de fabrication le placent dans le haut de gamme, l'équipement lui laisse à désirer ; les tuyaux et la tête de waterblock éclairée ne suffisent pas. Nous aurions aimé voir un second Aer 120P livré dans le bundle pour ce prix. En conséquence, nous n'attribuerons pas plus de 3 de nos étoiles au NZXT Kraken M22, un peu poussif sur hexacore et qui manque d'accessoires en bundle pour le prix demandé !

 


asus 40 corsair 40 noctua 40 intel_logo.jpgdocmicro

Nous remercions naturellement nos partenaires pour la mise à disposition du matériel de test

 

 



Sommaire

1 • Préambule
2 • Présentation
3 • Protocole de test
4 • Performances et nuisances sonores
5 • Conclusion

Plus d'infos avec le comptoir de l'info


Les 7 Ragots
   
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !