• Le protocole

Pas le temps de niaiser ici, nous allons nous attaquer au système de refroidissement. La configuration est puissante on le sait, inutile de vous rappeler que ça tape les 9000 points à Fire Strike Extreme par exemple. Nous allons faire simple en stressant le système de refroidissement en deux étapes.

 

Environnement et overclocking

La première partie consiste en une charge d'une heure sur l'ensemble processeur et carte graphique via notre fidèle OCCT. Nous vous proposons une première série de mesures sur une charge avec un processeur laissé à sa fréquence d'origine, soit 3.6Ghz (TDP global CPU+GPU 320W), et pour lequel nous avons travaillé sous trois conditions de températures : 24°C, 27°C et 30°C (l'été aidant bien dans le sud de la France).

 

Suite à cela, nous vous proposons une seconde série de mesures avec un petit overclocking à 4.2Ghz sans pression à une température ambiante de 24°C pour un TDP global de 360W environ.

 

Battle Air - Water - Passif

Nous vous proposons ensuite une partie purement informative durant laquelle nous nous concentrerons sur le processeur uniquement. La solution Calyos est mise en compétition face à deux systèmes de refroidissement plus conventionnels. Nous avons choisi le bon et haut de gamme Noctua NH-D15S pour l'air cooling et l'excellent Eibaer 240 d'Alphacool pour le test en watercooling. La charge sera ciblée et se fera sous 30' d'OCCT.

 

Rappel de la configuration  :
Intel Core I7 5820k
EVGA GTX1080
MSI X99S SLI Plus
4 x 4Go Kingston HyperX Predator PC2400
2 x Samsung 850Evo 256Go
Silverstone Nightjar 520W

Matériel et configuration logicielle

Noctua NH-D15S
Alphacool Eisbaer 240
Noctua NT-H1

Windows 10 64bits
OCCT 4.3.1
Core Temp 0.99.6

 

• Les résultats

Première série de mesures, les résultats en charge, en fonction de la température ambiante. Voici ce que nous obtenons :

 

 

Plus la température ambiante augmente, plus les éléments chauffent. On ne vous apprend rien de neuf ici. Vous remarquerez qu'en indiquant les résultats en Delta T, la différence qui existe entre un fonctionnement sous 27°C et un fonctionnement sous 30°C est nulle, que ce soit sur le processeur ou la carte graphique. Nous obtenons sur ces deux mesures des deltas respectifs de 40 et 41°C. À 24°C de température ambiante par contre, les résultats sont logiquement meilleurs avec des deltas de 37°C et 39°C sur les éléments contrôlés.

 

Nous nous attendions à bien pire dans les conditions les plus rudes, mais il faut bien avouer que le système de refroidissement est très efficace en plus de ne générer aucune nuisance sonore. Bien évidement, enfermé dans un placard, nous ne donnons pas cher du PC. Il faudra veiller à une bonne circulation d'air dans la pièce qui accueille le Fanless PC et de surtout le poser sur son socle pour un meilleur résultat. En cas de forte sollicitation, rien n'empêche de placer un bon ventilateur sur le radiateur pour gagner en efficacité.

 

Concernant justement la partie chargée d'évacuer la chaleur, nous avons effectué quelques relevés et l'engin est digne d'un chauffage d'appoint. La vapeur arrive par la partie gauche (quand on regarde le radiateur de face) et circule vers la droite. La partie la plus chaude grimpe à plus de 58°C à certains endroits, pour finalement redescendre sous les 45°C à droite avant de reprendre le chemin des évaporateurs.

 

Overclocking

Voici maintenant les résultats obtenus après notre petit overclocking. Pour information, nous avons modéré la chose  avec une fréquence de 4,2GHz pour une tension de 1.2V ; c'est déjà bien.

 

 

Bien entendu, la température du processeur grimpe, elle grimpe même en flèche avec +17°C enregistrés. Cette augmentation a également un impact sur la carte graphique qui prend 2°C de plus; ce n'est pas énorme. Nous vous avons également indiqué les températures relevées au niveau de la carte mère ici, avec un Delta de +15°C lorsque le processeur est à sa fréquence d'origine, et +19°C lors de l'overclocking, soit +4°C en tout. Les SSD eux ne souffrent pas vraiment de la situation, passant d'un delta de +3°C à +5°C.

 

Le système de refroidissement est capable d'encaisser l'augmentation de fréquence, mais il faudra toujours veiller à soigner la circulation de l'air dans la pièce et autour de la machine pour assurer sa pérennité.

 

Le Battle Air - Water - Passif, ça donne quoi ?

Que se passe-t-il si l'on ne charge que le processeur ? Quelle différence y a-t-il avec des solutions de refroidissement plus classiques ? Voici nos résultats :

 

Un système actif reste plus performant et s'accompagne surtout des nuisances sonores que ne produit pas le Calyos Fanless PC ! Remarquez la performance réalisée en faisant aussi bien que le NH-D15S à 7V et sans aucun bruit surtout. On ne compare pas le Watercooling, les chiffres parlent d'eux-mêmes. Voilà pour cette partie purement informative.




Sommaire

Page n°1 : Préambule
Page n°2 : Protocole et résultats
Page n°3 : Conclusion

Les 37 Ragots
   
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !