• Qui se cache derrière le ST-Plus ?

Vient le moment du test où il nous faut placer le produit par rapport à la concurrence. Mais comme on vous l'a laissé entendre depuis le début, les nouveautés chinoises sentent très souvent la copie et il ne nous a pas fallu longtemps pour nous rendre compte que Thunderobot faiseur honneur aux habitudes locales.

 

Clevo N850H [cliquer pour agrandir]Avez-vous trouvé à quel ordinateur portable ce ST-Plus fait penser ? Tout possesseur d'un Clevo N850H ou d'un Sager NP6852 ne sera pas dupe et aura reconnu un remaniement de l'appareil. Sur le châssis, ce sont les mêmes produits, à part l'arrière de l'écran qui a été retravaillé et apparemment équipé d'un plastique de moindre qualité. Par contre, il y a du changement sur certains points.

 

Commençons par la batterie, chez Clevo ou Sager on a un modèle à six cellules de 62 W qui passe à 47 Wh chez Thunderobot et chez les premiers la DDR4 est à 2400 MHz quant elle passe à 2133 MHz dans le ST-Plus. De petits changements discrets qui permettent de faire des économies et d'afficher le produit à 1299 €. Est-ce réellement plus intéressant qu'en passant chez Clevo ou Sager ?

 

Pour le Clevo N850H, la même configuration vous délestera de 1590 €. Chez Sager, ça fera $1019 en pensant à ajouter pas loin de $300 de frais de port. L'offre de Thunderobot semble donc tout à fait correcte par rapport au prix demandé. D'un autre côté, Clevo propose plusieurs configurations pour l'engin en allant du Core i3-7100HQ au Core i7-7700HQ en passante par le Core i5-7300HQ, accompagné d'une carte graphique NVIDIA GTX 940MX, 950M, 1050 ou 1050 Ti. À ce compte-là, pourquoi Thunderobot n'est-elle pas partie sur un Core i5-7300HQ qui enlève tout de même 120 € à la facture chez Clevo pour placer son portable ?

 

• Des concurrents ?

Pour le coup, avec les GE62 de MSi et P55 de GIGABYTE, on trouve une multitude d'offres proches chez les concurrents et les portables de chez ASUS demanderont d'allonger plus de billets. En se penchant sur l'offre de MSi, on se rend compte que si la firme arrive à proposer la même configuration pour 1299 € (le MSI GE62 7RE-024XFR Apache, qui a lui aussi le droit à un sac à dos gratuit chez certains revendeurs), c'est sans système d'exploitation et il faudra donc ajouter le prix d'une licence Windows 10 Home à l'addition (pour qui n'a pas une licence sous la main ou n'oserait pas faire une mise à jour d'une licence Windows 7 ou 8).

 

Chez GIGABYTE, on trouve par contre un Sabre 15 - P45K V7 C32W10-FR qui, pour à peu près le même tarif (environ 1350 €), propose plus côté matériel. Toujours un Core i7-7700HQ épaulé par une GTX 1050 Ti, mais 16 Go de RAM et un SSD M.2 de 256 Go en plus du HDD 1 To. D'ailleurs, en se penchant plus en avant sur ce dernier on se rend compte que c'est... une nouvelle fois un Clevo N850H renommé ! Et GIGABYTE fait encore mieux que Thunderobot en gonflant les performances sans demander beaucoup plus sur le tarif.

 

GIGABYTE Sabre 15 [cliquer pour agrandir]

À peine relooké !

 

De ce que l'on a pu voir, MSi et ASUS n'ont pas touché à ce modèle et ne proposent pas de la copie chinoise de matériel tiers. Est-ce que cela rend leurs produits meilleurs ? Seuls les tests le diront, en attendant le Clevo N850H étant une bonne petite machine lorsque bien équipée, Thunderobot et GIGABYTE ont peut-être bien fait d'éviter de faire des frais en recherche et développement pour étoffer leur catalogue. D'un autre côté, proposer du Core i5 aurait été plus logique avec une GTX 1050 Ti et aurait offert des performances tout à fait correctes en 1080p sur ce genre de produit, le tout à un tarif moindre.

 

Dans un autre registre, Hewlett Packard essaie de se faire un nom dans le monde du jeu vidéo avec sa gamme Omen et a une offre plus intéressante. Pour 149 9€, soit tout de même 200 € de plus, on a la même configuration GPU/CPU avec 16 Go de DDR4, un SSD M.2 de 256 Go et un HDD de 1 To à 7200 tr/min dans l'Omen 15-ax205nf et pour le coup, c'est une batterie 67 W qui lui est associée, pour assurer un minimum d'autonomie. HP n'a pas la côte chez les joueurs, mais les premiers retours sur leurs Omen portables sont bons et méritent donc qu'on s'y intéresse. La concurrence a toujours du bon, surtout lorsqu'elle profite au consommateur.

 

• La foudre !

comptoir 3starsAvec son ST-Plus, la firme chinoise Thunderobot fait une entrée discrète sur le marché des ordinateurs portables pour joueurs. En copiant un modèle de chez Clevo (le N850H) comme l'a déjà fait GIGABYTE pour ses Sabre 15, la firme ne se mouille pas trop et a tiré quelques composants vers le bas pour aider à avoir un tarif intéressant (batterie de moindre capacité et DDR4-2133 à la place de la DDR4-2400, pourtant écrite sur la fiche produit). Dans l'ensemble, le matériel fait ce qu'on lui demande, même si l'utilisateur averti trouvera étrange de coller un Core i7 là où un Core i5 aurait suffi, ou encore d'avoir une dalle 1080p associée à un GP107 sans avoir le droit à du G-Sync qui est pourtant disponible (moyennant frais de licence chez NVIDIA) sur l'eDP. Un ensemble pas tout à fait cohérent qui permettra cependant de jouer à pas mal de jeux en faisant quelques concessions, tant qu'on le fait en étant branché au secteur. Une fois tout cela mis dans la balance, l'engin repart de chez nous avec trois étoiles.




Sommaire

Page n°1 : Préambule
Page n°2 : En images (et même à poil)
Page n°3 : Matériel et logiciels
Page n°4 : Benchmarks et températures
Page n°5 : Placement et verdict

Les 4 Ragots
   
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !