• Pourquoi ces modèles en particulier ?

Pourquoi ces modèles en particulier ? Au-delà de la conception solide et de la facilité de mise en oeuvre, c'est la compatibilité entre les différents modèles qui est un véritable atout. Les ToughArmor MB994SK-1B et MB991U3-1SB par exemple sont complémentaires. Les supports de l'un s'adaptent parfaitement à l'autre. À l'heure où les SSD se démocratisent, vous pouvez les multiplier dans vos machines et ainsi les rendre transportables si nécessaire. Les boîtiers présentés permettent de combler des baies bientôt obsolètes. Avoir quatre SSD dans une baie 5.25" externe ? Trois dans rack 3.5" ? C'est possible avec les modèles présentés.

 

Trio de racks Icy Dock [cliquer pour agrandir]

Trio Icy Dock

 

• Les plus ?

Avoir son stockage à vue permet de contrôler sans difficulté l'activité des unités grâce aux DEL sur les tiroirs. L'accès est évidemment facilité avec tous les SSD en façade et sécurisé par les serrures présentes sur les racks. En plus de cela, en centralisant vos éléments sur l'avant votre montage est plus propre, ce qui n'est pas négligeable si vous manquez de place par exemple.

 

On ne revient pas sur le transport via le boîtier USB 3.0, qui est un vrai plus lorsqu'on travaille sur plusieurs machines. La modularité est également un point positif. Icy Dock propose des modèles disposant de plus ou moins de supports 2.5" (jusqu'à six) et même un lecteur optique Slim si vous utilisez encore ce vieux support que l'on nommait jadis CD-Rom (les plus vieux, ne dites pas ce que c'est !).

Vous vous demandiez si la séquence vue sur la page précédente était du bluff ou pas ? Nous aussi :

 

Le MB994SK-1B vs la BX du Comptoir !

 

• Des inconvénients aussi 

Si l'on parle d'inconvénients au pluriel, il n'y en a qu'un vraiment limitant. Avant de l'évoquer, parlons du poids. La construction métallique solide fait de chaque appareil un objet contondant. Si les modèles SATA sont solidement fixés à votre machine, la version USB 3.0 est transportable et lourde. Avec des dimensions dignes d'une petite brique et un poids de près de 500g, il n'entrera pas facilement dans votre poche. Le quatre baies, équipé de ses ventilateurs, apportera son lot de nuisances sonores. Les deux petits 40mm donnent de la voix et ne sont malheureusement pas désactivables, à moins de démonter l'arrière et de les débrancher.

 

Solides, tous les boîtiers le sont. En revanche, les supports du modèle 3.5" nous paraissent très légers. Ils ont besoin d'une cale pour éviter toute déformation lorsqu'ils ne sont pas utilisés. Une fois le disque dur installé, l'ensemble est suffisamment rigide. Attention lors des premières manipulations. Ensuite, les systèmes de verrouillage par levier paraissent également peu armés pour supporter des manipulations à outrance. L'usage intensif nous dira si l'on se trompe; ils fontionne toujours après avoir pris 300kg sur le dos cela dit. L'installation est un peu délicate sur le gros modèle. Il semble un poil trop gros pour la baie 5.25 de notre boîtier, ce qui occasionnera une vilaine rayure sur un coin au moment de l'extraction; l'insertion s'étant déjà faite avec un peu de force.

 

On en arrive maintenant au gros point noir au milieu du nez. Si vous voulez équiper plusieurs PC il faudra investir. Les options disponibles sur certains modèles font gonfler la facture. Avec du HotSwap, la compatibilité RAID ou un lecteur optique, le prix peut atteindre 169€; notre MB994SK-1B vous coutera 108€.

 

• Quelques chiffres avant de nous éclipser

On ne peut pas se quitter sans un petit graphique ou deux histoire de compléter notre ressenti. L'utilisation d'un de ces boîtiers n'est pas un frein aux performances de nos SSD par exemple. Pour effectuer le relevé des données qui suivent, nous avons utilisé notre machine généralement utilisée pour les tests des NAS, équipée de sa carte mère Asus Maximus V Extreme. Les fichiers transférés sont les mêmes que pour les serveurs de stockage et sont envoyés dans les deux sens comme toujours. Voici nos relevés :

 

Branchés directement sur la carte mère, les SSD ne perdent rien de leur superbe. Les performances ne sont pas amoindries par un système électronique hasardeux. Le support USB 3.0 se montre très véloce lorsqu'il renvoie des données vers notre machine de test comme vous pouvez le voir. En ce qui concerne la consommation, sans surprise c'est le MB994SK-1B qui se montre le plus "gourmand" avec un pic à 38W. Les autres modèles testés n'excèdent pas les 30W.

 

On parlait plus haut des nuisances générées par les ventilateurs du MB994SK-1B. Lorsque l'engin se met en branle, le niveau sonore du PC complet (mesuré au repos, à 15cm au-dessus) passe de 38.6W à 44.5W. Le petit bruit supplémentaire est agaçant !

 

• Icy, Icy baby !

comptoir yallahVous l'aurez sans doute compris en lisant ces lignes, nous terminons avec un avis plutôt positif concernant les produits Icy Dock testés. Nous gardons tout de même notre lucidité et n'hésitons pas à pointer les quelques points que nous jugeons négatifs. Les produits sont solides, simples à mettre en oeuvre et permettent une grande diversité de configuration dans un volume réduit, tout en optimisant l'espace et l'agencement. Le contrôle est également simplifié lorsque les supports sont en façade. Les performances sont excellentes et la consommation reste contenue. Le bruit en revanche pourra être gênant sur les boîtiers équipés de ventilateurs (40mm). Cependant, nous émettons quelques réserves concernant la finition de certains éléments, notamment les tiroirs des SSD. Il faudra voir à l'usage s'ils ne se fragilisent pas. Vient ensuite le prix de vente et s'équiper de tels éléments peut avoir un coût non négligeable comme nous l'avons évoqué. Pour finir sur une note positive, ce que l'on apprécie le plus, c'est la compatibilité entre les modèles, rendant des unités de stockage fixes, mobiles à l'aide de supports USB 3.0. Nous terminons notre dossier par un coup de coeur pour le concept.


Les 5 Ragots
   
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !