Et le soft alors ?

Comme de nombreux constructeurs ayant investi le marché des périphériques pour joueurs, SteelSeries a un logiciel unifié pour prendre en charge ses appareils. Il s'agit du SteelSeries Engine 3 qui se lance sur la page que vous pouvez voir à la suite. On y trouve les périphériques déjà connectés (et configurés), une bibliothèque des configurations et l'accès au SDK GameSense pour les appareils compatibles, comme l'Apex M800 que vous avez pu précédemment voir à l'oeuvre en vidéo. Petit détail qui pourra avoir son intérêt pour certains, il faudra au minimum un écran FullHD (1920x1080) pour profiter des pages présentées à la suite en mode complet, les définitions inférieures ayant le droit à une réglette de déplacement latéral, la partie de droite étant masquée.

 

SteelSeries Engine 3 [cliquer pour agrandir]

 

Commençons par l'Apex M500, on clique sur la page d'accueil et s'ouvre une nouvelle fenêtre présentant tout ce qu'il est possible de faire. C'est assez minimaliste, mais ça a le mérite d'être on ne peut plus simple à utiliser. A gauche, la configuration des touches et à droite celle du rétroéclairage, avec son mode dynamique réglable. A noter que la roue de réglage de l'intensité du rétroéclairage comprend un niveau de moins que le réglage manuel au clavier. Enfin en bas à droite, il sera possible de régler la disposition du clavier, fait étrange, car il serait plus pratique que cette dernière soit automatiquement détectée.

 

SSE3 - Apex M500 [cliquer pour agrandir]

 

Retour à l'accueil pour lancer l'outil de l'Apex M800. Ici on a deux onglets, un premier pour la gestion des touches et de la disposition du clavier et un second pour le rétroéclairage plus conséquent. Le premier menu est aussi simple que sur le petit frère et se passe d'explications.

 

SSE3 - Apex M800 [cliquer pour agrandir]

 

Le menu "éclairage" est par contre plus fourni, RVB oblige. On a de quoi bricoler à la main à gauche et différents modes préprogrammés sur la droite. Ici on trouvera de tout, de l'arc-en-ciel au balayage façon Matrix en passant par les drapeaux danois et américains, tout y est. En même temps, si on se paie un clavier RVB c'est pour pouvoir s'en mettre plein les mirettes et l'utilisateur ne sera pas déçu sur ce point.

 

SSE3 - Apex M800 [cliquer pour agrandir]

 

On peut faire péter le cochon ?

C'est l'heure de placer ces deux claviers face à la concurrence. On va faire l'un puis l'autre, car ils ne jouent pas dans la même catégorie. Rappelons que l'Apex M500 a un prix conseillé de 119,99€ quand son grand frère Apex M800 tape les 199,99€ et que les deux ne visent pas la même cible, avec des caractéristiques bien différentes.

 

L'Apex M500 a la lourde tache de prendre la suite du best-seller 6Gv2 en essayant de le rendre encore meilleur. Ce dernier étant encore au catalogue des revendeurs pour environ 80€ (hors promo), il sera le premier concurrent de l'Apex M500 dans le cas où vous n'auriez rien à faire du rétroéclairage, de la possibilité de programmer les touches et si vous appréciez les commutateurs MX Black. Le prix conseillé par SteelSeries n'étant valable que dans sa boutique en ligne, comptez 100€ pour vous offrir un Apex M500 chez les principaux revendeurs français, à ce tarif et avec ces caractéristiques, il vient jouer sur le terrain des Strike d'Ozone, du G610 de Logitech ou encore du Ryos MK Pro de ROCCAT.  100€ pour un clavier ça n'est pas rien, mais par rapport à la concurrence, l'Apex M500 s'en sort vraiment bien. Excellente finition, matériaux solides, multiples fonctionnalités, il n'y aura en fait que son rétroéclairage bleu qui pourra être un point négatif pour qui s'inquiète de sa santé.

 

Avec l'Apex M800, on tape beaucoup plus haut, même si le vrai prix de l'appareil est de 140€ et non pas de 200€. A ce tarif, l'engin propose tout de même pas mal de choses, mais va venir se heurter à un concurrent de taille : le K70 de chez Corsair. Pour avoir le modèle RVB, il faudra dépenser quelques billets de plus, mais à ce compte-là vous aurez un clavier partiellement en acier, avec repose-poignet, molette de contrôle du son et même des touches multimédia. Passé un certain prix, on peut demander des matériaux plus nobles et de meilleure qualité, point sur lequel l'Apex M800 ne convainc pas, puisqu'il n'arrive même pas à présenter des plastiques aussi épais que son petit frère Apex M500. Certains pourraient dire qu'il manque les touches de macro au K70, alors ils pourront se tourner vers un G910 de Logitech qui en a plus que l'Apex M800, avec en prime des boutons multimédias et une molette de réglage du son, mais un moins bon logiciel, il faut l'avouer. Le récent KM780 de chez G.Skill vient aussi directement le concurrencer, pour qui aime les tubes en métal. Si on enlève le côté guirlande RVB de l'équation, la comparaison avec les produits disponibles à un tarif moindre devient encore plus compliquée pour le M800.

 

Apex M500 [cliquer pour agrandir]

 

6Gv3 qui brille ?

comptoir 4 étoilesSteelSeries s'est attaqué à la lourde tâche de donner un remplaçant à son clavier 6Gv2. Ce dernier a une aura de perfection chez les joueurs qui veulent un appareil robuste et on doit dire que la firme ne s'est pas plantée avec son Apex M500. Solide, bien fini, il donne vraiment l'impression d'avoir un 6Gv2 de meilleure qualité en main. L'ajout de la compatibilité avec le SteelSeries Engine 3 est un plus et le rétroéclairage conviendra à certains (nous pensons tout de même que le rétroéclairage bleu reste nocif pour la santé). A ce tarif, on pourrait regretter de ne pas avoir le droit à un câble gainé ou à une molette (ou des boutons) de réglage du son, mais ça sera histoire de chipoter. Reste maintenant à voir sur la durée si l'Apex M500 arrive à faire aussi bien que le 6Gv2, un test de quelques semaines ne valant pas un essai sur plusieurs années ! Après avoir testé l'engin, on lui donne quatre étoiles qui pourraient aisément se transformer en cinq avec une tarification plus douce (et peut-être un rétroéclairage plus chaleureux et un câble tressé ?).

 

Apex M800 [cliquer pour agrandir]

 

Ou Apex licornesque ?

comptoir 3 étoilesL'Apex M800 est le fleuron de la gamme de SteelSeries. La firme lui offre des commutateurs hors norme aux prestations sympathiques, des touches moins hautes que sur un clavier classique standard et un rétroéclairage qui est certes RVB, mais n'illuminera pas votre bureau comme un char de la technoparade. Placé en haut de la gamme, la firme l'a lancé avec un tarif excessif de 200€ qui s'est traduit par 140€ une fois arrivé dans le commerce. Il vient donc rejoindre pas mal d'autres fleurons des différents constructeurs du milieu, sans pour autant vraiment se démarquer du lot. Certes ses commutateurs QS1 sont sympathiques avec leurs touches basses et leur rétroéclairage bien pensé, mais le clavier pèche côté fonctionnalités par rapport aux concurrents. De bonne facture, il laisse quand même l'impression d'être moins robuste que son petit frère Apex M500 pourtant dans la même gamme. A ce compte et pour faire simple, pourquoi ne pas avoir pris l'exemple de ce dernier dans une version plus évoluée ? SteelSeries nous expliquera peut-être un jour ce choix, mais en attendant leur Apex M800 part de chez nous avec seulement trois étoiles.




Sommaire

Page n°1 : Préambule
Page n°2 : Apex M500
Page n°3 : Apex M800
Page n°4 : Logiciel et conclusions

Les 15 Ragots
   
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !