• Full Metal Racket ?

 

 

Outre une démonstration de son rétroéclairage, la vidéo a l'avantage de permettre de prêter l'oreille au bruit d'activation des différentes touches du clavier. Avec du métal, du plastique, des ressorts (sur la barre d'espace) et des barres de retour métalliques, l'engin est loin d'être inaudible et ne conviendra peut-être pas à tout le monde. Une mode étrange qui vend de la membrane avec les inconvénients du mécanique.

 

• Koikilvaut ?

On ne va pas noter ce clavier sur son rétroéclairage, tout d'abord parce qu'il est juste là pour dire "c'est un produit Gaming" et surtout parce que le moindre gadget à le droit à des DEL aujourd'hui, ce qui rend la chose commune par manque de choix. On va plus s'intéresser à la fabrication de l'engin. Il a certes une grosse plaque en métal sur le dessus pour donner un aspect robuste à l'ensemble, mais la conception est assez légère. Plastique de basse qualité, touches pleines (seul point touchant au rétroéclairage que l'on notera), pas de logiciel, pas de touches programmables, quelques touches de fonction, ça fait léger pour un périphérique "Gaming". Le 8-Key Rollover le sauve un peu en rappelant qu'il est à destination du joueur, mais sera-ce suffisant pour le placer face à la concurrence avec les 69,95€ qui sont demandés pour se l'offrir ?

 

Pour moins cher que cet engin, on peut s'offrir pas mal de claviers équivalents. ASUS Cerberus, Corsair K30, Logitech G105, MadCatz CYBORG V5, Ozone Blade et bien d'autres références qui se placent à moins de 50€. Pour prendre celle qui fera le plus de mal au GXT 850, on peut parler du SteelSeries Apex [RAW] qui est aussi à 50€ et offre de la membrane dans un clavier programmable avec rétroéclairage et 17 touches de macro. En tapant dans les 70€, on trouve le Lobera de Tesoro ou le Corsair K40, qui sont aussi à membranes, mais proposent plus de choses. Tous les deux accompagnés d'un logiciel et entièrement programmables, le K40 va même jusqu'à offrir des touches de macro sur la gauche du pavé alphanumérique. Pour le joueur qui veut mettre 10€ de plus (ou attendre une promo), on peut même trouver du vrai mécanique. Le best-seller de SteelSeries, le 6Gv2, en tête, accompagné du Razer BlackWidow de 2014 ou bien encore des périphériques de chez Ozone (Strike Battle) ou Logitech (G410) pour qui accepte de grimper à 90€. Difficile de placer un produit à 70€ sur un marché déjà surpeuplé avec comme seul argument commercial "il a une grosse plaque en métal qui pèse lourd".

 

• Trust me !

comptoir 1starTrust qui se met aux périphériques pour joueurs, c'est le risque de voir du bas de gamme vendu comme étant du haut de gamme. C'est la crainte que l'on avait à l'annonce de leur gamme GXT et c'est exactement ce que nous a démontré leur fleuron. Il présente quelques un des atours du monde du Gaming (rétroéclairage, look particulier, N-Key Rollover), mais souffre d'une finition légère et d'un placement tarifaire qui n'a aucune chance face à ce que la concurrence propose déjà. Même avec un gros rabais, il serait difficile de conseiller un produit comme ce GXT 850 qui n'est qu'un ersatz de ce que devrait être un périphérique pour joueur. Face à l'offre pléthorique aujourd'hui disponible, les 70€ demandés pour cet engin seront mieux dépensés dans un produit plus abouti. Pour saluer l'effort de Trust qui a dans l'absolu voulu proposer du matos pour joueur à pas trop cher, on offre tout de même une étoile à ce GXT 850.



Les 9 Ragots
   
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !