• J'excitais 850 touches ?

Lorsqu'un joueur veut s'équiper de matos destiné à sa passion, il sait que l'addition va être plus salée que pour celui qui se contente d'un modèle bureautique. Pourtant, avec une offre grandissante, on commence à trouver des produits à prix correct et avec Trust qui se lance sur le segment, c'est ce que l'on pourrait attendre. Voyons ensemble si le constructeur fait mouche avec son GXT 850.

 

Le Trust GXT850 de face [cliquer pour agrandir]

Le GXT850 de face

 

L'engin mesure 485mm de long, 231mm de profondeur et 26mm de haut. Il ressemble à un clavier mécanique, mais c'est un clavier à membrane équipé de touches qui ressemblent à du mécanique et ont un bruit qui s'en rapproche comme vous pourrez le découvrir dans la vidéo page suivante. Son layout est standard, avec une double fonction pour les touches Fx et la possibilité de bloquer la touche Windows. Pour les curieux du N-Key Rollover (argument de taille pour tout joueur qui a besoin d'activer plus de trois touches à la suite), Trust l'annonce comme capable d'activer dix touches simultanément et nous avons pu voir qu'il était possible d'en activer huit sur la même ligne. Deux de moins que ce qui est annoncé, mais c'est suffisant pour jouer. Pour la gestion du rétroéclairage, qui pourra être rouge, bleu ou rose, on trouve une touche (à droite de Alt-Gr) et deux touches de fonction pour l'intensité (Fn + paragraphe haut et bas). Sur ce clavier, le rétroéclairage est relativement anecdotique, puisque les touches sont pleines avec caractères peints. Tant pis pour le joueur nocturne !

 

Petite particularité de l'engin que l'on a reçu (issu du grand commerce, avec des scellés pour prouver qu'il n'était pas d'occasion), il est en QZERTY, les touches A et Q étant inversées. Il est mappé en AZERTY et c'est donc juste une erreur de placement, mais cela pourra déranger l'acheteur qui aurait peur de perdre sa garantie en tirant sur les touches pour les retirer. Pour le coup de la plaque en métal, elle est effectivement là et apporte un côté solide à l'engin. Son repose-poignet n'est qu'à gauche (car les joueurs n'écrivent que d'une main, c'est bien connu) et il est en plastique. Passons à l'arrière de la bête.

 

Le GXT850 de dos [cliquer pour agrandir]

Le même de dos

 

A l'arrière, on a le droit à deux patins en bas (qui tiennent pas mal en place) et rien sur le haut. Juste de quoi relever le clavier. Déjà à plat, il ne tient en place que grâce à son poids, une fois relevé, c'est une danseuse qui aura vite fini d'énerver les joueurs les plus toniques. Pour les curieux qui se posent la question des deux points rouges sur la photo, ce sont les vis qui retiennent la barre d'espace (montée sur ressorts) et c'est donc l'arrière de la plaque de rétroéclairage que l'on voit.

 

trust gxt850 3

Profil avec pieds rentrés et relevés

 

Vu de côté, on trouve des touches incurvées pour assurer une frappe confortable. Et en effet, qu'on apprécie les membranes ou pas, le clavier est assez agréable à l'usage. Certes pas aussi réactif qu'un mécanique équipé de commutateurs type Cherry MX Red, mais le joueur peu regardant pourrait y trouver son compte. Allongé ou surélevé, ça sera en fonction des besoins de chacun, même si on vous conseille d'éviter de trop casser votre poignet pour ne pas avoir de problèmes de canal carpien dans le futur. Maintenant, démontons l'engin pour finir d'en faire le tour.

 

Le GXT850 à poil [cliquer pour agrandir]

Tout nu

 

On retire les touches, on dévisse tout ce qui doit l'être et on peut retirer la fameuse plaque en métal (qui représente la plus grande partie du poids de l'engin). Dessous, on trouve des membranes prises en sandwich entre du caoutchouc et la plaque souple comprenant les contacteurs du clavier. Encore en dessous, le rétroéclairage qui fait son boulot, même si c'est de manière assez inégale, avec des zones bien plus éclairées que d'autres. Les touches du centre seront moins bien rétroéclairées que celles des côtés et la proximité des DEL jouera aussi sur le tout.

 

On est sur du clavier très basique, comprenant les éléments essentiels pour entrer dans la catégorie "Gaming" et avec un look qui en ajoute une couche. Pas franchement LA référence pour qui veut un clavier configurable (il n'y a pas de logiciel pour le paramétrer) et encore moins pour celui qui veut de la réactivité. Faisons un petit tour de l'engin en vidéo pour finir de se faire une idée avant de le placer sur le marché (surpeuplé) des périphériques et de conclure à son sujet.

 




Les 9 Ragots
   
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !