• Intel Z68 Express

Comme nous l'indiquions en débutant ce dossier, Intel a choisi de lancer une nouvelle puce pour compléter son offre "bancale" de chipsets destinés à Sandy Bridge, des incohérences dénoncées dans de nombreux tests et principalement dues à une volonté de segmentation du fondeur. Intel en crée pourtant une supplémentaire avec ce Z68 puisqu'en toute logique, il a tout sur le papier d'un H67 tel qu'il aurait dû sortir, pourtant ce dernier subsiste au catalogue... Voyons donc le diagramme du nouveau venu pour commencer :

diagramme Z68 Express

Diagramme Intel Z68 Express

 

Sans surprise on retrouve une très grande similarité entre les trois chipsets série 6 et cela se retrouve bien sûr au niveau des performances puisque la plupart des éléments influents ont été inclus directement dans le CPU comme nous l'avons vu dans notre dossier dédié à Sandy Bridge. En conséquence, il est bien difficile de départager à ce niveau un P67 (à partir des résultats issus de nos tests de l'Asus P8P67 Deluxe) d'un Z68 sur notre panel de test :

 

performances comparées P67 et Z68 [cliquer pour agrandir]

Cliquer pour agrandir

 

En fait, la réelle nouveauté, au-delà du mix des diagrammes des P67/H67, semble être un mystérieux Intel Smart Response Technology ! Késako ? En fait, il s'agit d'un système de super cache (jusqu'à 64 Go) exploitant pour cela un SSD dans le but d'accélérer les performances d'un disque dur. Une hybridation en quelque sorte. Dans cette optique, Intel accompagne le lancement du Z68 de Larson Creek aka SSD 311 Series de 20 Go :

 

Intel 311 Series 20 Go [cliquer pour agrandir]CrystalDiskMark Intel 311 [cliquer pour agrandir]

Intel 311 Series (Larson Creek) - Crystal Disk Mark sur Z68 Express (cliquez pour agrandir)

 

Diagramme Virtu [cliquer pour agrandir]

Ce dernier exploite des mémoires flash SLC 34 nm beaucoup plus endurantes que la MLC que l'on retrouve presque exclusivement dans les SSD grand public. Ce choix s'explique par les opérations de mise en cache entrainant de nombreux effacements et réécritures des cellules flash pouvant générer une usure prématurée des modèles à base de MLC. Qui plus est, la mémoire de type SLC est souvent beaucoup plus performante sur les opérations d'écritures qui sont monnaie courante lors des mises en cache. Seule ombre au tableau, cette mémoire flash est très onéreuse ce qui entraîne un prix de vente d'une centaine d'euros pour ce 311 d'une capacité très faible (20 Go), soit le prix d'un SSD de 64 Go à base de MLC... Côté performances, ce dernier sans être un foudre de guerre s'en sort correctement (Cf screen CrystalDiskMark).

 

Seconde nouveauté mise en avant avec le Z68, le logiciel Virtu de la société Israélienne Lucid Logix. Il s'agit d'un "virtualiseur" de GPU dans le sens où cette surcouche logicielle permet d'utiliser sans redémarrage soit l'IGP, soit la carte graphique dédiée selon les tâches à réaliser. Nous verrons dans quelques pages la mise en pratique de ce dernier. (À droite : diagramme de fonctionnement Virtu - cliquez pour agrandir)

 

Voilà, c'est tout pour le nouveau chipset d'Intel, passons à l'Asus P8Z68-V Pro qui l'utilise page suivante.




Sommaire

Page n°1 : Préambule
Page n°2 : Intel Z68 Express
Page n°3 : Asus P8Z68-V Pro
Page n°4 : P8Z68-V Pro : UEFI
Page n°5 : Protocole de test
Page n°6 : Lucid Logix Virtu
Page n°7 : Intel Smart Response Technology
Page n°8 : S.R.T. : les performances
Page n°9 : Verdict

Les 19 Ragots