• Performances synthétiques

On débute nos tests synthétiques par AIDA64 et ses tests mémoire dans un premier temps. Du côté des débits mémoire en lecture et écriture les nouveaux venus apportent des gains preuve qu'Intel a amélioré son contrôleur mémoire, vérifions si cette tendance se confirme avec les 2 autres tests mémoire du logiciel.

 

AIDA64 lecture mémoire [cliquer pour agrandir]AIDA64 écriture mémoire [cliquer pour agrandir]

 

Cliquez pour agrandir

 

Les opérations de copie mémoire et de latence (exprimée en ns, le score le plus petit étant donc le meilleur) sont à l'image des 2 tests précédents, à savoir un gain des nouveaux venus face à leurs prédécesseurs. Notons que si en termes de débit les contrôleurs d'Intel disposent d'un avantage conséquent sur ceux de son rival, ce n'est pas le cas du côté de la latence.

 

AIDA64 copie mémoire [cliquer pour agrandir]AIDA64 latence mémoire [cliquer pour agrandir]

 

Cliquez pour agrandir

 

On poursuit les benchs mémoire avec un test un peu moins synthétique : la Memory Suite de PCMark Vantage. Les nouveaux venus brillent légèrement moins, et le Core i7-2600K doit s'incliner devant ses grands frères triple-channel. Face à Lynnfield, le gain est réel mais plus contenu que précédemment.

 

C'est au tour de 3DMark 11 d'éprouver les différents CPU. Nous n'utilisons ici que le bench Physics de la suite de FutureMark. Si les hexacores (970 et 980X) conservent la tête c'est de bien peu face au Core i7 2600K qui se montre particulièrement véloce et colle 10% au 975XE et ses 999$ ! Dépourvu d'HT dans une application fortement parallélisée, les Core i5 s'en sortent moins bien sans être ridicules pour autant. Notons que le CPU le plus rapide d'AMD peine à dépasser un simple Core i5 760...

 

 PCMark Vantage Memory score [cliquer pour agrandir]3DMark 11 Score Physique [cliquer pour agrandir]

 

Cliquez pour agrandir

 

Fritz Chess Benchmark intègre nos tests synthétiques et permet de paralléliser les calculs d'un jeu d'échecs et ce jusqu'à 8 threads maxi. En conséquence, les Core i7 980X et 970 ne peuvent tirer partie de leur 12 processus simultanés et laissent donc la victoire au Core i7 2600K et ses coeurs d'exécution optimisés. Les processeurs d'AMD en particulier le Phenom II 1100T s'en sortent cette fois bien mieux.

 

C'est au tour de Super Pi de faire office d'épreuve pour nos protagonistes. On calcule ici 8 millions de décimales à Pi. Le résultat étant exprimé en secondes, le score le plus petit est le meilleur. Le CPU est prépondérant dans ce test, qui plus est monothread, du coup ce sont l'architecture et la fréquence qui différencient ce petit monde. Les processeurs Sandy Bridge mènent le bal devant leurs prédécesseurs s'appuyant sur Nehalem. Les processeurs d'AMD sont à nouveau très loin.

 

 Fritz Chess Benchmark [cliquer pour agrandir]Super PI 8M [cliquer pour agrandir]

 

Cliquez pour agrandir

 

On poursuit avec 2 tests purement CPU comme leurs noms l'indiquent. Tout d'abord CPUQueen, inclus lui aussi dans AIDA64,  est totalement multithreadé. Les CPU disposant de nombreux cores physiques et logiques génèrent ici des écarts considérables. Derrière les hexacores d'Intel, le 2600K mène le bal des Quad dotés d'HT. Privé de ce dernier, les Core i5 dominent toutefois le Core i5-760.

 

CPUMark99 qui commence à être relativement ancien est toujours bien pratique pour simuler la puissance brute d'un CPU en environnement monothread. Bien entendu, l'architecture et la fréquence jouent des rôles prépondérants, en conséquence le 2600K prend les devants suivi des Core i5-2500K, i7-975XE/980X et d'un Core i5-2400 pas bien loin. A nouveau le CPU le plus rapide des verts n'atteint que le niveau d'un Core i5-760.

 

AIDA64 CPUQueen [cliquer pour agrandir]CPU Mark 99 [cliquer pour agrandir]

 

Cliquez pour agrandir

 

Voilà c'est terminé pour les benchs synthétiques, passons à présent à des tests un peu plus pratiques.




Les 78 Ragots
   
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !