Sonomètre

• Nuisances sonores

Nous laissons le boîtier ouvert et positionnons le sonomètre à 20 cm de la carte graphique, à la même hauteur. Afin de limiter au maximum les nuisances externes aux cartes, nous coupons temporairement pendant la mesure, les ventilateurs du boîtier, du CPU et de l'alimentation (via l'intégration d'un interrupteur sur cette dernière). Nous utilisons un sonomètre Casella Tech CEL-620A1, certifié et calibré pour une plage de mesures comprises entre 20 et 140 dBA.

 

Au repos, pas de changement du côté des profils de ventilation des Founders, avec le choix de maintenir à 41% le régime, soit 1500 rpm pour les 2 ventilateurs. C'est tout bonnement incompréhensible pour nous, il n'y a rien qui semble justifier un tel besoin... Nous avons, une fois de plus demandé à NVIDIA qu'est-ce qui justifie un tel choix, nous sommes toujours en attente de la réponse... Toujours est-il que si la carte n'est pas ce que l'on peut appeler bruyante à ce régime, elle est malgré tout clairement audible. En charge, le résultat est au contraire tout à fait honorable pour cette Founders, rendant d'autant plus incompréhensible le mode de fonctionnement adopté au repos (qu'il n'est pas possible de corriger via logiciel, hormis flasher le bios avec celui d'un modèle le permettant.

 

 

 

• Températures

Nous utilisons les sondes internes monitorées via GPU-Z en tâche de fond, durant 20 min de charge GPU sévère, pour mesurer la température des processeurs graphiques. Nous laissons ensuite les cartes au repos durant 20 min, avant de relever à nouveau la température des GPU. Les cartes sont installées dans notre boîtier Cooler Master Cosmos II, spacieux et disposant d'une ventilation efficace. Nous reportons systématiquement la température du GPU le plus chaud, s'il y en a plusieurs. Au repos, les cartes coupant leur ventilation atteignent logiquement des valeurs plus élevées, c'est le cas de la Sapphire RX 590. En charge, la température GPU de la nouvelle venue reste dans les eaux de la précédente RTX 2080 FE, en légère augmentation toutefois. Quid des autres composants par contre ?

 

 

 

Caméra thermique

• Imagerie thermique

Pour préciser notre avis quant à l'efficacité thermique du refroidisseur de la RTX 2080 SUPER FE, rien de mieux qu'une petite séance d'imagerie infrarouge à l'aide de notre caméra thermique Fluke Ti110.

 

Au repos, aucune température alarmante à signaler, en toute logique vu le régime adopté par les ventilateurs et la consommation dans ces conditions ! En charge, la plaque arrière atteint des températures dépassant les 75°C par endroit, il faudra donc éviter d'y poser les doigts sous peine de brûlure. Le retrait de la backplate permet de mesurer le point chaud au dos de l'étage d'alimentation GPU, à plus de 91°C. Une valeur pour le moins élevée. Attention toutefois, ce point correspond également au point chaud mesuré au niveau de la plaque arrière, et pour cause puisque cette dernière participe au refroidissement (à divers autres endroits également) via l'utilisation de pads thermiques. Le démontage de la backplate prive donc de cet appoint côté dissipation. La température est donc logiquement moindre avec l'usage de la plaque arrière, mais difficile à mesurer du coup. Les autres points chauds au dos du PCB se situent essentiellement au niveau des puces mémoire.

 

Image thermique de la RTX 2080 SUPER au repos [cliquer pour agrandir]Image thermique de la RTX 2080 SUPER en charge [cliquer pour agrandir]Image thermique de la RTX 2080 SUPER en charge sans plaque arrière [cliquer pour agrandir]

Images thermiques de la GeForce RTX 2080 SUPER (au repos et en charge avec et sans backplate)

 

Finissons nos mesures par la consommation des cartes testées.




Les 29 Ragots
   
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !