• Strange Brigade

Ce jeu est issu du studio britannique Rebellion, à qui l'on doit la célèbre série Sniper Elite. Il utilise d'ailleurs le même moteur de jeu, poétiquement nommé Asura. Il remplace donc l'opus 4 de ce dernier, qui était son représentant au sein de notre précédent panel de test. L'action se déroule dans l'Egypte des années 30 et met en scène une brigade plutôt spéciale, confrontée à Seteki, reine diabolique et ses légions de momies. Visuellement, ce jeu ne restera pas dans les anales, sans être laid pour autant. Alors qu'il était possible d'opter pour une version DX11 ou DX12 de Sniper Elite 4, le premier choix disparaît au profit de Vulkan. Ce n'est pas un problème dans le sens où les performances sous DX12 étaient supérieures à celle de DX11, c'est encore mieux avec Vulkan et ce quelles que soient les cartes. Nous avons donc retenu cette API, avec toutes les options au maximum et mesurons les performances à l'aide du benchmark intégré au jeu (maintenu à jour via Steam).

 

strange brigade [cliquer pour agrandir]

"Ils n'ont pas l'air très amicaux ces égyptiens !"

 

Qui dit API de bas niveau, dit bien souvent avantage aux rouges. Ce jeu est également fortement dépendant de la bande passante mémoire, ça tombe bien, la Radeon VII en a à revendre ! Toutefois, NVIDIA a fortement bossé ses pilotes pour cartes Turing, ces dernières s'avérant capables de lutter avec les rouges, le flagship étant encadré par les RTX 2070 SUPER et RTX 2080 FE, la nouvelle venue apportant à cette dernière des gains compris entre 6 et 7%. 

 

 

 

• The Division 2

Développé par pas moins de 6 studios sous l'égide d'Ubisoft, The Division 2 nous plonge quelques mois après l'épidémie ayant ravagé le monde et contraint à restaurer l'ordre dans un New York livré à la population. C'est Washington DC qui sert cette fois de décor aux combats opposant les pacificateurs de la Division aux différentes factions violentes, le jeu s'appuyant toujours sur le moteur 3D Snowdrop Engine. Il propose day one un accès aux API DX11 et DX12, ce dernier étant plus performant chez les deux constructeurs, comme quoi certains y arrivent ! Le jeu est maintenu à jour via Uplay et nous utilisons les options graphiques au niveau de qualité maximum. Compte tenu du cycle temporel influant sur les performances, nous utilisons pour la reproductibilité des mesures, le bench intégré.

 

The Division 2 [cliquer pour agrandir]

Ben il est où ton mur Donald ?

 

The Division a toujours bien aimé les Radeon, sa suite ne change pas cet état de fait, mais les derniers pilotes du caméléon proposent des gains de performances notables. L'écart entre les deux RTX 2080 fluctue à nouveau entre 5 et 7%. 

 

 

Page suivante, le sorceleur en action.




Les 29 Ragots
   
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !