• Spécifications

Détaillons à présent les caractéristiques de la nouvelle venue en comparaison d'un certain nombre de cartes du segment haut de gamme, des générations actuelles et passées, que ce soit du côté rouge, comme vert.

 

CartesGPUFréq. Boost GPU (MHz)Fréq. Mémoire (MHz)Unités de calculTMUROPTaille mémoire (Go)Bus mémoire (bits)Calcul SP (Gflops)Bande Passante (Go/s)TDP (W)
R9 290 Hawaii 947 1250 2560 160 64 4 512 4849 320 275
R9 290X Hawaii 1000 1250 2816 176 64 4 512

5632

320 275
R9 Fury Fiji 1000 500 3584 224 64 4 4096 5914 384 275
R9 Fury X Fiji 1050 500 4096 256 64 4 4096 4940 211 275
RX Vega56 Vega 10 1471 800 3584 224 64 8 2048 10544

410

210
RX Vega64 Vega 10 1546 945 4096 256 64 8 2048 12665 484 295
Radeon VII Vega 20 1750 1000 3840 240 64 16 4096 13440 1024 300
GTX 980 GM204 1216 1753 2048 128 64 4 256 4981 224 165
GTX 980 Ti GM200 1075 1753 2816 176 96 6 384 6054 337 250
GTX 1070 GP104 1683 2003 1920 120 64 8 256 6463 256 150
GTX 1070 Ti GP104 1683 2003 2432 152 64 8 256 8186 256 180
GTX 1080 GP104 1733 1251 2560 160 64 8 256 8873 320 180
GTX 1080 Ti GP102 1582 1376 3584 224 88 11 352 11340 484 250
GTX 2070 TU106 1620 1750 2304 144 64 8 256 7465 448 175
RTX 2080 TU104 1710 1750 2944 184 64 8 256 10068 448 215
RTX 2080 Ti TU102 1545 1750 4352 272 88 11 352 13448 616 250

 

Malgré une fréquence en hausse de 13%, la puissance de calcul de la Radeon VII en FMA FP32 ne progresse "que" de 6% par rapport à la Vega64, du fait de la désactivation de 4 CU. Par contre, le fillrate profite lui à plein régime de l'augmentation de fréquence, puisque le nombre de ROP est inchangé entre les 2 cartes. Il est également important de rappeler qu'il s'agit d'une comparaison entre spécifications officielles, et que selon la capacité des cartes à maintenir leurs fréquences en charge lourde, les différences peuvent fluctuer. Côté mémoire, la bande passante (face à la même référence) est multipliée par 2,1 du fait du doublement du bus à 4096-bit et de l'augmentation de la fréquence HBM 2 de presque 6%.

 

Face à la concurrence, la RADEON VII fait jeu égal en puissance de calcul brute avec la RTX 2080 Ti et la devance de 66% pour la bande passante mémoire, le fillrate restant à l'avantage de la verte. Derrière ces chiffres, n’apparaissent toutefois pas les fréquences réellement appliquées, l'efficacité de l'architecture dans le domaine ludique, les divers algorithmes d'optimisation, ou le taux d'utilisation des unités de calcul. Il est donc difficile d'inférer le niveau de performance pratique en jeu des concurrentes, sur simple lecture de leurs caractéristiques "brutes/officielles". AMD ne positionne d'ailleurs pas sa nouvelle-née face à la RTX 2080 Ti mais bien la RTX 2080, pourtant devancée à tous niveaux si on se réfère uniquement aux chiffres bruts.

 

 

• Tests synthétiques

Nous utilisons la suite de tests Geeks 3D pour tâcher de voir un peu plus clair au niveau des performances des nouvelles venues dans divers domaines. Débutons avec PixMark Julia FP32, qui permet de mesurer le débit de pixels en simple précision. Ce test relativement bref permet aux modèles de référence limités par leurs températures, de conserver des fréquences plus élevées qu'une session de jeu durant son exécution.

 

Pour rappel, nous avons remplacé notre CPU, ce qui permet de repousser la limitation liée à ce dernier et profite principalement aux Radeon dont l'empreinte à ce niveau des pilotes OpenGL, est supérieure à leurs pendants verts. Les rouges semblent avoir travaillé le sujet depuis notre dernier test, les RADEON progressant largement et obtenant des résultats plus en phase avec leur puissance brute. Turing semble également plus à même de s'exprimer lors de ce test que Pascal. En définitive, la Radeon VII se situe très légèrement devant la RTX 2080 (3%), la Ti étant intouchable. 

 

 

Poursuivons avec le test GiMark, qui mesure les performances de nos cartes sur une scène très chargée au niveau de la géométrie. Les RADEON ne sont pas des foudres de guerre à ce niveau, la nouvelle-née ne change pas la donne même si elle parvient à prendre l'ascendant sur la GTX 1080, ce qui n'était pas le cas de sa devancière.

 

 

Terminons cette séquence de tests spécifiques, par le traitement de la Tesselation. Il s'agit traditionnellement d'un point faible des RADEON qui se retrouve à nouveau dans ce test, sa concurrente désignée étant 63% plus rapide sur ce test.

 

 

C'est tout pour cette partie synthétique, voyons page suivante le protocole de test.




Les 175 Ragots
   
Les ragots sont actuellement
zone limitée - permis de ragotage requisouverts aux ragoteurs logués