• DiRT Rally

DiRT Rally est un jeu que l'on n'attendait pas chez Codemasters, qui nous est arrivé par le biais d'un accès anticipé avant une sortie officielle en décembre 2015. Il a renoué (enfin !) avec une conduite réaliste sans tomber dans la simulation pure, ce qui évitera de rebuter les néophytes. Nous applaudissons ce retour aux sources, car le virage arcade des DiRT devenait de plus en plus indigeste. Utilisant le moteur DX11 maison, Ego Engine en version 3, mais voyant l'arrivée de diverses spécificités, dont un blending avancé qui améliore sensiblement le visuel (supérieur à DiRT 4 sans compter l'intérêt du jeu en lui-même) et que nous avons donc activé. Toutes les autres options sont poussées à leur niveau maximum et couplées au MSAA 4X en QHD. Le jeu est maintenu à jour via Steam et nous utilisons le bench intégré en boucle lors d'une spéciale du Pays de Galles sous une pluie intense.

 

visuel DiRT Rally [cliquer pour agrandir]

Rien ne vaut une bonne BX 4x4, toutefois la "Sub" ne démérite pas !

 

L'EGO Engine est généralement favorable aux RADEON, d'autant que le jeu fait partie du programme AMD, mais ce n'est plus le cas une fois le Blending avancé activé. La RX VEGA64 fait jeu égal avec la GTX 1070 FE, la nouvelle venue la devance donc de 15%, avantage qui passe à 31% face à la RX VEGA56. Encore une fois, l'écart est particulièrement réduit (4%) entre GTX 1070 Ti FE et GTX 1080 FE.

 

 

 

• Dishonored : La mort de l'Outsider

Après un opus originel très réussi, le studio lyonnais Arkane a remis le couvert avec un second épisode se déroulant 15 ans après les événements du premier et contraint Emily ou Corvo à un exil sanglant (ou pas) suite à un coup d'état. Affecté par un lancement émaillé de difficultés techniques, cette version n'a pas forcément connu le succès qu'elle aurait mérité. Heureusement, le stand alone "La Mort de l'Outsider" connait un démarrage bien plus serein techniquement en plus d'être excellent. Le jeu est toujours animé à l'aide du Void Engine compatible DX11 et qui trouve ses origines au sein de l'Id Tech 5, très largement modifié tout de même. Le visuel du cartier chic de Cyria qui héberge la plupart de l'intrigue est très réussi, même si les amateurs de photo-réalisme seront déçus. Le jeu est maintenu à jour via Steam et nous utilisons un déplacement reproductible avec toutes les options au maximum, couplées au TXAA 1x, pour mesurer les performances.

 

Deux comptoiroscopes : à gauche, nous comparons les presets graphiques, à droite les filtrages

Dishonored : La mort de l'Outsider [cliquer pour agrandir]

Alors, on fait moins le fier là !

 

C'est à nouveau difficile pour les RADEON, mais un peu moins qu'avec la version 2. La RX VEGA64 laisse tout de même filer pour 5% la GTX 1070 Ti, cette dernière étant sur les talons de la GTX 1080 (3%). On déplorera quelques artefacts visuels sur les GeFORCE (clignotement au niveau des grilles par exemple) avec la branche 387 des pilotes.

 

 

Poursuivons page suivante avec la franchise qui a donné son nom à tout un genre !




Les 71 Ragots
   
Les ragots sont actuellement
zone limitée - permis de ragotage requisouverts aux ragoteurs logués