• Assassin's CreEd : Origins

Ubisoft a mis en stand-by durant 2 ans sa célèbre franchise Assassin's Creed, qui commençait à sérieusement s’essouffler. C'est le studio de Montréal qui a développé Origins, retranscrivant l’Égypte à la fin du temps des pharaons, pour découvrir l'origine des Assassins via l'AnvilNext 2.0. Ce moteur maison dédié aux mondes ouverts, est également utilisé pour d'autres titres (For Honor, Ghost Recon Wildlands, Steep) de l'éditeur Français. Le résultat visuel est plus que réussi, mais lourd aussi, comme bien souvent avec ce moteur. Le jeu est maintenu à jour via Uplay et nous utilisons le benchmark intégré avec les options au maximum, couplées au SMAA.

 

Assassin's Creed Origins [cliquer pour agrandir]

Eh Gilbert, tu vas rire : y-a un croco juste derrière toi !

 

Ce moteur est traditionnellement favorable aux GeFORCE, c'est toujours le cas avec Origins. La GTX 1070 Ti égale à nouveau la RX VEGA64, de son côté la GTX 1080 arrive à prendre un peu d'air, avec 8% d'avance face à la nouvelle venue.

 

 

 

• Battlefield 1

Cette franchise est la référence des fps multijoueurs en ligne. Après le 4, voici fort logiquement le 1. Il se base sur la 1ère guerre mondiale avec de sérieuses libertés concernant certains événements retranscrits à l'aide du Frostbite 3.5. On pointera du doigt l'absence initiale d'armée française dans le jeu alors que le théâtre des opérations se déroule pour une très large part en France. Quelques cours d'histoire n'auraient probablement pas fait de mal aux développeurs de DICE, à moins qu'il ne s'agisse encore une fois que d'un choix politique d'EA pour faire apparaître une faction américaine, eut égard aux nombres d'acquéreurs éventuels respectifs, mais totalement incohérent d'un point de vue pertinence, vis-à-vis du conflit reproduit ici.

 

Des DLC ont fait réapparaître nos vaillants poilus puis les Russes, également grands oubliés de cette WW1 selon DICE (tout comme nos amis belges et canadiens qui ont tous pris part à ce conflit bien avant les USA), mais on garde un sale goût en bouche de cette réécriture de l'histoire, fut-elle au sein d'un "simple" jeu vidéo ! Ça mérite un bon carton rouge à minima ! Revenons au test, toutes les options sont poussées à leur niveau maximum et couplées au TAA, on regrettera d'ailleurs la disparition du MSAA, certes plus gourmand, mais plus efficace aussi. Le jeu est maintenu à jour via Origin et nous utilisons un déplacement reproductible au sein de la campagne O Vittoria et nous reportons les scores DX12 pour chaque carte.

 

Battlefield 1 [cliquer pour agrandir]

Eh ben voilà, j'avais bien dit d'utiliser l'Hélium et non l'hydrogène pour le zeppelin !

 

Les RADEON disposent d'un avantage sur les GeFORCE sous DX12, mais ces dernières reviennent à niveau via le mode DX11, plus performant pour elles. La nouvelle venue n'arrive pas, cette fois, à se hisser au niveau de la RX VEGA64, conservant 3% d'avance. Elle prend toutefois un ascendant significatif (11%) sur la RX VEGA56.

 

 

Allons donner un coup de main aux gardiens page suivante.




Les 71 Ragots
   
Les ragots sont actuellement
zone limitée - permis de ragotage requisouverts aux ragoteurs logués